dimanche 28 février 2021


Monde

Abbvie va racheter Allergan, dans le cadre d’une transaction amiable d’un montant évalué à 63 Md$, en numéraire et en actions. Une fois unies, Abbvie, dont le produit phare est Humira (20 Md$ de recettes annuelles en 2018, soit 60 % du chiffre d’affaires) et Allergan, dont le produit vedette est le Botox (3,6 Md$ en 2018, soit 53 % du CA) réaliseront près de 48 Md$, se plaçant ainsi au coude-à-coude avec Merck&Co, au cinquième rang mondial de l’industrie pharmaceutique.

Scott Gottlieb rejoint le conseil d’administration de Pfizer. Cette nouvelle fonction vient s’ajouter notamment à son rôle de partner chez New Enterprise Associates. Gottlieb avait démissionné ce printemps après environ deux ans au poste de commissaire de la FDA. Au cours de son mandat, il a mis au point un certain nombre de politiques pour pousser l’organisation américaine à accélérer l’approbation des médicaments génériques et à utiliser de manière plus large les biosimilaires.

BIOTECHFINANCES N°862 1 07 2019

Coté

Bone Therapeutics (BOTHE) vient de lever 8,5 M€. Cette augmentation a pris la forme d’un placement privé, par émission d’actions nouvelles, pour un montant brut de 5 M€, accompagné d’obligations subordonnées et non dilutives pour un montant de 3,5 M€. Ces fonds serviront au financement de la phase II/III prévue avec Allob, le produit phare de la biotech belge, dans les fractures à retard de consolidation, et d’une phase III avec JTA-004 dans l’arthrose du genou. La société avait auparavant reçu des engagements de souscription de la part de ses actionnaires historiques (SRIW, SFPI et Sambrinvest) allant jusqu’à 2 M€.

Global Bioenergies (ALGBE) annonce le succès de son augmentation de capital, lancée le 20 juin dernier. La biotech « verte », basée à Évry et spécialisée dans la production d’isobutène à partir de ressources renouvelables, a levé 17 M€. Le groupe cosmétique L’Oréal, qui participé à cette opération via son fonds d’investissement BOLD (Business Opportunities for L’Oréal Development), devient le premier actionnaire de la société avec 17,3 % du capital. Cumulé à une trésorerie de 10,3 M€ à fin décembre 2018, le produit de cette opération assure à Global Bioenergies une visibilité financière jusqu’au second semestre 2020. Cette levée de fonds ne servira néanmoins pas à financer la construction de la future usine de production de bio-isobutène de la biotech. C’est IBN-One, une filiale créée entre Global Bioenergies et Cristal Union, une coopérative sucrière française, qui sera en charge de cette construction et qui recherche actuellement les fonds nécessaires pour cette construction, représentant un besoin de 140 M€.

Neovacs (ALNEV) annonce la nomination de Virginia Pascual comme conseillère médicale et scientifique. Médecin, Virginia Pascual est directrice et fondatrice du Gale and Ira Drukier Institute for Children’s Health, basé au sein de l’Université de Cornell (Weill Cornell College of Medicine), à New York. Elle a reçu de nombreux prix, dont le Lupus Insight Prize de la Lupus Reasearch Alliance. Neovacs a publié l’an passé des résultats de phase II avec son produit phare IFN Kinoide dans le lupus érythémateux et cherche, depuis, un partenaire industriel pour le financement et la conduite d’une phase III.

Noxxon (ALNOX) lève 3,9 M€ dans le cadre d’une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS) avec un DPS attribué par action détenue, cinq DPS donnant droit à trois actions nouvelles. Cette opération laissera près d’un an d’autonomie financière à Noxxon. La biotech allemande, cotée à Paris, avait annoncé en début de semaine un partenariat avec un grand groupe pharmaceutique du top 15 mondial et dont le nom n’a pas été dévoilé. Cet accord vise à évaluer NOX-A12 dans une nouvelle indication, qui n’a pas été révélée non plus mais dont le potentiel commercial est estimé à plus d’1 Md$ de chiffre d’affaires annuel. Les essais précliniques dureront 10 mois, après quoi des négociations autour d’un accord de licence potentiel pourraient s’ouvrir. NOX-A12 est le produit le plus avancé de la biotech allemande. Il a déjà fait l’objet de développements dans les cancers du pancréas et du cerveau.

Carbios (ALCRB) est parvenue à lever 14,5 M€ au terme du placement privé, pour assurer le financement de son démonstrateur industriel de biorecyclage du PET. Carbios visait initialement une levée de fonds de 13 à 15 M€. Cette opération a bénéficié du soutien des groupes L’Oréal et Michelin, et des investisseurs Truffle Capital et Copernicus AM.

Theranexus (ALTHX) annonce la signature d’un accord de principe avec l’association Beyond Batten Disease Foundation (BBDF) afin de porter conjointement le développement clinique de BBDF-101 aux États-Unis, dans une étude devant permettre son enregistrement dans la maladie de Batten, une maladie génétique du système nerveux, rare et mortelle, pour laquelle il n’existe aucun traitement. BBDF a d’ores et déjà réalisé les phases précliniques pour ce produit. Comme les autres candidats-médicaments développés par Theranexus, il s’agit d’une combinaison de médicaments s’appuyant sur un effet de synergie entre deux composés déjà enregistrés. Theranexus disposera d’une licence exclusive mondiale pour l’exploitation commerciale du produit.

