mercredi 5 août 2020


Lancé en 2013, avec le soutien financier de la Commission européenne, le projet de recherche collaboratif Myasterix, coordonné par Curavac, s’est achevé l’année dernière Il a permis à la biotech belge de réaliser une étude clinique de phase Ib, avec son produit phare, CV-MG01, portant sur 24 patients, qui a satisfait son objectif d’innocuité et fourni quelques données d’efficacité (tests de marche, qualité de vie) Dorénavant, la biotech doit voler de ses propres ailes pour poursuivre le développement de ce vaccin thérapeutique qui cible la myasthénie grave

Prêt pour la phase II

Cette maladie auto-immune perturbe la communication entre les nerfs et