vendredi 29 mai 2020


Les premiers résultats de l’étude DRIIV-1, une phase I évaluant AsiDNA, le fer de lance du pipeline de la biotech parisienne, sont positifs Certes, il s’agit de données intermédiaires et d’un essai destiné non pas à évaluer directement l’efficacité clinique, mais simplement l’activité biologique du composé Mais la dose-proportionnalité est démontrée, tandis que des biopsies, pratiquées chez quatre des dix patients participant à l’étude, ont montré l’activation de plusieurs biomarqueurs cible L’essentiel est donc là : « Nous avions obtenu des réponses cliniques avec AsiDNA en administration intra-tumorale ; l’objectif de DRIIV-1 est de montrer que le produit est également actif en intraveineux Nous en avons ici la confirmation », se réjouit Judith Greciet, DG