samedi 8 août 2020


Monde

Sanofi et Google annoncent la création d’un laboratoire d’innovation en santé destiné à « transformer le développement des futurs médicaments ». L’objectif : appliquer des techniques d’analyse et d’intelligence artificielle à de vastes ensembles de données pour mieux comprendre certaines maladies, extraire des données patients ou encore « établir de meilleures projections des ventes ». Le leader français de l’industrie pharmaceutique et le géant américain du web sont déjà alliés, depuis 2018, au sein de la co-entreprise Onduo, dans la prise en charge du diabète.

BIOTECHFINANCES N°861 24/06/2019

Coté

Supersonic Imagine (SSI) annonce avoir reçu une offre publique d’achat du groupe américain de dispositifs médicaux Hologic. Le prix, proposé à 1,5 € par action, valorise 35 M€ la medtech aixoise qui commercialise l’Aixplorer, un appareil d’échographie innovant. Hologic est partenaire commercial de Supersonic Imagine sur le marché américain depuis 2010, dans les applications de diagnostic des maladies du sein. Depuis sa création, en 2005, Supersonic Imagine avait levé 227 M€ dont 152 M€ en capital. La société est cotée en bourse depuis 2014.

Mauna Kea (MKEA) annonce la prise en charge des procédures d’endomicroscopie œsophagienne en France, en particulier pour l’œsophage de Barrett, par la création d’un nouvel acte spécifique à la Classification commune des actes médicaux (CCAM). C’est la première fois que la medtech parisienne, spécialisée en endomicroscopie, obtient un remboursement pour une procédure réalisée avec le Cellvizio. Cette indication – qui représente près de 45 000 procédures diagnostiques en France – fait également l’objet d’une prise en charge aux États-Unis.

Mauna Kea (bis) décroche un prêt de 22,5 M€ auprès de la Banque européenne d’investissement (BEI), soutenue par le Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI) ou Plan Juncker. La première tranche de 11,5 M€ sera versée dans les prochaines semaines. Les tranches suivantes, de 6 M€ et 5 M€, le seront dans les années à venir, sous réserve de l’atteinte de certains jalons. Cet accord de financement est complété par un accord d’émissions de bons de souscription d’actions au profit de la BEI, portant respectivement sur 1,75 million d’actions au total (soit 7 % du capital).

Global Bioenergies (ALGBE) annonce le lancement d’une augmentation de capital, d’un montant initial de 17 M€, à 19,5M€, avec maintien du DPS et au prix de 4,65 € par action. La biotech verte, qui développe un procédé de conversion de ressources renouvelables en isobutène, bénéficie déjà d’engagements de souscription représentant 13,6 M€, dont 7 M€ du groupe L’Oréal, via son fonds BOLD. Plus de la moitié de cette somme sera consacrée au développement du procédé isobutène, le projet phare de la biotech à l’échelle du laboratoire, du pilote et du démonstrateur. En parallèle, IBN-One, co-entreprise de Global Bioenergies et du sucrier Crystal Union, recherche près de 140 M€ pour la construction d’un site industriel.

Valneva a annoncé aujourd’hui la fin de sa collaboration avec GSK. D’un commun accord avec le géant britannique, la biotech reprend le contrôle de ses principaux actifs R&D et notamment de son candidat-vaccin contre la maladie de Lyme, VLA15. Elle versera 9 M€ à GSK puis effectuera, par la suite, des paiements d’étapes liés aux autorisations de mise sur le marché de ce vaccin. Valneva continue d’investir de manière soutenue dans son portefeuille de vaccins, et génère un chiffre d’affaires significatif à partir de ses vaccins commerciaux, Dukoral et Ixiaro (lire Biotech Finances no 839).

I.Ceram (ALICR) annonce la pose d’un implant fémoral conçu en céramil, le matériau à base de céramique développé par la medtech limougeaude et chargé en antibiotique (gentamicine), chez un patient de 63 ans atteint d’une infection osseuse grave, menacé d’amputation et de choc septique. Depuis le début de l’année, la société a annoncé la première pose d’un implant de sternum ainsi que la première cranioplastie, réalisées avec des implants en céramil.

Crossject (ALCJ) signe un accord de licence exclusif avec le groupe Desitin pour la distribution et la promotion de Zeneo Midazolam en Allemagne. La medtech dijonnaise est éligible à plusieurs paiements, totalisant 2,5 M€, et conditionnés au franchissement d’étapes réglementaires jusqu’à l’AMM, attendue dans un an. Basé sur le système innovant d’injection sans aiguille de Crossject, Zeneo Midazolam est destiné à la prise en charge en urgence des crises d’épilepsie.

GenSight (SIGHT) annonce les nominations de Maritza McIntyre et de Cédric Moreau à son conseil d’administration. Ex-directrice du service de la division des thérapies cellulaires et géniques à la FDA, Maritza McIntyre est ensuite passée chez Bavarian Nordic, Regenxbio, NanoCor et Bamboo Therapeutics (Pfizer) à des postes d’affaires réglementaires et développement de produits. Cédric Moreau est partner chez Sofinnova Partners, dans l’équipe Crossover. Sofinnova a investi 8 M€ au capital de GenSight en février dernier.

Celyad (CYAD) dévoile des résultats complémentaires issus d’essais cliniques menés avec CYAD01, un CAR-T autologue, dans plusieurs cancers du sang. Dans l’étude THINK, 13 patients souffrant de leucémie myéloïde aiguë ont été évalués et quatre ont montré des « réponses objectives ». Dans l’essai DEPLETHINK, six patients ont été recrutés à ce jour, souffrant également de leucémie myéloïde aiguë et évalués après une chimiothérapie de préconditionnement. Deux sur cinq ont montré une stabilisation de la maladie, mais la dose administrée était faible à ce stade de l’essai. Les investisseurs ont fraîchement accueilli ces données. Le cours de l’action de la biotech belge, cotée à Paris, Bruxelles et sur le Nasdaq, s’est écroulé de 35 % cette semaine.

