mercredi 21 avril 2021


(Biotech Finances n° 934 du lundi 8 mars 2021) Sofinnova Crossover lancé en 2018 et ciblant des biotechs en croissance, boucle sa souscription sur un montant global de 445 M€, dont 160 M€ levés fin 2020 via notamment le dispositif Tibi* Cédric Moreau, l’un des cinq associés de ce fonds d’investissement leader en Europe, évoque sa particularité et son attractivité

BiotechFinances – Sofinnova Crossover boucle sa collecte sur un montant global de 445 M, en quoi se démarque-t-il des autres fonds ?

Cédric Moreau : Ce fonds crossover est aujourd’hui le plus important de sa catégorie en Europe Il cible des sociétés biopharma à un stade clinique de développement (c’est-à-dire à partir de la phase 1 ou 2, une fois la preuve de concept établie) mais aussi des medtechs qui développent des instruments médicaux de préférence enregistrés en Europe et proches de l’enregistrement aux États-Unis Nous avons déjà réalisé dix investissements* dans les proportions que nous avions définies au départ : 80% biotech et 20% medtech Il s’agit de sociétés privées ou cotées en bourse En deux ans, la valorisation du portefeuille est déjà conséquente et permet d’ambitionner pour les souscripteurs (LPs) du fonds un retour sur investissement significatif

BF – Vous aviez déjà levé près de 300 Men 2018 qu’est-ce qui a motivé cette collecte supplémentaire ?

Cédric Moreau : À la suite du rapport Tibi fin 2019, Sofinnova Crossover était souvent mentionné comme étant l’un des principaux fonds de capital de croissance permettant aux start-up françaises de grandir pour devenir des champions de demain Au printemps dernier, il a été labélisé « Tibi », nous permettant ainsi de pouvoir accéder à une partie des 6 Mds€ que de grands institutionnels français s’étaient engagés à investir dans des sociétés tech et biotech La souscription du fonds a été réouverte en septembre et les actionnaires existants de Sofinnova Crossover à qui nous avions demandé l’autorisation de réaliser cette extension ont exigé un closing définitif au 31 décembre 2020 afin que les équipes puissent se mettre à l’œuvre rapidement L’enveloppe globale s’élève désormais à 445 M€, et est aujourd’hui à moitié investie en termes de capital et de société

BF – Est-ce que les grands institutionnels français ont souscrit à votre fonds labelisé, comme ils s’y étaient engagés auprès du Gouvernement ?

Cédric Moreau : Oui majoritairement puisque nous avons levé près de 100 M€ auprès de cinq grands investisseurs institutionnels Le solde, soit environ 60 M€, provient de