vendredi 4 décembre 2020


Lettre n° 912

L’essentiel de la semaine du 7 au 11 septembre 2020

Par Rédaction , dans Essentiel , le 11 septembre 2020

Monde

(BiotechFinances n° 912 14-09-2020) A Shanghai, I-Mab, a noué un partenariat de 2 Mds$ avec AbbVie dont un paiement initial de 180 M$. Cet accord porte sur le lemzoparlimab, l’anticorps monoclonal anti-CD47 d’I-Mab, qu’AbbVie envisage également comme une combinaison potentielle avec son médicament contre le cancer du sang Venclexta. En parallèle, I-Mab a levé 418 M$ dans un placement privé dirigé par Hillhouse Capital Group, avec une participation significative de GIC et de plusieurs fonds asiatiques ainsi que des investisseurs américains tels que Avidity Partners, OrbiMed ou Octagon Capital Advisors.

Aux Pays-Bas, Intravacc a obtenu un contrat d’un montant global pouvant atteindre 9,4 M$ de la part de la US National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID). L’accord porte sur le développement d’un vaccin prophylactique contre l’entérovirus D68 (EV D68). EV D68 est un virus respiratoire qui peut provoquer la paralysie infantile, la myélite flasque aiguë (AFM). Dans le cadre de ce contrat, un vaccin EV D68 inactivé sera développé jusqu’aux premiers tests sur l’homme, y compris le sauvetage du virus, le développement de tests et de procédés, les études précliniques et toxicologiques et la production de lot clinique. Le vaccin EV D68 qui sera développé dans le cadre du contrat sera le premier vaccin AFM à passer au stade clinique.

Le laboratoire AstraZeneca devrait savoir d’ici la fin de l’année si son candidat vaccin contre la CO.VID-19 est efficace, à condition qu’il soit autorisé à reprendre ses tests cliniques. Le groupe pharmaceutique anglo-suédois, partenaire de l’université britannique Oxford, a en effet suspendu cette semaine les essais dans plusieurs pays, dont le Royaume-Uni et les Etats-Unis. La raison : un patient a développé des effets secondaires. Il s’agirait de symptômes neurologiques associés à la myélite transverse, une atteinte neurologique rare causée par une inflammation de la moelle épinière. Son directeur général, Pascal Soriot, a reconnu que des tests supplémentaires étaient nécessaires mais s’est voulu rassurant en déclarant qu’ « il n’était pas rare que des essais sur un vaccin soient suspendus ». Le candidat d’’AstraZeneca/Oxford est l’un des neuf vaccins en phase 3 à être testé à grande échelle sur des dizaines de milliers de volontaires.

À Londres, SpyBiotech annonce que son partenaire le Serum Institute of India (SIIPL) a dosé les premiers sujets dans un essai de phase 1/2 d’un nouveau virus-like vaccin contre les particules (VLP) ciblant la COVID-19. La biotech britannique qui a développé une plateforme pour cibler les maladies infectieuses, le cancer et les maladies chroniques a signé un accord de licence mondial exclusif avec SIIPL pour ce candidat vaccin contre la COVID-19. Les conditions financières de l’accord ne sont pas divulguées. L’étude de phase 1/2 a été lancée en Australie.

Abbott a reçu le marquage CE pour son test rapide Panbio COVID-19 Ag pour la détection du virus SARS-CoV-2 chez les personnes soupçonnées d’être atteintes par la maladie. Le test rapide d’antigène ne nécessite aucun instrument et fournit des résultats en 15 minutes en utilisant la technologie d’immunochromatographie. Les résultats préliminaires d’une étude clinique menée par le laboratoire américain sur 241 échantillons ont démontré que le test Panbio COVID-19 Ag a une sensibilité de 93,3 % et une spécificité de 99,4 % chez les personnes soupçonnées d’être exposées à la COVID-19 ou présentant des symptômes au cours des sept derniers jours.

