jeudi 13 août 2020


Nous voici en marge d’un événement londonien organisé, le 12 février dernier, par le cabinet de recrutement « Executive » Ogders Bernedston  Ce dernier a réalisé un sondage auprès de 400 cadres et décideurs en sciences du vivant pour mieux cerner l’avenir du secteur au Royaume-Uni (RU) après le Brexit, notamment en termes de recrutement Un panel restreint mais ciblé, et donc très représentatif des « Life Sciences » L’un des premiers résultats est préoccupant À la question : pensez-vous que nos services de santé recevront le budget permettant l’accession à de nouveaux traitements