samedi 19 juin 2021


Monde

Au Royaume-Uni, PrecisionLife rachète la société danoise d’analyse génomique GenoKey afin de poursuivre son expansion dans la médecine de précision basée sur l’IA. Les détails financiers de la transaction n’ont pas été divulgués. La plate-forme PrecisionLife, qui comprend une technologie développée avec GenoKey, permet d’obtenir des informations sur les gènes associés à la maladie, en tant que biomarqueurs et cibles pour la découverte de médicaments. Le modèle commercial de PrecisionLife est basé sur des partenariats avec d’autres entreprises et permet de créer un portefeuille d’actifs exclusifs dans le domaine des maladies chroniques.

Levée record à New-York dans la télé médecine. La société Ro réalise une série D de 500 M$ pour déployer sa plate-forme qui comprend des services de pharmacie en ligne, de télésanté et des soins à domicile. L’opération a été menée par les actionnaires existants General Catalyst, FirstMark Capital et TQ Ventures avec une participation significative de SignalFire, Torch et BoxGroup. De nouveaux investisseurs Altimeter, Baupost, Dragoneer, Shawspring, Radcliff et 776 ont également rejoint le tour de table. Depuis sa création en 2017, l’entreprise a levé 876 M$. Sur la base de cette série D, Ro serait évaluée autour de 5 Mds$. La société vise pour la suite le Nasdaq. L’un de ses concurrents Hims & Hers coté à Wall Street depuis janvier affiche une capitalisation boursière de 2,5 Mds$.

Aux États-Unis, le développeur de logiciels de détection des accidents vasculaires cérébraux, Viz.ai, boucle une série C de 71 M$. Le tour est codirigé par Scale Venture Partners et Insight Partners avec le soutien de Greenoaks, Kleiner Perkins, Threshold Ventures, CRV, Innovation Endeavors et Susa Ventures. Ce financement va permettre à la société de e-santé d’étendre ses programmes d’intelligence artificielle à d’autres domaines thérapeutiques comme les soins cardiovasculaires, pulmonaires et traumatologiques.

Les opérations de fusions-acquisitions dans la Medtech s’enchaînent outre-Atlantique. Cette semaine – Neogenomics a racheté le groupe informatique d’oncologie Trapelo Health pour 65 M$ et Seaspine a mis la main sur le spécialiste de la navigation chirurgicale robotique 7D Surgical basé à Toronto pour 110 M$ . Au total, il y a eu depuis le début de l’année, 23 opérations de ce type annoncées dans le domaine des technologies médicales, représentant un montant global de 15,8 Mds$.

Coté

(BIOTECHFINANCES N°937 Lundi 29 mars 2021) Advicenne (ADVIC) prévoit d’obtenir l’autorisation européenne de mise sur le marché de son principal candidat médicament, ADV7103 dans l’acidose tubulaire rénale distale (ATRd) « rapidement et, au plus tard, d’ici la fin du deuxième trimestre 2021 ». Dans le même temps, et pour éviter tout retard dans la mise à dispositon aux patients, la biotech spécialisée en néphrologie a pris la décision de retirer sa demande d’obtention de statut de médicament orphelin (ODD), lorsque l’Agence Européenne du Médicament l’a informée que des données complémentaires lui seraient demandées. L’autorisation de mise sur le marché fera d’ADV7103 le premier et le seul médicament approuvé dans cette pathologie chez les adultes, les adolescents et les enfants dès l’âge d’un an.

GenSight Biologics (SIGHT) lève 30 M€ en bourse via une augmentation de capital réalisée auprès d’investisseurs institutionnels européens et américains. La biotech a l’intention d’utiliser les fonds pour son produit phare LUMEVOQ en vue d’une demande de mise sur le marché aux États-Unis et du lancement de sa commercialisation. La somme collectée en bourse lui permettra aussi de préparer une étude de phase 3 avec son candidat GS030 dans le traitement de la rétinopathie pigmentaire et une phase 1/ 2 dans le traitement de la forme sèche de la dégénérescence maculaire atrophique liée à l’âge. GenSight Biologics estime être en mesure de financer ses activités au moins jusqu’ au second trimestre 2023.

Guerbet (GBT), publie des résultats positifs des deux études cliniques de phase 3 comparant l’efficacité diagnostique et la tolérance de son produit Gadopiclenol à celle du produit de référence Gadobutrol dans des indications couvrant le SNC et différents autres territoires anatomiques (tête et cou, thorax, abdomen, pelvis, système musculosquelettique). Gadopiclenol est un produit de contraste macrocyclique à haute relaxivité pour l’imagerie par résonance magnétique (IRM). Au total, pour ces deux études, 560 patients ont été recrutés dans 13 pays et plus de 60 services hospitaliers d’imagerie médicale y ont participé. À la lumière des données obtenues, Guerbet prévoit des soumissions réglementaires aux États-Unis et en Europe dès début 2022 dans un large éventail d’indications chez l’adulte et l’enfant à partir de 2 ans.

Median Technologies (ALMDT) lève 28,1 M€ sur le marché, soit 8 M€ de plus que ce qui était envisagé face au succès du placement. L’augmentation de capital a été réalisée au prix de 11,50 € par action, soit une décote d’environ 4%. La dilution pour les actionnaires est de 16,7 %. Le montant levé, va permettre à la medtech de poursuivre les plans de développement clinique pour sa plateforme d’imagerie iBiopsy sur trois indications prioritaires : diagnostic précoce du cancer du poumon, du cancer du foie et de la NASH.

