lundi 14 juin 2021


Monde

(BIOTECHFINANCES N°943 Lundi 10 mai 2021) À Berlin, Noxxon Pharma (ALNOX) réalise une augmentation de capital de 1,2 M€ à la suite de l’exercice par Kreos Capital et d’autres investisseurs de bons de souscription en actions. Au final, Kreos Capital détient 7,38% du capital de Noxxon dont le candidat principal, le NOX-A12, est actuellement évalué dans un essai de phase 1/2 dans le cancer du cerveau. Les premières données sont attendues ce mois-ci.

Aux États-Unis, Day One Biopharmaceuticals réalise une série B de 130 M$, neuf mois à peine après un premier tour de 60 M$. La biotech qui développe des thérapies pour lutter contre les cancers infantiles, financera le développement de son programme principal, un inhibiteur pan-RAF pour les enfants atteints d’un cancer du cerveau. La série B est dirigée par RA Capital Management, Boxer Capital, BVF Partners LP, Franklin Templeton, Janus Henderson Investors, Perceptive Advisors, Viking Global Investors, Canaan, Access Biotechnology et Atlas Venture.

Record ! Pfizer s’attend à ce que les revenus du vaccin contre le coronavirus qu’il a développé avec son partenaire BioNTech atteignent 26 Mds$ cette année. Une somme stupéfiante qui ferait du vaccin le médicament le plus lucratif en une seule année dans l’histoire de l’industrie pharmaceutique.

De son côté, Moderna dégagera cette année un chiffre d’affaires pour la première fois de son histoire. La biotech américaine créée il y a 11 ans, prévoit que son vaccin générera 19,2 Mds$ de revenus en 2021.

Coté

(BIOTECHFINANCES N°943 Lundi 10 mai 2021) Valneva (VLA) s’apprête à lever 93,5 M$ (78 M€) en s’introduisant au Nasdaq. La biotech française spécialiste des vaccins propose au public 7 082 762 actions nouvelles au prix unitaire de 11 € ($26,41 pour les ADS).  Le montant net de l’opération devrait s’élever à environ 68 M€ après déduction des frais. En cas de forte demande une option de surallocation sera exercée et augmentera la somme levée. Pour les actionnaires actuels de Valneva déjà cotée sur Euronext, la dilution liée à l’augmentation de capital sera d’environ 8%. Bpifrance, l’un des actionnaires principaux, détiendra 9 % du capital à l’issue de l’offre.

Voluntis (ALVTX) dévoile ses ambitions. La société de santé numériques a développé des solutions permettant aux patients atteints de maladies chroniques, notamment en oncologie ou dans le domaine du diabète à mieux gérer leur traitement au quotidien. À l’horizon 2025, Voluntis estime pouvoir multiplier par 4 ses facturations pour dépasser 40 M€ et atteindre une marge d’EBITDA de 30%. Au-delà de 2025, les royalties liées au déploiement commercial constitueront la majorité des revenus annuels et les accords existants pourraient à eux seuls rapporter des dizaines de millions d’euros par an.

Sanofi (SAN) conclut une collaboration de trois ans avec la Faculté de médecine de l’Université de Stanford dans les domaines de l’immunologie et l’inflammation. Le laboratoire français, financera jusqu’à 3 projets par an présentant un intérêt commun. Cette collaboration débutera par trois programmes de recherche : une étude de la diaphonie cytokinique dans l’inflammation de type 2 ; un décodage des facteurs moléculaires de l’auto-immunité des lymphocytes T effecteurs et suppresseurs ; la caractérisation des mécanismes des événements indésirables d’origine immunitaires dans le cadre d’un traitement par inhibiteur de checkpoint immunitaire.

