mardi 25 janvier 2022


(BiotechFinances n°967 6/12/2021) Après avoir été fortement critiqué sur son incapacité à produire un « vaccin français » Sanofi cherche à retrouver une nouvelle légitimité dans l’innovation en investissant dans les technologies et méthodes de demain Ainsi le laboratoire va acquérir la biotech autrichienne Origimm Biotechnology, qui travaille sur le microbiote cutané : dans la corbeille, un candidat-vaccin contre l’acné, un potentiel « first-in class », mais aussi des compétences sur l’immunologie et le microbiote cutanés Cerise sur le gâteau, le laboratoire français pourrait même faire de « la combinatoire » avec ces capacités nouvelles dans les ARN messagers Petit retour