Accueil / BIOTECH / Une tumeur très représentative de celle du patient

Une tumeur très représentative de celle du patient

(BIOTECHFINANCES N°852 15/04/2019) – La CRO parisienne vient de passer avec l’Institut Gustave Roussy (IGR) un partenariat pour le développement d’une nouvelle gamme pour son catalogue : des modèles murins PDX (patient-derived xenograft) avec des tumeurs résistantes. À partir de fragments tumoraux prélevés chez les patients, par biopsie, l’IGR aura la charge de réaliser, dans la foulée, la première implantation sur des souris immunodéficientes. « Il n’y a pas de mise en culture des cellules entre ces deux étapes, ce qui nous permet d’avoir une tumeur très représentative de celle du patient. Nous récupérons ensuite les souris implantées pour réaliser la phase d’industrialisation et obtenir un modèle stable et reproductible », explique Pascal Leuraud, cofondateur et COO de Xentech. Avec cette nouvelle gamme, Xentech se focalisera sur des tumeurs résistantes aux thérapies ciblées. « Ces traitements ont énormément évolué durant les dernières années et nous devons accompagner cette évolution. Grâce à nos nouveaux modèles, nous allons pouvoir fournir des résultats précliniques plus extrapolables », poursuit le cofondateur, qui a déjà perçu des signes positifs pour cette nouvelle offre. « Je reviens de l’AACR (American association for cancer research) et de nombreux industriels nous ont montré un certain intérêt. »

Cancer de la prostate en ligne de mire

Malgré un environnement très concurrentiel, Xentech ne cherche pas à élargir son catalogue à tout prix. « Avec les PDX, notre développement pourrait presque être…

La suite de cet article est accessible aux abonnés ou via l’achat au numéro.  Consulter nos formules d’abonnement / Acheter ce numéro. 

 


Voir aussi

15h Biotech express vendredi : Medicxi, Advicenne, Theradiag, Lysogene

Medicxi annonce le closing à 400M€ de son fonds Medicxi III. Novartis et JJDC, le …