jeudi 6 mai 2021


(BIOTECHFINANCES N°941 Lundi 26 avril 2021) « Configuration idéale, entreprises complémentaires, stratégies alignées… », ça c’était avant Plus exactement le 6 janvier 2021, lorsque Pixium Vision, spécialiste des systèmes de vision bioniques pour les personnes ayant perdu la vue, annonçait son projet de rapprochement avec son concurrent américain Second Sight Depuis, ce dernier n’a pas hésité à rompre ses engagements en tentant de renaître seul de ses cendres On en sait en effet davantage aujourd’hui sur la situation précaire de l’américain, déjà en quasi faillite fin 2020 Second Sight avait arrêté la fabrication de son produit phare Argus au profit d’un dispositif en stade encore précoce de développement et il ne subsistait plus dans l’entreprise que quelques salariés Dans ces conditions, on peut s’interroger sur « la source d’opportunités exceptionnelles de ce rapprochement » pour l’entreprise française, qui elle se porte bien « D’abord et surtout une cotation directe au Nasdaq puisque Pixium Vision devait absorber Second Sight », explique Lloyd Diamond, directeur général de Pixium Vision « Ensuite, une présence déjà