mardi 3 août 2021


Lettre n° 952

L’essentiel de la semaine du 12 au 16 juillet 2021

Par Rédaction , dans Essentiel , le 16 juillet 2021

Monde

(BiotechFinances n°952 19/07/2021) Aux Etats-Unis, Shape Therapeutics (ShapeTX), boucle un tour B de 112 M$ codirigé par Decheng Capital et Breton Capital, avec la participation de Willett Advisors, et ses investisseurs historiques New Enterprise Associates et Mission BioCapital.  ShapeTX entend poursuivre le déploiement de sa plateforme de découverte de capsides conçue pour améliorer l’administration et la sécurité des thérapies géniques. L’entreprise avait levé 35,5 M€ en série A en 2019.

Au Danemark, Novo Nordisk a conclu un accord de 1,2 Md$ pour acheter le programme d’amylose ATTR développé par la biotech Prothena, et qui avait été bloqué par la pandémie en 2020. Selon cet accord, Novo payera 100 M$ en upfront pour les droits mondiaux de l’immunothérapie anti-amyloïde PRX004, prête pour la phase 2. Prothena dont le siège social est en Irlande, avait lancé la phase 1 évaluant PRX004 en 2018 et l’étude s’est terminée l’année dernière après avoir recruté 21 sujets. L’essai a généré des preuves selon lesquelles le PRX004 améliore la neuropathie et la fonction systolique cardiaque des patients atteints du rare trouble du repliement des protéines, incitant Prothena à viser le lancement d’une étude de phase 2/3 au quatrième trimestre 2021.

San Francisco : Tenaya Therapeutics tente de lever 100 M$ sur le Nasdaq dans le cadre d’une IPO. Une opération réalisée dans le sillage d’un tour C de 106 M$ en mars. La biotech s’attaque aux maladies cardiaques sous trois angles différents : la thérapie génique, la régénération cellulaire et la médecine de précision. L’ensemble des fonds levés doivent l’aider à propulser plusieurs programmes précliniques vers la clinique, y compris une thérapie génique pour la cardiomyopathie hypertrophique (HCM), et à mettre en place un site dans la Bay Area pour fabriquer des vecteurs.

San Francisco (bis) : Spire Health, boucle un tour de 38 M$, dirigé par Gilde Healthcare avec un partenaire stratégique mondial de premier plan dans le domaine des technologies médicales. Spire compte étendre la commercialisation et faciliter ainsi l’accès à sa plate-forme unique de surveillance respiratoire à distance des patients (RPM). Une partie du financement servira également à continuer à générer des preuves cliniques et économiques et à investir davantage en R&D.

Medable acteur américain du numérique en santé ouvre son nouveau siège Europe Middle East & Africa (EMEA) à Dublin et recrutera 50 personnes sur place. L’entreprise dont les plateformes visent à faciliter la transition de l’industrie pharmaceutique et des biotech vers les essais décentralisés est en pleine accélération. Elle a réalisé en avril dernier une extension de son tour C à hauteur de 78 M$ qui se sont ajoutés au 91 M€ collectés en novembre 2020 et indiqué que ses revenus avaient progressé de 400% sur cet exercice.

En Caroline du Nord, Xilis boucle un tour de série A de 70 M$ pour consolider sa plateforme d’oncologie de précision. Le tour a été piloté par Mubadala Capital, aux côtés de de GV (anciennement Google Ventures), LSP, Catalio Capital Management, et Duke Angel Network. Les investisseurs historiques Felicis Ventures, Two Sigma Ventures, Pear VC, KdT Ventures, et Alix Ventures ont tous suivi.

Coté

(BiotechFinances n°952 19/07/2021) L’ANSM estime que les mesures proposées par AB Science (AB) afin de renforcer la sécurité des patients dans les essais évaluant son candidat Masitinib permettent d’envisager la reprise des inclusions dans ses trois études en cours, à savoir la phase 3 dans la mastocytose, la phase 3 dans la sclérose latérale amyotrophique et la phase 2 dans la COVID. AB Science va mettre à jour les protocoles d’essais cliniques avec ces mesures additionnelles et soumettre à l’ANSM une demande d’autorisation pour la reprise des inclusions pour chaque essai clinique concerné. La biotech va également solliciter sans délai la reprise de ses études en cours auprès des autres autorités nationales compétentes.

Pharnext (ALPHA) annonce l’inclusion du premier patient en Europe dans son étude clinique pivot de Phase 3 testant sa combinaison PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A). Cette première inclusion en Europe a eu lieu à l’Hôpital Universitaire de la Timone à Marseille (France). L’essai est déjà en cours aux États-Unis où plusieurs sites procèdent activement à la sélection et à l’inclusion de patients atteints de CMT1A. Pour rappel, la première inclusion de patients aux États-Unis dans l’essai a eu lieu en mars 2021. Cet essai recrutera au total environ 350 personnes atteintes de CMT1A d’intensité légère à modérée dans 50 centres aux États-Unis, au Canada, en Europe et en Israël. A ce jour, le recrutement est en bonne voie pour se terminer au deuxième trimestre 2022, comme prévu initialement.

