jeudi 2 décembre 2021


Lettre n° 962

L’essentiel de la semaine du 18 au 22 octobre 2021

Par Rédaction , dans Essentiel , le 22 octobre 2021

Monde

(BIOTECHFINANCES N°962 Lundi 25 octobre 2021) Au Texas, DentalMonitoring, une société de logiciels dentaires, boucle un financement de croissance de 150 M$. Mérieux Equity Partners conduit le tour en investissant 90 M$ au côté de Vitruvian Partners (60 M$). DentalMonitoring a été la première entreprise de ce segment de marché à atteindre une valorisation supérieure à 1 Mds$.

Ventyx lève 152 M$ à l’occasion de son IPO au Nasdaq. La biotech américaine visait initialement un ticket de 100 M$. Au final, la somme collectée en bourse vient s’ajouter à une série B de 114 M$ remportée plus tôt cette année. La pièce maîtresse de Ventyx est son modulateur S1P1R VTX002, qui entrera en phase 2 dans les prochains mois pour traiter la rectocolite hémorragique (CU). Dans ce domaine, d’autres médicaments sont déjà sur le marché notamment Zeposia mais aux effets secondaires lourds (risques potentiels de lésions hépatiques et de troubles oculaires).

Dans le segment très en vogue de l’ARNm, l’américaine ReCode Therapeutics boucle une série B de 80 M$. Le tour est dirigé par Pfizer Ventures et EcoR1 Capital. Le fonds corporate de Sanofi y participe également aux côtés d’une dizaine d’autres investisseurs. Les fonds financeront les études de phase 1 des programmes phares de ReCode sur la mucoviscidose et une autre maladie pulmonaire, appelée dyskinésie ciliaire primaire.

Berne vient d’annoncer que les chercheurs suisses qui participent à Horizon Europe – le programme de recherche et d’innovation de l’Union européenne (budget de de 94,1 Mds€ de 2021 à 2027) seront directement financés par la Suisse. Un peu plus de 374 M€ sont ainsi prévus à cet effet pour 2021.

 

2022 encore mieux ! Les ventes de vaccins pourraient rapporter l’an prochain à Pfizer-BioNTech et Moderna 93,2 Mds$ soit près du double de ce qu’ils vont engranger en 2021. Selon le cabinet d’analyse en santé mondiale, Airfinity, les ventes totales du marché des vaccins COVID-19 en 2022 s’élèveront à 124 Mds$, celles de de Pfizer atteindront 54,5 Mds$ et celles de Moderna 38,7 Mds$. Des estimations nettement au-dessus du consensus. Airfinity estime en effet que les injections d’ARNm continueront d’augmenter en 2022 grâce à l’utilisation de boosters et au stockage des pays pour se protéger contre les variants. Un quart du marché mondial sera approvisionné par les vaccins contre les adénovirus AstraZeneca, Johnson & Johnson et Sputnik V. Le vaccin sous-unitaire de Novavax, qui n’a pas encore été approuvé, pourrait également être sur le marché en 2022.

Pour sa part, la française Valneva (VAL) publie des résultats « initiaux positifs » de sa phase 3 évaluant son candidat vaccin contre la COVID-19. L’essai a rempli ses deux critères d’évaluation principaux et démontré une supériorité face au vaccin d’AstraZeneca. Un total de 4 012 participants âgés de 18 ans et plus ont été recruté sur 26 sites au Royaume-Uni pour cet essai pivot. La biotech a débuté les démarches règlementaires auprès de l’EMA en vue de la mise sur le marché de son vaccin. Cotée à Paris et New-York, l’action s’est envolée en séance de 30% à la suite de cette annonce.

Coté

(BIOTECHFINANCES N°962 Lundi 25 octobre 2021)  La medtech néerlandaise Onward Medical (ONWD) lève 87 M€ à l’occasion de son introduction en bourse à Bruxelles et Amsterdam. Elle visait jusqu’ à 100 M€ de collecte. In fine, le prix a été fixé en milieu de fourchette à 12,75 € par action, ce qui valorise l’entreprise environ 380 M€. Pour rappel, Onward développe un dispositif de stimulation électrique permettant de rétablir le mouvement de personnes atteintes de lésions de la moelle épinière et composé d’une plateforme implantable et d’une autre externe.

Oncodesign (ALONC) signe avec la biotech coréenne TiumBio un partenariat R&D dans le traitement de la fibrose. Cette collaboration repose sur la technologie Nanocyclix d’Oncodesign pour identifier les candidats et sur l’expertise R&D de TiumBio pour l’évaluation de leur efficacité fibrotique. Cette phase initiale du partenariat sera financée par la biotech coréenne qui dispose par ailleurs d’une option de licence mondiale sur les médicaments découverts, susceptible d’être exercée dès l’année prochaine.

Theravet (ALVET), lance la commercialisation de son substitut osseux Biocera-Vet pour les animaux domestiques, en France et aux Pays-Bas ou des premières ventes ont déjà été enregistrées. La France représente le deuxième marché de la chirurgie orthopédique vétérinaire en Europe.

