lundi 14 juin 2021


La Bourse a parfois ses raisons… Pharnext, dont le candidat médicament dans la maladie de Charcot sera bientôt aux portes du marché, a vu cette semaine son cours chuter au plus bas sur Euronext Paris La capitalisation boursière de la biotech spécialisée dans les maladies neurodégénératives a ainsi fondu à 43 M€ alors qu’elle culminait à 340 M€ en 2019 La récente opération dilutive de 81 M€, annoncée le 7 juin explique en partie la désaffection des investisseurs Mais David Horn Solomon, son directeur général évoque aussi « une culture européenne d’aversion au risque »

1 Md$ de ventes en vue

Pharnext avait besoin d’argent pour réaliser un ultime essai clinique avec PXT3003 Designée selon les directives de la FDA, la phase 3 pivot dans le traitement de la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A) enrôlera 350 patients aux Etats-Unis et dans 10 autres pays Le premier d’entre eux vient d’être recruté « Cette maladie orpheline touche 100 000 personnes dans le monde et il n’existe aucun traitement », souligne David Horn Solomon Or une récente étude d’extension vient de monter qu’au bout de 4 ans, le médicament