dimanche 16 février 2020


Casser le cercle vicieux des IPO manquées de biotechs, c’est le défi que va devoir relever MedinCell La société vient de lancer son introduction en bourse, à Paris L’opération, qui prendra fin le 27 septembre, doit lui permettre de lever 35 à 45 M€ Fondée en 2003 par Ahn Nguyen (ex-Invitrogen), MedinCell développe une technologie de délivrance de médicaments baptisée BEPO et basée sur une association complexe de co-polymères (PEG et PLA) et de solvants Formulées avec BEPO et injectées sous la peau, les molécules thérapeutiques sont larguées dans l’organisme à un rythme contrôlé, « comme le ferait une pompe virtuelle », explique Christophe Douat, le CEO, qui a rejoint la société en 2009 En associant