mardi 14 juillet 2020


BF
Lettre n° 887

Nous sommes encore en réflexion sur la meilleure façon de la valoriser

Par Rédaction , dans Entreprises , le 14 février 2020

La biotech parisienne avait déjà conclu un premier accord avec Bayer en 2015 Depuis, le géant allemand a évolué, notamment avec le rachat de Monsanto en 2018 pour 63 Mds€, qui lui a valu le titre de leader mondial des semences Un changement qui n’a pas effacé Meio- genix de ses radars, puisque la société vient d’annoncer une seconde collaboration de recherche avec Bayer autour de sa plateforme La technologie de Meiogenix s’appuie sur Spo11, une endonucléase qui introduit des coupures dans les brins d’ADN, lors de la méiose Un processus de division cellulaire nécessaire à la formation des gamètes Spo11 est présent