dimanche 5 avril 2020


Que les choses soient claires, Pierre Verdet n’a pas cédé à la mode « start-up » S’il a rejoint Predilife (ex-Statlife) au poste de directeur général délégué, après neuf ans passés chez GE Healthcare, c’est uniquement pour un projet, auquel il croit Medtech spécialisée dans la médecine prédictive, Predilife développe, avec l’institut Gustave Roussy, un logiciel de prédiction des risques de pathologies Son produit le plus avancé, Mammorisk, permet d’évaluer la probabilité