Ipsen noue un partenariat de développement avec la biotech américaine Accent Therapeutics dans le traitement de la leucémie myéloïde aiguë. La collaboration concerne le programme METTL3 d’Accent. L’enzyme METTL3 est une RMP qui a été validée en phase pré-clinique en tant que nouvelle cible thérapeutique pour traiter la LMA1,3. Selon les termes de l’accord, Ipsen versera à Accent Therapeutics jusqu’ à 446 M$ de paiements d’étape, ainsi que des redevances progressives sur les ventes (à un taux compris entre un pourcentage initial inférieur à 10% et un pourcentage maximum légèrement supérieur à 10%).

Non coté

(BIOTECHFINANCES N°962 Lundi 25 octobre 2021)

Ganymed Robotics obtient une subvention de 2,5 M€ de la Commission Européenne par le biais de l’accélérateur EIC. Les fonds serviront au développement de son robot chirurgical nouvelle génération pour l’orthopédie qui combine vision intelligente par ordinateur et mécatronique. La première application est un robot d’assistance chirurgicale pour la pose de prothèses de genoux (PTG). Créée en 2018, la medtech vient de lancer un essai clinique de collecte de données pré et intra-opératoires sur 86 patients qui permettra de valider son algorithme propriétaire.

LXRepair et Gustave Roussy nouent un partenariat pour la radiothérapie personnalisée du cancer en créant un laboratoire commun Radio Care. L’objectif est d’exploiter les technologies de LXRepair, spécialiste des tests de diagnostic in vitro (DIV) pour prédire les réponses des patients aux thérapies anticancéreuses, afin de développer des preuves de concept cliniques et des produits dans de nouvelles indications. Il s’agit également d’étendre le test à la prédiction de la réponse tumorale, et à la chimiothérapie.

Signia Therapeutics lève 1,3 M€ auprès de Néovacs (ALNEV), via la souscription d’un BSAAIR. Cette sommes permettra de financer l’initiation d’un essai clinique de phase 2b dans le SARS-CoV-2, étude importante pour disposer à terme d’un traitement antiviral, et qui participe également à la validation de la plateforme technologique de Signia. Laquelle intègre analyse transcriptomique, intelligence artificielle (IA) et modèles physiologiques prédictifs pour le criblage in silico et la validation pré-clinique rapide de candidats médicaments. Signia prévoit par la suite d’étendre cette approche à d’autres pathologies respiratoires, grâce à des collaborations avec des entreprises bio-pharmaceutiques.  

Dans le cadre du plan innovation santé dévoilé cet été par Emmanuel Macron (Lire Biotech Finances n°950 du 5 juillet 2021, « UNE CAGNOTTE de 7 Mds€ POUR LA RECHERCHE MEDICALE »), le Gouvernement prévoit d’allouer 650 M€ au cours des 5 prochaines années à la santé numérique. Dans le détail, 100 M€ serviront à subventionner les évaluations cliniques des logiciels et autres dispositifs numériques de sante, l’Etat les couvrant jusqu’ à 60% des coûts. En parallèle, une trentaine de services d’expérimentation d’innovations numériques dans les hôpitaux et autres établissements de soin seront créées. S’y ajoute un budget de 100 M€ pour le développement de la filière imagerie médicale. Enfin une enveloppe de 81 M€ permettra la formation numérique des médecins, pharmaciens, infirmiers… mais également celle des ingénieurs, juristes et experts réglementaires.

L’ édition 2021 des « Trophées de la Healthtech » de France Biotech, dont Biotech Finances est partenaire, a récompensé 7 lauréats : Arkhn remporte le trophée de la jeune entreprise healthtech ; Aqemia le trophée de la e-Santé ; Oncodiag le trophée diagnostic médical ; Alderaan Biotechnology le trophée biotech ; Corwave le trophée medtech ; Sophie Brac de la Perrière, présidente de Healshape, le trophée de l’ entreprenariat healthtech au féminin ; enfin Robeauté gagne le trophée coup de cœur décerné par le public. Au total, plus d’une centaine de candidatures ont été évaluées illustrant le dynamisme de l’écosystème healthtech français.

En vue

Don Kania

Président du conseil d’administration de DNA Script. Don Kania a dirigé notamment la FEI Company de 2006 à 2016, jusqu’ à sa vente à ThermoFisher pour 4,2 milliards de dollars.


Catherine Moukheibir

Présidente du comité d’audit de DNA Script. Elle apporte à DNA Script 30 ans d’expérience dans la finance, les marchés de capitaux et les sciences de la vie.


Bonnie Anderson

Administratrice indépendante de DNA Script. Elle a co-fondé Veracyte en 2008, qu’elle a dirigé en tant que PDG jusqu’ au 1er juin 2021, avant de prendre le rôle de présidente exécutive.


Les chiffres

19,35 Mds$

La taille du marché mondial de la biopsie liquide devrait atteindre 19,35 Mds$ d’ici 2028.
(Source : Grand View Research).

2,89 Mds$

La taille du marché mondial des cellules souches pluripotentes induites (iPSC) devrait atteindre 2,89 Mds$ d’ici 2028.
(Source Polaris Research Market)

6,8 Mds$

Le marché mondial de la radiothérapie estimé à 5,6 Mds$ en 2020, devrait atteindre 6,8 Mds$ d’ici 2027.
(Source ResearchAndMarkets)

24 Mds de doses

D’ici 2022 la production annuelle de doses de vaccins covid-19 devrait atteindre 24 Mds de doses contre 2,5 milliards de doses à fin 2021.
(Source: International Federation of Pharmaceutical Manufacturers and Associations - IFPMA)