Coté

(BiotechFinances n° 912 14-09-2020) Median Technologies (ALMDT), publie les résultats « prometteurs » d’une première étude rétrospective sur la mise en œuvre de la plateforme technologique iBiopsy, pour identifier de patients atteints de cancers à tumeurs solides et susceptibles d’être répondeurs à des traitements d’immunooncologie comme ceux basés sur les inhibiteurs de points de contrôle immunitaire (Immune checkpoint inhibitors. L’étude rétrospective a utilisé les images scanner de 44 patients atteints de cancer primaire du foie et a démontré que sur cette cohorte, la solution iBiopsy, comparée à des méthodes traditionnelles de radiomiques était un meilleur prédicteur du micro-environnement tumoral et du pronostic du patient. Ces résultats doivent être confirmés sur des cohortes maintenant plus larges.

Onxeo (ONXEO) a reçu une notification de délivrance de l’Office américain des brevets et des marques (USPTO), lui accordant un nouveau brevet aux États-Unis couvrant l’administration systémique de son produit AsiDNA™ pour le traitement du cancer du sein triple négatif et du cancer du poumon chimio-résistant, notamment en association avec la chimiothérapie, la radiothérapie ou d’autres agents endommageant l’ADN des tumeurs. Ce nouveau brevet américain vient renforcer son portefeuille de brevets construit autour d’AsiDNA™, inhibiteur « first.in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN.

Eurofins Scientific (EUFI), a racheté le groupe SunDream deuxième acteur du marché des tests d’environnement à Taiwan. Avec cette acquisition, Eurofins deviendra le leader du secteur à Taïwan et élargira considérablement son portefeuille de clients en Asie.

Carmat (ALCAR) publie ses comptes semestriels. Au 30 juin sa trésorerie s’établit à 45,3 M€. La medtech qui a développé un cœur artificiel a procédé, en mai 2020, au tirage de la seconde tranche de 10 M€ de l’emprunt que lui a accordé la BEI et peut à tout moment tirer la dernière tranche de 10 M€. Elle dispose également d’une ligne de financement en fonds propres auprès de Kepler-Cheuvreux de 21,9 M€ utilisable jusqu’au 26 septembre 2020, dont toutefois elle « n’entend pas faire usage ». Concernant la procédure d’accès au marché, Carmat a établi avec l’organisme notifié DEKRA un calendrier précis de soumission et de revue de son dossier, qui permettrait l’obtention du marquage CE d’ici fin 2020 et ce, malgré le retard engendré par la situation COVID-19. Aux Etats-Unis, la medtech a obtenu le feu vert de la FDA pour la réalisation d’une étude portant sur 10 patients éligibles à la transplantation. Sous réserve de l’évolution de la situation COVID-19, et notamment des possibilités de se déplacer aux Etats-Unis et de pouvoir accéder aux hôpitaux participants, la première implantation dans le cadre de l’étude EFS est attendue d’ici fin 2020 comme prévu.

Non coté

(BiotechFinances n° 912 14-09-2020) LNC Therapeutics, annonce que la FDA a approuvé sa demande d’essai clinique pour Xla1, son candidat médicament phare en cours d’évaluation dans le traitement de l’obésité et des désordres métaboliques. Xla1 est le premier traitement par voie orale de sa catégorie à utiliser une souche bactérienne vivante unique de Christensenella minuta. L’obtention de cette approbation et la production récente du premier lot clinique permettent désormais à LNC Therapeutics d’envisager le lancement d’un essai clinique de Phase 1 aux Etats-Unis pour l’évaluation de la sécurité et de la tolérance de Xla1.

Biodol Therapeutics a bouclé une levée de fonds de 4,5 M€ dont une partie en capital. Ce tour de table était mené par le fonds de capital-risque belge V-Bio Ventures. Créée en 2015, la biotech héraultaise est spécialisée dans le traitement contre la douleur chronique neuropathique et ambitionne d’entrer en phase clinique d’ici 2023. Pour y parvenir, Biodol Therapeutics est soutenue par Bpifrance, la Satt AxLR, Inserm Transfert, la Région Occitanie, l’ANR, Semia Incubator et le centre d’entreprise d’Innovation de Montpellier.

Diabnext s’unit à AstraZeneca, pour étendre le déploiement de sa solution de télésurveillance dans le suivi et la gestion des patients souffrant de diabète. La solution de Diabnext est remboursée par la Sécurité Sociale dans le cadre du programme ÉTAPES mis en place par le Ministère de la Santé, qui finance les projets de télésurveillance innovants. L’objectif est d’assurer un suivi continu des patients diabétiques et un lien permanent entre le patient et son équipe soignante, ainsi que de réagir rapidement pour adapter le traitement en cas de variations glycémiques.

