mardi 3 août 2021


Lettre n° 949

L’essentiel de la semaine du 21 au 25 juin 2021

Par Rédaction , dans Essentiel , le 25 juin 2021

Monde

Aux États-Unis, Vida Ventures cloture un fonds de 825 M$. Lequel investira dans des innovations biomédicales transformatrices susceptibles d’avoir un impact significatif sur les patients. Fondée en 2017, la société d’investissement en capital-risque gère maintenant plus de 1,7 Md$ d’actifs et a pris 30 participations dans des sociétés développant des thérapies pour des indications difficiles à traiter en oncologie, neurologie, auto-immunité, maladies génétiques rares et au-delà.

En Belgique, à peine créée, NeuVasQ Biotechnologies lève 20 M€. Spin-off de l’ULB, la biotech espère grâce à cette série A faire progresser sa plateforme technologique qui restaure l’intégrité de la barrière hémato-encéphalique dans les troubles neurologiques aigus. Parmi les indications visées, figure la maladie d’Alzheimer. Ce tour de financement a été mené par le VC, Newton Biocapital avec une contribution de 10 M€. L’autre moitié des fonds levés provient d’organismes de financement belges régionaux et nationaux, notamment SFPI-FPIM, SRIW Life Sciences, Sambrinvest et InvestSud.

Aux États-Unis, Kite Pharma, la filiale de Gilead qui s’est fait un nom en développant des traitements CAR-T autologues, a noué un partenariat avec Shoreline Biosciences. L’accord dont l’upfront reste confidentiel pourrait in fine dépasser 2,3 Mds$. Les partenaires travailleront sur des cibles CAR pour les thérapies cellulaires tueuses naturelles (NK) dans les cancers du sang. Et Kite se réserve la possibilité d’ajouter un programme CAR-macrophage à l’accord. Ce partenariat intervient deux mois après que Kite ait intégré le tour de table de de Shoreline lors d’une série A de 43 M$.

Un mois après l’arrivée d’un ex banquier d’affaires de Citi au sein de sa direction, la biotech américano-coréenne Orum Therapeutics lève 54 M$. Cette somme vient compléter sa série B de 30 M$ réalisée en juillet 2019. Le nouveau financement donnera à Orum les ressources nécessaires pour introduire ses conjugués anticorps-médicaments (ADC) en clinique. Dès 2022 pour les tumeurs solides et un an plus tard pour les cancers hématologiques.

Monte Rosa Therapeutics lève au Nasdaq dans le cadre de son IPO 222 M$ ! La biotech n’est pourtant qu’au stade pré-clinique et ne dispose d’aucune donnée humaine. Elle avait déjà levé 96 M$ en septembre 2020 pour développer sa plateforme de découverte de médicaments et étendre son pipeline à des maladies au-delà du cancer. Puis enchaîné avec 95 M$ supplémentaires six mois plus tard, terminant le premier trimestre de 2021 avec 168 M$ de trésorerie. Ces fonds vont lui permettre d’accélérer l’entrée en clinique pour ses colles moléculaires, des petites molécules conçues pour traiter les maladies en réquisitionnant le processus de dégradation des protéines du corps. Comme leur nom l’indique, ils fonctionnent en collant des protéines les unes aux autres. Un premier traitement contre le cancer ciblant le GSPT1, devrait passer par une étude de phase 1/2.

Coté

Le groupe américain Aptar Group va lancer une OPA de 78,8 M€ sur Voluntis (ALVTX). Le prix proposé est de 8,70 € par action, ce qui représente une prime de 110% par rapport au dernier cours de bourse sur Euronext Growth. Les actionnaires de référence de la société de e-santé (Bpifrance Participations, LBO France Gestion, Debiopharm Innovation Fund, SHAM Innovation Santé, Vesalius Biocapital et Indigo) représentent environ 64,6% du capital. L’acquisition de ce bloc doit obtenir l’aval de Bercy au titre de la réglementation sur le contrôle des investissements étrangers en France. Coté au Nyse, Aptar est l’un des leaders mondiaux du conditionnement de produits pharmaceutiques et de biens de consommation. Avec l’acquisition de Voluntis, un pionnier des thérapies numériques, il aura un accès immédiat à une plateforme et à des algorithmes pour construire de futures solutions numériques dans la santé.

