lundi 10 août 2020


Sur les rails depuis un an, le fonds Sofinnova IB 1 a pris la suite de Sofinnova Greenseed Fund, lancé en 2012 Dédié à la transition écologique de l’industrie chimique, ce véhicule d’investissement de plus grande envergure compte déjà quatre sociétés dans son portefeuille

Et de quatre ! Après la Belge Agrosavfe, la Canadienne Comet Biorefining et la Française Micropep, le fonds Sofinnova IB 1 compte une nouvelle société dans son portefeuille Il s’agit cette fois d’une biotech danoise Nommée Biosyntia, celle-ci se focalise sur la production d’ingrédients de chimie fine à partir de micro-organismes « Nous avons participé à une levée de fonds de série A de 4 M€ en mai dernier », précise Josko Bobanovic, partner dédié aux activités de chimie renouvelable et de biotechnologie industrielle Le leader européen du capital-risque ne compte pas s’arrêter en si bon chemin : « Nous devrions annoncer un nouvel investissement d’ici cet automne », confie-t-il Sofinnova IB 1, qui avait déjà levé 106 M€ lors d’un premier closing en mars 2017, a finalement clôturé en décembre dernier 125 M€ Plusieurs investisseurs de renom ont apporté leur soutien Parmi eux, la BPI, les industriels Total, le groupe Avril, Unigrain, Michelin et le sucrier Cristal Union, le fonds européen d’investissement, Rabobank, le Crédit Agricole et le Danois Novo Foundation

Une dizaine d’entreprises dans le portefeuille

Avec une enveloppe financière conséquente, Sofinnova IB 1 explore un vaste domaine d’innovation Le fonds cible toute la chaîne de valeur de l’industrie chimique, depuis l’agrochimie jusqu’aux bio-polymères Il convoite des produits innovants et renouvelables, qui offrent des alternatives plus performantes ou moins chères aux produits d’origine fossile Son ambition est d’investir dans une dizaine de sociétés en Europe et en Amérique du Nord, dans les