lundi 6 juillet 2020


Une amélioration moyenne de l’acuité visuelle de +15,4 lettres sur l’échelle ETDRS

Par Rédaction , dans Essentiel , le 17 mai 2019

Monde

Philogen annonce une levée de fonds de 62 M€. Cette biotech italienne, basée à Sovicille en Toscane, qui développe des immuno-cytokines – des anticorps capables d’activer le système immunitaire, de manière sélective, sur les sites tumoraux – compte financer deux phases III pour ses produits phares Daromun, dans le mélanome, et Fribromun, dans le sarcome des tissus mous. La société avait annoncé en janvier trois accords de collaboration avec Celgene, J&J et Novartis.

Myovant (MYOV) annonce des résultats positifs dans son étude de phase III ciblant les femmes atteintes de fibromes utérins. Menée avec Relugolix, un antagoniste du récepteur de la gonadolibérine (GnRH), l’étude a atteint son critère principal d’efficacité et six critères secondaires. Malgré ces bons résultats, Myovant perd 25 % en bourse cette semaine, faute d’avoir pu suffisamment se différencier d’elagolix, le produit d’AbbVie et de Neurocrine, prévu à une soumission réglementaire pour mi-2019. Par ailleurs, la biotech suisse ObsEva développe aussi un antagoniste des récepteurs de la GnRH, le Linzagolix, avec des résultats attendus au quatrième trimestre de cette année.

Vedanta conclut son tour de série C à 45,5 M$. Spécialisée dans le microbiome, la biotech va se servir de ce nouvel apport pour poursuivre ses développements : une étude de phase I/II dans l’allergie alimentaire, une phase Ib/II dans le traitement du cancer avancé ou métastatique, et une phase II dans des infections récurrentes à Clostridium difficile.

BIOTECHFINANCES – N°856 – 20 MAI 2019.

Coté

DBV Technologies (DBVT) annonce le départ de son directeur général délégué, David Schilansky, prévu pour fin août 2019. DBV a entrepris la recherche d’un nouveau directeur financier mais ne remplacera pas la fonction de directeur général délégué.

Erytech (ERYP) obtient l’autorisation de la FDA (Investigational New Drug) pour évaluer Eryaspase, son produit phare, constitué de l’enzyme L-asparaginase encapsulée dans les globules rouges, pour le traitement du cancer du pancréas en seconde ligne. Cette approbation permet à la biotech lyonnaise d’initier le recrutement dans son étude de phase III. Celle-ci devrait inclure environ 500 patients, qui recevront pour la moitié d’entre eux Eryaspase en combinaison avec la chimiothérapie standard. Le critère principal de l’étude est la survie globale.

Genfit (GNFT) annonce que le Comité de surveillance et de suivi des données (DSMB – Data Safety Monitoring Board) a formulé une recommandation positive pour poursuivre sans modification l’étude Regenerate, un essai clinique de phase III évaluant Elafibranor, le produit phare de la biotech lilloise, dans la NASH (stéatohépatite non alcoolique). Pour rappel, le critère principal de l’étude repose sur la « résolution de la NASH sans aggravation de la fibrose ». Les résultats sont toujours attendus pour fin 2019.

[box type= »success » align= » » class= » » width= » »]GenSight (SIGHT) a dévoilé et détaillé hier les résultats à 96 semaines de l’étude Reverse évaluant GS010, son produit phare de thérapie génique, chez des patients atteints de neuropathie optique héréditaire de Leber. Ces résultats – qui marquent la fin de l’étude et la levée du « masque » – confirment les tendances positives enregistrées à 72 semaines, avec une amélioration moyenne de l’acuité visuelle de +15,4 lettres sur l’échelle ETDRS, a priori conformes aux attentes des autorités dans cette pathologie. GenSight compte déposer une demande de mise sur le marché pour GS010 avant la fin de l’année.[/box]

Safe Orthopaedics (SAFE) conclut un contrat de financement en obligations convertibles d’un montant total de 12,45 M€ avec un fond luxembourgeois : European High Growth Opportunities Securitization Fund. La medtech parisienne, qui développe des outils à usage unique pour la chirurgie du rachis, va immédiatement percevoir 300 k€ et remettre à son investisseur 4,3 millions de ses actions (soit 14 % de son capital) en rémunération de son engagement.

Theraclion (ALTHE) a vendu en Allemagne quatre Echopulse, son appareil dédié à l’échothérapie, notamment pour le traitement des varices, et a obtenu une extension de remboursement dans ce pays.

Theradiag (ALTER) passe un accord avec sa compatriote HalioDx pour la commercialisation aux États-Unis de ses tests de monitoring des biothérapies. Theradiag s’appuiera sur le laboratoire CLIA dont dispose HalioDx dans le pays. Ce laboratoire certifié prendra en charge la chaîne logistique de réception des échantillons, de réalisation des tests et de facturation pour le compte de Theradiag, qui se concentrera sur la commercialisation de ces tests, connus sous le nom de Lisa Trackers et qui seront renommés, sur le marché américain, OptiMabs.

Transgene (TNG) obtient une autorisation IND (Investigational New Drug) de la FDA pour démarrer un développement clinique avec TG4050. Mené aux États-Unis et en Europe, cet essai de phase I évaluera ce candidat-produit chez des patientes atteintes d’un carcinome séreux de l’ovaire, des trompes de Fallope ou du péritoine. Il s’agit de la première immunothérapie individualisée issue de la plateforme Myvac (lire Biotech Finances no 834).