GeNeuro (GNRO) et le CIRI (Centre International de Recherche en Infectiologie), à Lyon, concluent une extension de leur accord de collaboration. « Nous sommes très enthousiastes à l’idée de poursuivre notre collaboration avec l’équipe de GeNeuro sur la COVID-19 et ses conséquences », déclare le Dr Branka Horvat, Directrice de l’équipe « Immunobiologie des Infections Virales » du CIRI. Spécialisé dans le SNC, GeNeuro est basée à Genève et dispose d’installations de R&D à Lyon.

Implanet (ALIMP) signe un partenariat stratégique avec Ulrich Medical pour la distribution de ses implants (vertébraux et chirurgies du genou) en Allemagne. Il s’agit du premier marché du rachis en Europe dont le potentiel est estimé à 300 M$. Le contrat de distribution couvre aussi d’autres pays européens Autriche, Scandinavie, Suisse, Espagne et Royaume-Uni.

Advicenne (ADVIC) réalise une augmentation de capital de 9,4 M€ sur Euronext. La biotech spécialisée dans les maladies rénales rares entend allouer ces fonds au développement clinique de son produit phare Sibnayal en phase 3 dans l’acidose tubulaire rénale distale (dRTA) aux États-Unis et dans la cystinurie en Amérique du Nord et en Europe. Avec une trésorerie renforcée qui s’élève à 18 M€, Advicenne estime « être en mesure de financer ses activités pendant au moins les 12 prochains mois ». Pour rappel, Sibnayal a reçu en mai l’autorisation de mise sur le marché en Europe dans la dRTA (Lire Biotech Finances n°943 du 10 mai 2021 : « le francophone de la semaine Didier Laurens »).

Abivax (ABVX) publie les résultats de l’étude clinique d’induction de phase 2a de son candidat ABX464, administré en association avec du méthotrexate dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde. 60 patients qui présentaient une réponse insuffisante au méthotrexate et/ou aux inhibiteurs TNFa ont participé à l’étude. Le critère principal d’évaluation a été atteint, démontrant une bonne tolérance de la dose de 50 mg d’ABX464. Par ailleurs, le groupe 50 mg s’est révélé statistiquement supérieur au placebo sur le critère secondaire clé (ACR20). Le niveau d’ACR20 est le critère exigé par la FDA afin de permettre l’enregistrement d’un produit dans l’indication polyarthrite rhumatoïde. À la suite de ces résultats, Abivax se prépare à démarrer un programme clinique de phase 2b dans la polyarthrite rhumatoïde début 2022.

Intrasense (ALINS) réalise une augmentation de capital de 4,9 M€ sur Euronext. La société spécialiste des solutions logicielles d’imagerie médicale utilisera les fonds pour financer le développement d’une nouvelle ligne de produits en oncologie et pour faire évoluer sa ligne de produits actuelle Myrian. Le solde sera alloué au développement marketing et commercial d’Intrasense en Europe et en Chine.

Néovacs (ALNEV) annonce un financement de 4 M€ par le tirage de 4 tranches d’OCEANE-BSA, d’une valeur nominale de 1 M€ chacune. Elles sont souscrites par European High Growth Opportunities Securitization Fund. Le taux de dilution pour les actionnaires est d’environ 40%. À l’issue de ces tirages il reste encore à Néovacs 6 M€ à tirer sur ce programme. Ce financement servira en partie à financer la recherche avec Kinoïde dans les allergies. L’action Neovacs ne vaut plus que 0,007 € sur Euronext et a perdu 75% depuis le début de l’année.

Nicox (COX) obtient l’approbation de Vyzulta dans les Emirats arabes unis par son partenaire Bausch & Lomb. Cette solution ophtalmique est désormais commercialisée dans 12 pays dont les Etats-Unis et est indiquée pour la réduction de la pression intraoculaire chez les patients atteints de glaucome à angle ouvert ou d’hypertension oculaire. Selon les termes de l’accord de licence exclusive, Bausch & Lomb, verse à Nicox des redevances croissantes de 6% à 12% sur les ventes et des paiements d’étape pouvant atteindre 150 M$.

