samedi 14 décembre 2019


La succession des acquisitions – celle du centre François Hyafil de GSK en 2016, puis de la division services pharmaceutiques de Bertin Pharma en 2017, n’a pas fait dérailler la croissance organique d’Oncodesign La biotech dijonnaise affiche un chiffre d’affaires de 20 M€ pour l’exercice 2018, en croissance de 40 % et de 23 % à périmètre constant Dans le détail, tous les indicateurs sont au vert Le carnet de commandes ressort à 10,5 M€, en hausse de 13 %, tandis que l’activité en Amérique du Nord, marché hautement stratégique, affiche une croissance de 17 %, confirmant la pertinence de la reprise à 100 % de la co-entreprise canadienne créée