Deinove (Euronext Growth Paris : ALDEI) est sur le point de démarrer l’essai de phase II testant le candidat-antibiotique DNV3837 dans le traitement des infections à Clostridioides difficile. Cet essai ouvert multicentrique sera mené à la fois en Allemagne et aux États-Unis. Le nombre de sites nécessaires à la réalisation de cette phase II, dans le cadre du protocole actualisé, a été atteint. L’inclusion du premier patient est prévue pour mi-2019. Medpace (MEDP) a été choisie comme CRO pour superviser l’essai.

SuperSonic Imagine (SSI) et l’Américaine Verasonics enterrent la hache de guerre. Verasonics accusait la medtech française d’avoir violé plusieurs de ses brevets pour mettre au point et développer sa plateforme échographique Aixplorer. Les poursuites ont été abandonnées et SuperSonic Imagine peut continuer la commercialisation de ses produits.

Spineway (ALSPW) entre au capital d’Integral Médical Solutions (IMS), société holding de tête d’un groupe fortement investi dans la gestion d’hôpitaux en Amérique Latine et en Afrique. Cette opération, ainsi que la mise en place dans les prochains mois d’un accord de partenariat et de distribution avec IMS et ses affiliées, permettra à Spineway, à court terme, de renforcer ses positions en Amérique Latine, qui représentent 50 % de ses ventes en 2018, et d’accélérer significativement sa croissance sur cette région dont le marché est estimé à 150 M€ en 2019.

BIOTECHFINANCES – N°856 – 20 MAI 2019.

Non coté

Bionure annonce la nomination de Lucia Septien au poste de directrice médicale. Médecin, diplômée en psychiatrie et neurologie de l’université nationale autonome de Mexico, Lucia Septien est passée par GSK, Pfizer et Ipsen, avant de rejoindre le monde biotech, avec DBV Technologies dont elle était depuis trois ans directrice médicale. Bionure est une biotech espagnole, spin-off de l’Hospital clinic de Barcelona, dirigée par le Français Laurent Nguyen (ex-Sensorion).

Diabeloop décroche le Prix du jury Start-up 2018 pour ses solutions de gestion du diabète, dites de « pancréas artificiel », décerné lors de la quatrième édition de la journée « Start-up innovantes du dispositif médical » organisée par le SNITEM.

Tilak Healthcare annonce un partenariat exclusif de co-promotion avec Novartis France pour OdySight, son premier jeu de suivi de la vision à distance validé cliniquement. En cas de baisse de vision détectée par l’application, une alerte est envoyée au patient, l’invitant à prendre rendez-vous avec son ophtalmologiste. Issue de l’écosystème iBionext, Tilak Healthcare s’appuiera sur les délégués hospitaliers et médicaux de Novartis France pour informer les médecins de cette innovation.

Martine Caroff, fondatrice et CSO de LPS Biosciences et de Hephaistos-Pharma, monte sur le podium des femmes les plus innovatrices en Europe. Elle fait partie des quatre lauréates du Prix européen pour les femmes innovatrices 2019, remis par la Commission européenne via Carlos Moedas, commissaire en charge de la recherche, de la science et de l’innovation. Elle est la seule Française à accéder à cette récompense cette année.

BIOTECHFINANCES – N°856 – 20 MAI 2019.

En vue

Laëtitia Lallement

Biology R&D Manager chez VitaDX, elle porte au sein de l’entreprise le projet de Caractérisation des Cellules Cancéreuses Urothéliales « UC3 » qui associe l’expertise de sa compagnie avec celles de Cerballiance Finistère et de l’UMR1242 COSS, Université Rennes1, INSERM. Le projet à pour but de développer une solution de diagnostic précoce du cancer de la vessie.


Serge Goldner

Le patron de Gour Medical a lancé cette semaine Weedley, première gamme européenne de produits premium full spectrum à base de cannabidiol (CBD) pour les animaux domestiques.


Bernard Kirsch

succède à Stéphanie de Marco au poste de président du réseau Angels Santé (www.angelssante.fr), premier réseau spécialiste de la santé en Europe. Actuellement global CIO officer chez L'Oréal, Bernard Kirsch est issu de Telecom ParisTech, du cursus de management de l'Essec et du parcours HEC/France Invest sur le private equity.


Les chiffres

4 M€

Le tour B de Tools4Patient, porté par Innovation Fund et Sambrinvest et suivi par les investisseurs existants dont Jean-Pierre Delwart, ancien Pdg d'Eurogentec, et Jean Stephenne, ancien président de GlaxoSmithKline Biologicals.

2 M€

La recherche de financement lancée par Nathalie Maubon, CEO de HCS Pharma. L'entreprise entend structurer une équipe commerciale pour aborder l'international et une équipe de production pour continuer l'industrialisation et la production de ses plaques Biomimesys.

106,1 M€

Le financement total collecté en 2018 par les start-up santé de la Biorégion de Catalogne, en hausse d'1,9 % par rapport à 2017. Plus de la moitié de cet investissement (61,3 M€) provenait de fonds de capital-risque.