mercredi 15 juillet 2020


« Pour être sûr de ne pas louper la tumeur, une marge de radiation est généralement prévue Néanmoins, elle touche les cellules saines et provoque des effets secondaires Grâce à l’intelligence artificielle (IA), cette marge peut être réduite au minimum pour ne cibler que les cellules tumorales », explique Catherine Martineau-Huynh, COO de TheraPanacea Cette medtech parisienne, fondée en mars 2017 pour développer un logiciel d’IA permettant d’améliorer la précision des radiothérapies, vient de réaliser une première levée de fonds de 3,5 M€ La totalité de cette somme provient de Therinvest, un jeune fonds familial