BIOTECHFINANCES N°861 24/06/2019

Non coté

Tridek-One vient de nommer le Dr Philippe Berthon au poste de directeur général. Ancien fondateur du Laboratoire de recherche en onco-urologie de l’hôpital Saint-Louis, il compte plus de 25 années d’expérience dans l’industrie des biotechs, notamment après avoir occupé les postes de CEO chez Aurgalys (2008-2018), une société d’analyse financière, Vaxon-Biotech (2004-2008) et Urogene (1998-2004). Début juin, Tridek-One a réalisé une levée de fonds de 3 M€ (lire Biotech Finances no 860).

Bioserenity lève 65 M€ dont 50 M€ en capital, dans le cadre d’un tour de série B mené par Dassault Systems, suivi par les investisseurs historiques de la medtech parisienne, IDInvest, LBO France et Bpifrance (fonds PSIM). Implantée à l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM), Bioserenity développe des dispositifs d’acquisition et d’analyse de signaux électrophysiologiques à partir de vêtements connectés (t-shirts, ceintures, casques) et d’outils logiciels. Fondée en 2014, la société travaille déjà avec plus de 200 centres hospitaliers, à qui elle propose des solutions de suivi complet de patients souffrant de maladies chroniques, et a noué des partenariats avec plusieurs industriels (Servier, Pierre Fabre). Bioserenity avait levé 15 M€ en septembre 2017 (lire Biotech Finances no 784). Elle se refinance pour accélérer son expansion aux États-Unis et investir dans l’intelligence artificielle et l’internet des objets.

Yposkesi signe un accord de développement et de production de thérapies géniques avec la biotech américaine Axovant. Spin-off du Généthon, basée en région parisienne, Yposkesi est une CDMO dotée de 5000 m² d’installations dédiées à la production de vecteurs viraux AAV et lentiviraux. Filiale du groupe d’investissement Roivant, Axovant dispose de trois thérapies géniques actuellement en phase clinique de développement.

Biotrial renforce ses fonds propres avec le soutien de plusieurs investisseurs privés, notamment UNEXO, filiale des Caisses régionales du Crédit Agricole Grand-Ouest. Ils ont pris part à une augmentation de capital dont le montant final pourra atteindre 11 M€.

Confo Therapeutics se voit attribuer une subvention d’1,7 M€ de l’agence flamande pour l’innovation et l’entrepreneuriat (Flanders Innovation & Entrepreneurship, VLAIO). Fondée en 2015 à partir des travaux du chercheur Jan Steyaert (impliqué dans la création d’Ablynx), Confo développe des fragments d’anticorps de camélidés à domaine unique, baptisés Confobodies et destinés à devenir des outils de recherche et de découverte de médicaments. Cette biotech belge a levé 30 M€ en mai dernier (lire Biotech Finances no 855).

Invectys s’est vu décerner le prix de Meilleur projet – catégorie Jeune entreprise par le board de Matwin. C’est la plateforme technologique CAR-go, dédiée au développement de checkpoint inhibiteurs et de cellules CART anti-HLA-G qui a été récompensée, Invectys développant par ailleurs une plateforme de vaccins thérapeutiques (lire Biotech Finances no 830). Le board de Matwin, filiale d’Unicancer dédiée au transfert des innovations, est composé de 21 membres issus du monde académique ou de l’industrie et spécialisés en oncologie.

BIOTECHFINANCES N°861 24/06/2019

En vue

George Yancopoulos

Le président et directeur scientifique de Regeneron marque des points avec Sanofi. L'essai de phase II visant à établir la preuve de concept de l'anticorps expérimental anti-IL-33, REGN3500 (SAR440340) administré en monothérapie, a atteint son critère d'évaluation principal et permis de réduire le risque de perte de contrôle de l'asthme, comparativement au placebo.
BIOTECHFINANCES N°861 24/06/2019


Gérard Raymond

est le nouveau président de France Assos Santé, union qui regroupe plus de 80 associations agréées. Président de la Fédération française des diabétiques, de 2015 à 2019, il est également depuis janvier 2019 vice-président en charge du plaidoyer de la Fédération.
BIOTECHFINANCES N°861 24/06/2019


Noushin Dianat

CEO de Cyprio, qui fabrique grâce à la technologie du « BioPearl » des micro-tissus du foie et du pancréas pour des applications pharmaceutiques et thérapeutiques, ainsi que pour la recherche fondamentale, est lauréate du concours Wilco Academy organisé par Wilco, un accélérateur de start-up soutenu par la Région Île-de-France, Bpifrance, l'Union européenne, et également par des mécènes corporate (Axa, Bouygues Télécom, BNP Paribas, Butagaz, EDF, Oracle, Cisco, HPE…).
BIOTECHFINANCES N°861 24/06/2019


Les chiffres

466

C'est le nombre de postes que Sanofi va supprimer dans ses effectifs de R&D, d'ici 2020, dans le cadre d'un plan de réorganisation. 299 de ces postes sont basés en France, les autres en Allemagne.

250

C'est le nombre de patients qu'Innate Pharma recrutera dans le cadre de l'étude TELLOMAK, visant à évaluer IPH4102 dans différents lymphomes (syndrome de Sezary, mycosis fungoïde, lymphome T à cellules périphériques) avec cinq cohortes. Les données initiales d'efficacité sont attendues en 2021.

241,3 M$

Le marché mondial des produits thérapeutiques contre la cholangite biliaire primaire augmentera de 241,28 M$ en 2019-2023 (source Technavio).