En accord avec le ministère de l’Economie, des Finances et la Fédération bancaire française, les entreprises ayant de prêts garantis par l’Etat (PGE) pourront librement étaler leur remboursement sur une période maximale de 6 ans, comme le prévoit la loi de finances rectificatives du 23 mars 2020. Les banques se sont engagées à proposer cette option à prix coûtant sur la durée totale du prêt. Pour les très petites entreprises et pour les petites et moyennes entreprises, cela devrait permettre, dans les conditions actuelles de taux, de proposer une tarification maximale de 1 à 1,5 % pour des prêts remboursés d’ici 2022 ou 2023, et de 2 à 2,5 % pour des prêts remboursés d’ici 2024 à 2026, coût de la garantie de l’Etat compris. Près de 600 000 entreprises ont bénéficié d’un renfort de trésorerie grâce aux PGE dont 95 % des bénéficiaires sont des TPE/PME.

HealthTech Innovation Days (HTID), le rendez-vous européen de l’écosystème international de la santé, se déroulera les 5 et 6 octobre à Paris, en ligne et en présentiel. A ce jour, une centaine d’entreprises de la healthtech européenne, 200 investisseurs internationaux, venus d’Europe, d’Amérique du Nord, d’Australie, d’Asie ou encore du Moyen Orient -parmi lesquels Bain Capital Public Equity, Andreessen Horowitz et Battery Ventures, ont confirmé leur présence. Parmi les mécènes de l’évènement figurent les groupes pharmaceutiques Amgen, Bristol Myers Squibb, Ipsen, Pfizer, Sanofi, Servier, ainsi que des acteurs monde des affaires comme BDC, Dechert, Financière Arbevel, Invest Securities, Sofinnova Partners, et des institutionnels tels que Bpifrance, Euronext et le LEEM (Les Entreprises du Médicament).

En vue

Vanessa Favier Klak

rejoint Andera Partners en tant que Directrice des Opérations. Elle a auparavant exercé au sein de Cathay Capital PE en tant que Head of Legal, de mars 2019 à septembre 2020, au sein de Demeter, durant 13 ans, en qualité de Head of Compliance et General Counsel puis Chief Legal Officer, et Sofinnova, durant 8 ans, en tant que Legal Officer.


Marlène Stablo

rejoint Andera Partners en tant que Responsable IT & Moyens Généraux. Elle a auparavant exercé au sein Xrays Trading, de février 2017 à septembre 2020, en qualité de Responsable du support IT de la salle de marché, ainsi que Léon de Bruxelles, durant 7 ans.


Alice Bacquet

rejoint Andera Partners en qualité de Chargée de Relations Investisseurs. Elle a auparavant exercé au sein de Naxicap Partners, de juin 2014 à septembre 2020, ainsi que LCL, pendant 3 ans.


Laura Gauffre

rejoint Andera Partners en qualité de Contreur Financier. Elle était auparavant Auditeur Financier au sein de Deloitte France, de septembre 2017 à septembre 2020.


Denis Bedoret

Rejoint la biotech belge Imcyse, au poste de Chief Executive Officer. Auréolé de succès Denis Bedoret a occupé pendant quatre ans les fonctions de CEO de MaSTherCell en Belgique et de Président de MaSTherCell Global aux États-Unis. Sous sa houlette, la société a connu un véritable essor, notamment sur le marché américain, passant de 60 à 260 employés et de 6 à 27 M€ de CA.


Les chiffres

339 M€

Porté par la crise de la covid-19, le marché mondial des diagnostics de transplantation sérologique estimé à 283 M€ en 2020, devrait atteindre de 339 M€ d’ici 2027.
(source ResearchAndMarkets).

321

Le nombre de candidats vaccins contre le Covid-19 actuellement en développement dans le monde. Dont 33 en essai clinique, 9 déjà en phase 3. (Source Nature).

900 000

La maladie d’Alzheimer dont la journée mondiale se déroulera le 21 septembre prochain touche 900 000 personnes en France, avec 250 000 nouveaux diagnostics chaque année.