jeudi 29 septembre 2022


(BiotechFinances n° 995 lundi 25 juillet 2022) Le laboratoire américain a signé plus de 90 accords importants, axés sur la recherche dans l’ensemble de ses aires et modalités thérapeutiques en 2021 Plus de 150 de ses collaborateurs sont dédiés aux activités de Business Development et de licences

Trouver l’équilibre entre ses innovations propres et celles issues d’alliances a représenté l’une des clés du succès de MSD (Merck & Co) Environ la moitié de son pipeline – et plus de 50 % du chiffre d’affaires de la santé humaine – sont imputables aux traitements et aux brevets issus des partenariats Fort de ces collaborations fructueuses, le groupe américain compte poursuivre sa recherche dans les domaines les plus innovants, quelles que soient les aires thérapeutiques et leurs provenances, internes ou externes À un stade précoce, MSD est ouvert à toutes les options qui peuvent l’aider à accélérer sa R&D interne À un stade plus avancé, la pharma cible de nouveaux actifs dont les caractéristiques claires et différenciées pourraient permettre de traiter des besoins médicaux non satisfaits Aujourd’hui, le groupe est engagé sur trois axes thérapeutiques principaux : l’oncologie, les vaccins et les maladies infectieuses mais il reste ouvert et agnostique en matière de science de pointe En 2021, ses dépenses en R&D ont atteint 12,35 Mds$, soit 25,1% de son chiffre d’affaires MSD figure ainsi dans le top 10 mondial des sociétés pharmaceutiques en termes d’investissements en R&D avec une mise totale de plus de 50 Mds$ depuis 2010

Un business Development dynamique

L’organisation de développement commercial et de licences (BD&L) de MSD fournit des capacités tout au long de sa collaboration avec ses partenaires, de la recherche à la commercialisation « Les membres de notre équipe sont basés dans le monde entier, y compris nos unités BD&L qui sont intégrées dans nos centres de R&D de Boston, South San Francisco et Londres