Non coté

Corlieve Therapeutics est rachetée par le groupe néerlandais UniQure pour 46,3 M€. Selon les termes de l’accord les actionnaires de Corlieve pourront recevoir des paiements supplémentaires : jusqu’à 43,7 M€ d’étapes de développement jusqu’à la phase 1/2 et 160 M€ d’étapes associées à la phase 3 de développement et aux approbations du candidat AMT-260 aux États-Unis et dans l’Union européenne. Corlieve a été fondée fin 2019 par Kurma Partners sur la base d’un partenariat avec REGENXBIO Inc., SATT Aquitaine Science Transfert et Inserm Transfert. Parmi ses autres investisseurs figurent Eurazeo et Pureos Bioventures. Le principal programme de thérapie génique de la biotech utilise la technologie de silençage des miARN pour cibler la suppression des récepteurs kainate exprimés de manière aberrante dans l’hippocampe des patients atteints d’épilepsie du lobe temporal (TLE). Si Bercy donne son feu vert au rachat, la transaction devrait être finalisée au début du troisième trimestre 2021.

Le laboratoire Ethypharm acquiert Altan Pharma qui développe, fabrique et commercialise des médicaments injectables à usage hospitalier. Grâce à la forte implantation d’Altan Pharma en Espagne, Ethypharm spécialisé dans deux domaines thérapeutiques : le Système Nerveux Central et les Soins d’urgence, aura une présence commerciale complète dans les 5 principaux marchés européens dès la conclusion de l’opération, prévue au second semestre 2021.

En vue

John Tchelingerian

entre au conseil d’administration d’Alzprotect. Président du conseil de surveillance de Pan-Cancer T, il est titulaire d’un doctorat en neurosciences de l’Université Pierre et Marie Curie à Paris. Au cours de sa carrière de dirigeant de biotech il est parvenu à mener avec ses équipes cinq candidats-médicaments du stade de recherche aux études cliniques de phase 2b/3.


Bernard Sabrier

et son fonds Unigestion, agissant pour son propre compte, ont franchi le seuil de 25% du capital et des droits de vote de Theraclion. À la demande de Bernard Sabrier, Mehdi El Glaoui rejoint cette semaine le conseil d’administration de Theraclion et prend également une part de 1,5 % du capital. Résident suisse depuis 2008, il a été PDG des laboratoires Cassenne, des laboratoires Wyeth et a fondé Majorelle en 2011.


Denis Bedoret

Le fonds d’investissement régional SRIW vient de créer un Advisory Board, composé de personnalités issues du monde académique, de l’industrie pharma et d’entreprises innovantes. On y retrouve notamment Denis Bedoret (CEO d’Imcyse), Maud Lazare (directrice des relations investisseurs de Truffle capital) et Thierry Laugel (associé directeur chez Kurma).


Les chiffres

245 M$

C’est le plus gros tour de la semaine. Quanta Dialysis Technologies produit un système de dyalise innovant et a convaincu pour sa série D une quinzaine d’investisseurs dont deux leads : Glenview Capital et Novo Holdings. (Cf tableau des transactions p8).

68 M$

Le montant du tour B de Glycomine aux Etats-Unis dans lequel on trouve Sanofi Venture en co-lead avec Abingworth. Glycomine cible les troubles rares graves du métabolisme.
(Cf tableau des transactions p8).

10,8 Mds€

Le patrimoine du Belge Eric Wittouck dont une partie de la fortune a été confié en gestion à Invus, fonds américain qui a investi cette semaine dans Transgene (lire page 5)

29

Les prescriptions annuelles d’Adulhem, le médicament de Biogen contre Alzheimer pourrait faire monter les demandes de remboursements jusqu’à 29 Mds$, soit près de 5 fois le budget de la FDA et 2 fois le CA
de Biogen.