mercredi 5 août 2020


BF

L’intérêt majeur repose sur la diffusion du principe actif dans tout le corps

Par Rédaction , dans Entreprises , le 6 septembre 2019

Ce sont deux vétéranes du secteur biotech français qui se sont discrètement rapprochées cet été Transgene et Medesis ont signé un accord de recherche pour associer la plateforme technologique de cette dernière, Aonys, aux développements des virus oncolytiques de la première Un partenariat qui pourrait mettre un coup de projecteur sur Medesis, une biotech montpelliéraine qui porte, en solitaire, depuis près de 15 ans, de nombreux projets « Notre plateforme produit des nanoparticules, composées d’eau et de lipides, qui protègent les principes actifs et contrôlent leur délivrance jusqu’au milieu intracellulaire », explique Jean-Claude Maurel, fondateur et CEO de Medesis ces nanoparticules sont des micelles qui, une fois absorbées via