mardi 22 septembre 2020


Spin-off du CNRS, Metafora Biosystems exploite une technologie qui permet d’évaluer les besoins énergétiques des cellules, puis de détecter certaines pathologies en mettant en évidence des situations de carence ou de surconsommation de nutriments L’une d’entre elles s’appelle la maladie de De Vivo (ou syndrome du déficit en GLUT1) Elle se traduit par un défaut dans la capacité des cellules à absorber le glucose, déclenchant des crises d’épilepsie et des retards d’apprentissage chez l’enfant C’est dans cette première indication que Metafora a fait ses armes « Notre test METAglut1 est plus simple, plus rapide et moins coûteux (300 €) que la ponction lombaire, qui est