AB Science (AB) publie une situation de trésorerie de 20,7 M€ fin 2020, à laquelle s’ajoute un prêt garanti par l’État de 6 M€ reçu en avril 2021. La biotech alloue la majeure partie de ses ressources au développement du masitinib, sa molécule la plus avancée. Trois études ont été lancées cette année, deux phase 3 confirmatoires respectivement dans le traitement de la SLA et dans celui de la mastocytose ainsi qu’une phase 2 dans la COVID-19. Par ailleurs, AB Science anticipe d’initier une phase 1/2 dans les leucémies myéloïdes aigues réfractaires avec une nouvelle molécule AB8939.

Carbios (ALCRB), société de chimie verte, lance une augmentation de capital de 105 M€ qui pourra être portée jusqu’à 120 M€ en cas d’exercice de la clause d’extension. Ces fonds serviront notamment à financer la construction d’une unité d’exploitation de sa technologie enzymatique de recyclage à 100% du PET et ses dépenses de R&D. Sa visibilité financière est ainsi portée jusqu’à fin 2023.

Genfit (GNFT) lance un nouveau test diagnostic non- invasif de la stéatohépatite non-alcoolique (NASH). Ce test est mis à disposition exclusivement aux États-Unis et au Canada par Labcorp. En septembre 2020, La biotech française a conclu un accord de licence avec Labcorp pour le développement et la commercialisation d’un test sanguin de diagnostic moléculaire basé sur sa technologie NIS4TM.

DBV Technologies (DBV) disposait d’une trésorerie au 31 mars 2021 de 152 M$ lui permettant de financer ses opérations jusqu’au 2e semestre de 2022. La biotech reste focus sur l’avancement du dossier réglementaire de son produit Viaskin Peanut. Pour rappel l’AMM est attendue cette année en Europe et les études aux États-Unis se poursuivent en lien avec la FDA.

Non coté

(BIOTECHFINANCES N°943 Lundi 10 mai 2021) Orphelia Pharma, recrute le premier patient de son étude clinique pédiatrique TEMOkids. Cet essai de phase 1 évalue la réponse au traitement de Kimozo, première formulation buvable de l’anti-cancéreux témozolomide. « Cet esai vient compléter notre étude de bioéquivalence en cours de recrutement chez l’adulte et devrait permettre de soutenir le dépôt du dossier d’enregistrement de Kimozo à l’échelle européenne dès 2023 » indique Hugues Bienaymé, le directeur général de la biotech spécialisée dans les médicaments pédiatriques et orphelins.

Clean Biologics, un sous-traitant de l’industrie biopharmaceutique, annonce l’acquisition de Biodextris au Canada. Cette CDMO (Contract Development and Manufacturing Organization) devient ainsi une entité du groupe français et lui permet de s’implanter sur le marché nord-américain en vue d’accroître ses activités dans la région.

En vue

Isabelle Van Rycke

devient à 47 ans, présidente et directrice générale d’Upsa. Elle était senior vice-présidente de la branche santé grand public de Sanofi.


Florent Battistella

60 ans, docteur en physique des solides et ancien chercheur au CNRS. (administrateur Carmat)


David Coti

38 ans, gère depuis 2015 différents family- offices. (administrateur Carmat)


John B. Hernandez

54 ans, est chef de la recherche clinique et des affaires médico-économiques chez Google. (administrateur Carmat)


Les chiffres

3,5 Mds$

Le marché mondial des tests de diagnostic et de dépistage du cancer du poumon dépassera les 3,5 Mds$ d’ici 2028. Il est aujourd’hui de 1,9 Mds$. (Source Coherent Market Insights).

3,49 Mds$

Le marché mondial des gènes CRISPR et CAS devrait passer le cap des 3,49 Mds$ dollars d’ici 2027, il est estimé à 830,7 millions de dollars US en 2020. (Source Coherent Market Insights).

9 Mds$

Le marché mondial des implants médicaux d’impression 3D évalué à 1,6 Md$ en 2020 devrait croître de 19 % par an pour atteindre 9 Mds$ d’ici la fin 2030 (source Precedence Research).