mardi 27 octobre 2020


Il y a tout juste un an, lors du Medicen Paris Région Day, troisième du nom, le pôle de compétitivité francilien présentait sa copie pour les années à venir avec un Stéphane Roques au pupitre, concentrant son énergie sur deux axes prioritaires, « l’excellence en médecine de précision et le développement international » Cette stratégie avait grandement facilité la labellisation de Medicen pour quatre années, lors de la phase 4 de validation des pôles de compétitivité, menée en 2018 Depuis, tout semblait se dérouler parfaitement En octobre dernier, le pôle présentait une transformation profonde des domaines d’activité stratégique ou DAS ainsi que