mardi 26 janvier 2021


Plus connu pour sa recherche héritée de son illustre fondatrice et pour les soins dispensés aux personnes atteintes de cancer dans son centre hospitalier d’ile de France, l’Institut Curie joue aussi un rôle crucial d’incubateur pour les biotechs, medtechs, pharmas et autres entreprises de la e-santé françaises « Depuis 2002, 24 start-up ont été créées et 8 sont en constitution », indique Amaury Martin, directeur de la valorisation, des partenariats industriels de l’Institut Curie et du Carnot Curie Cancer Concrètement « 50 produits et services issus des spin off de Curie sont déjà commercialisés et 7 essais cliniques sont en cours », ajoute-t-il Parmi eux, figurent des sociétés reconnues comme Onxeo, Fluigent ou Xentech

Adossé à l’ensemble hospitalier, l’Institut Curie compte aujourd’hui douze unités de recherche réparties sur 3 sites (Paris, Saint-Cloud et Orsay) et regroupant1300 personnes (chercheurs, ingénieurs, techniciens, étudiants) La moitié d’entre eux est salarié et les autres sont des agents de l’inserm, du CNRS ou des universités hébergés Ensemble ces scientifiques de pointes offrent un fauteuil d’orchestre à