Genfit (GNFT) annonce un accord de licence avec la société sino-américaine Terns Pharma pour l’Elafibranor, le produit phare de la biotech lilloise, actuellement en phase III dans la NASH. Terns, une spin-off d’Eli Lilly, prendra en charge le développement du produit, en Chine, après les résultats de phase III attendus en fin d’année, et sa commercialisation sur le seul marché chinois. Genfit percevra un paiement upfront de 35 M$, et est éligible à 193 M$ de paiements conditionnels supplémentaires.

Poxel (POXEL) et son partenaire japonais Sumitomo Dainippon ont dévoilé les premiers résultats de l’étude Times 3, évaluant l’iméglimine, le produit phare de Poxel, en association avec l’insuline, obtenus chez 215 patients atteints de diabète de type 2. Dans cet essai de phase III, l’iméglimine a démontré de manière statistiquement significative son efficacité sur son critère d’évaluation principal, la modification du taux d’hémoglobine glyquée (HbA1c), à 16 semaines, par rapport au début de l’étude et comparée au placebo. Cette modification s’établit à -0,60 %. Rappelons que Poxel a obtenu des résultats positifs avec l’iméglimine seule dans la même indication (étude Times 1, publiée en avril). Le « package clinique » sera complété une fois dévoilés les résultats de l’étude Times 2 (iméglimine en combinaison avec différents antidiabétiques oraux) attendus avant la fin de l’année.

Deinove (ALDEI), présente des données complémentaires sur l’évaluation in vitro du DNV3681 contre les agents pathogènes Bacillus anthracis et Francisella tularensis, classés dans la catégorie « haute priorité » des menaces bioterroristes, dans le cadre d’études menées avec le département de la Défense des États-Unis. Le produit a démontré une activité supérieure à celle de la Ciprofloxacine, un antibiotique de synthèse à spectre large qui représente le traitement standard contre ces bactéries.

Cerenis Therapeutics (CEREN) va changer de dénomination sociale, pour devenir Abionyx Pharma. Ce changement de nom fait suite à l’Assemblée générale annuelle de la société.

SpineGuard (ALSGD) annonce avoir remporté le prix du meilleur article scientifique au symposium Hamlyn, conférence internationale portant sur la robotique médicale qui vient de se tenir cette semaine à Londres. Début 2019, SpineGuard a franchi la barre des 70 000 chirurgies réalisées à l’aide de sa technologie digitale de guidage chirurgical en temps réel, visant à simplifier le placement d’implants osseux.

BIOTECHFINANCES N°862 1 07 2019

Non coté

Domain Therapeutics nomme à son conseil scientifique les professeurs Silvio Gutkind (Moores Cancer Canter, Université de San Diego Californie), Morley Hollenberg (École Cumming de Médecine, Université de Calgary), et Brigitte Kieffer (Université McGill de Montréal. La biotech strasbourgeoise a levé 3,5 M€ en mai dernier, en préfinancement, avant une levée de fonds plus importante, actuellement en préparation.

Diaccurate vient d’annoncer la création de son conseil scientifique avec l’arrivée des Dr Gérard Lambeau, Pr Hervé Watier, Pr José Alcami, et du Pr Luc Teyton. La biotech conduit aujourd’hui trois programmes de développement propriétaires, donc un futur essai clinique de phase I/II avec son premier candidat-médicament dans le VIH, DIACC1010. Spin-off de l’Institut Pasteur, Diaccurate a été cofondée en 2012 par le Pr  Jacques Thèze et le Dr Philippe Pouletty, cofondateur de Truffle Capital, dont il dirige le secteur Sciences de la vie.

Amoneta Diagnostics, filiale du groupe Firalis, reçoit 2 M$ de l’Alzheimer’s Drug Discovery Fondation (ADDF) dans le cadre de l’initiative Diagnostics Accelerator, pour soutenir le projet MemoryLINC. Ce programme a pour but de valider la performance clinique du meilleur panel d’ARN non codants, récemment découverts par l’entreprise, qui permettrait le diagnostic précoce de la maladie d’Alzheimer.

BIOTECHFINANCES N°862 1 07 2019

En vue

Pascal Girin

est nommé au poste de président du conseil d'administration de Carthera. Actuellement à la tête de Balt, il a notamment siégé au sein du conseil de MRI Interventions, Silk Road Medical (biotechs californiennes), Biom'Up et Mauna Kea Technologies.


Pharis Mohideen

prend le poste de directeur médical de DBV Technologies, à la suite de Hugh Sampson, directeur scientifique de la biotech, qui assurait la fonction de CMO par interim. Pharis Mohideen était jusqu'à présent directeur médical chez Millendo Therapeutics.


Peter Collum

s'installe dans le fauteuil de directeur financier et directeur du business development de Pharnext. Il était jusqu'à présent basé à New York, au sein de la banque d'affaires MTS Health Partners.


Les chiffres

348,5 M$

BridgeBio vient de réaliser la plus importante IPO du secteur biotech en 2019, avec une levée de 348,5 M$. Cette même semaine, Adaptive Biotechnologies a réalisé une introduction en bourse de 300 M$. L'année dernière, Moderna Therapeutics a établi un record avec une IPO de 604 M$.

-50 %

Cette semaine, la HAS a maintenu son avis défavorable au remboursement de l'homéopathie. Un avis qui ne devrait pas améliorer le cours de bourse de Boiron, qui a déjà chuté de 50 % ces 12 derniers mois.

29 000

À l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), une communauté de 29 000 patients atteints de maladies chroniques accepte de répondre régulièrement à des questionnaires en ligne. Lancée en janvier 2018, cette communauté a pour objectif d'apporter les connaissances nécessaires à l'amélioration de la qualité de vie et de la prise en charge des patients.