Abionyx Pharma (ABNX), conclut un partenariat avec GTP Biologics (groupe Fareva) et V-Nano (groupe VBI Therapeutics), spécialisées dans la production et la formulation de nanomédicaments biologiques. Grâce à cet accord, la biotech toulousaine va poursuivre la bioproduction de son candidat, CER-001 une biomolécule de très haute technologie reposant sur la biologie cellulaire. CER-001 fait l’objet d’une étude de phase 2a menée en Italie dans une maladie rénale ultra-rare en France. Des premiers essais cliniques avaient mis en évidence l’action du produit sur le retard de la dialyse et son impact sur les dépôts lipidiques de la cornée.

Genkyotex (GKTX), est parvenue à lever 5 M€ sur Euronext par augmentation de capital. Une partie de l’argent collecté servira à rembourser un prêt relais de 2,4 M€ accordé par le groupe suédois Calliditas Therapeutics, nouveau propriétaire de Genkyotex et controlant 86 % du capital à l’issue d’une OPA de 88 M€ lancée l’été 2020. Le solde devrait fournir à la biotech spécialiste des thérapies NOX les moyens nécessaires à son activité jusqu’au 30 juin 2021.

Non coté

Step Pharma boucle une série B de 35 M€. De nouveaux investisseurs Hadean Ventures et Sunstone Life Science Ventures ont co-dirigé le tour, rejoignant les actionnaires existants Kurma Partners, Pontifax et Bpifrance, qui ont réinvesti. La biotech développe de nouveaux médicaments pour l’oncologie et les maladies auto-immunes et espère avec ce financement faire avancer en clinique son principal candidat STP938, le premier inhibiteur CTPS1 de sa catégorie, pour le traitement des tumeurs malignes à lymphocytes T et dans d’autres hémopathies malignes et tumeurs solides.

 

Le Centre d’études et d’expertises en biomimétisme (Ceebios) obtient un financement public de 2,2 M€ pour le développement de BiOMIg : sa plateforme d’innovation ouverte pour les matériaux bio-inspirés. Infrastructure mutualisée de recherche et d’innovation en biomimétisme, BiOMIg (Bio-inspired Materials Open Innovation Generator) vise à accélérer l’innovation responsable inspirée du vivant dans le domaine des matériaux biologiques. BiOMIg propose de lever ces verrous en mettant à disposition de toutes les filières des expertises et moyens scientifiques et techniques d’éco-conception biomimétique. Ceebios monte en parallèle de cette infrastructure technique, un consortium d’acteurs de l’industrie et de la recherche (publique et privée). Ce consortium compte déjà parmi ses membres fondateurs des entreprises comme L’Oréal, Rte, Mäder, Big Bang Project, ainsi que l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (UPPA).

Unicancer et Roche créent ensemble OncoDataHub (ODH), première plateforme française de référence pour accélérer la production et l’exploitation des données de vie réelle dans le cancer. L’objectif est de comprendre la prise en charge des patients en oncologie, identifier les besoins médicaux non-couverts et favoriser l’accès à l’innovation grâce à des données de vie réelle. ODH donnera ainsi l’opportunité aux médecins/chercheurs de mener des projets de recherche notamment sur la place des thérapies innovantes. Dans un premier temps une trentaine d’établissements participeront au projet sur les indications « cancer broncho-pulmonaire » et « cancer du sein métastatique », avec l’objectif d’atteindre 80 centres à 3 ans. Par la suite, le périmètre sera étendu à d’autres indications en oncologie. Les premières données d’ODH seront disponibles dès 2022.

En vue

Philippe Lyko

arrive chez DNA Script au poste de directeur financier. Cet ancien exécutif d’Illumina et d’Helix apporte une expérience approfondie des entreprises émergentes et établies du secteur des sciences de la vie. Il a notamment développé une expertise dans la structuration des fonctions financières pour les sociétés en forte croissance comme DNA Script.


Cédric Poisvert

est nommé associé en charge d’une nouvelle pratique en santé/pharma au sein du cabinet d’avocats Nomos. Il conseillera ainsi des laboratoires pharmaceutiques, des sociétés de biotechnologie, des fabricants de dispositifs médicaux, des fonds d’investissements, sur les aspects réglementaires, de recherche ou lors de contentieux.


Nathalie Laarakker

devient directrice financière d’Intravacc et entre au comité exécutif de direction. Avant de rejoindre la biotech néerlandaise spécialiste des vaccins, cette expert-comptable de formation dirigeait la biotech Gadeta, depuis 2018.


Les chiffres

391 M€

Porté par la crise de la COVID-19 qui a confirmé l’émergence spectaculaire de nouvelles solutions, le secteur de la e-santé a représenté 391 M€ d’investissements en France en 2020, soit 7 % du total de la French Tech (source : Extens)

1,6 million

Nombre de personnes en France qui souffrent de troubles bipolaires, l’une des dix pathologies les plus invalidantes selon l’OMS. La journée mondiale des troubles bipolaires le 30 mars est l’occasion de rappeler qu’en moyenne, c’est 13 ans d’espérance de vie en moins pour les femmes et les hommes touchés (source : Fondation Fondamental)

10 millions

Nouveaux cas de tuberculose par an dans le monde. Avec 1,4 million de morts en 2019, cette maladie infectieuse bactérienne est la plus mortelle (devant le VIH). La dissémination croissante de souches tuberculeuses résistantes aux antibiotiques accentue la menace sanitaire. (source : GenoScreen)