mercredi 15 juillet 2020


In extremis ! Theranexus a tenu les délais du 1er trimestre en publiant mardi soir les résultats de sa phase 2 dans le traitement de la somnolence liée à la maladie de Parkinson L’exploit ne s’arrête pas là puisque l’étude clinique en elle-même est un véritable succès D’ailleurs le marché l’a vite intégré : en l’espace de quelques heures la capitalisation boursière de la biotech lyonnaise cotée sur Euronext a été multipliée par 5, passant de 9 à 50 M€

Un prix minimum de 10 000 $ par patient

Réalisée en Europe et aux États-Unis, cette phase 2 prouve