GeNeuro (GNRO) lève 6 M€ par augmentation de capital. La biotech suisse spécialiste des traitements pour les maladies neurodégénératives et auto-immunes, a réalisé un placement privé au prix de 3,48 € par action, soit une décote de 7,2% par rapport au dernier cours de bourse. GNEH, filiale de l’Institut Mérieux et actionnaire de GeNeuro, a souscrit au placement et détiendra à l’arrivée 35,79% du capital. Les fonds collectés « permettent à GeNeuro de prolonger sa capacité financière jusqu’à fin 2022, donnant le temps nécessaire pour mener des discussions de partenariat à la suite des résultats de phase 2 évaluant le temelimab dans la sclérose en plaques attendus au premier trimestre 2022 ».

Carmat (ALCAR) démarre son essai aux États-Unis. La medtech vient d’annoncer l’implantation de son cœur artificiel chez un premier patient. 10 autres personnes souffrant d’insuffisance cardiaque biventriculaire terminale devraient être recrutées dans le cadre de ce déploiement. Un rapport sur l’état d’évolution des 3 premiers patients sera publié après 60 jours et avant le recrutement des 7 suivants.

Non coté

(BiotechFinances n°952 19/07/2021) La société de private equity, Montagu, est entrée en négociations exclusives avec Eurazeo PME, Andera Partners et l’équipe de direction d’Intech Medical en vue d’une prise de participation majoritaire au capital de la medtech. L’accord est soumis à l’approbation des autorités compétentes. Les termes de la transaction n’ont pas été communiqués. Basé à Rang-du-Fliers en France et créée en 1999 Intech est spécialisée dans la fabrication de dispositifs médicaux orthopédiques de haute précision.

Inbiose obtient 15 M€ de la Banque européenne d’investissement. La biotech belge qui développe de nouveaux procédés de production pour la synthèse d’oligosaccharides du lait maternel (HMO), des sucres fonctionnels pour un large éventail d’applications, principalement utilisés dans alimentation du nourrisson compte accroître avec ces fonds ses capacités de production et ses efforts en R&D.

OncoDNA, Tamkin Al-Seha Medical et Bayer Saudi Arabia mettent en place un partenariat pour faciliter l’accès aux tests de dépistage du biomarqueur du gène tyrosine-kinase neurotrophique (NTRK) et pour identifier les patients pouvant bénéficier d’un traitement par inhibiteur de TRK en Arabie saoudite. Les enjeux financiers n’ont pas été dévoilés mais au cours de la phase préliminaire de la collaboration, 1 000 patients atteints de tumeurs métastatiques avancées, tous types de cancer confondus, seront testés en vue de détecter de potentielles fusions du gène NTRK.

Inotrem obtient 45 M€ supplémentaire de l’État français pour poursuivre le développement clinique de nangibotide dans le traitement des formes sévères de COVID-19. Ce financement public non dilutif porte à 52,5 M€ le soutien total de l’Etat au projet. Il permettra de financer l’étude de phase 2/3 destinée à démontrer l’efficacité et la sécurité de nangibotide pour traiter les patients en détresse respiratoire atteints des formes sévères de COVID-19. La biotech prévoit de recruter jusqu’à 730 patients en Europe dans 40 sites. Cette nouvelle étape fait suite à une phase 2a effectuée sur 60 patients pour laquelle le consortium CoviTREM formé par Inotrem et les centres Hospitalo-Universitaires de Nancy et Limoges avaient obtenu un financement non dilutif de 7,5 M€.

En vue

Anne Leselbaum

arrive chez Bone Therapeutics comme directrice médicale. Avant de rejoindre la biotech belge spécialisée en thérapies cellulaires, le Dr Anne Leselbaum, diplômée de Paris-Descartes, a été responsable du développement clinique au sein d’Aelix Therapeutics et de Tigenix, société acquise par Takeda.


Elizabeth Svanberg

et Jim Hindman rejoignent le comité de direction d’Amolyt Pharma en tant qu’administrateurs indépendants. Professionnels aguerris, ils viennent consolider les équipes de Thierry Abribat, directeur de cette biotech lyonnaise spécialisée dans les maladies endocriniennes rares et connexes.


Geoffroy de Ribains

Monte en grade et devient partner chez Advent France Biotechnologie. Il était depuis 2019 Operating Partner chez AFB. En tant que Partner, il sera chargé de rechercher de nouveaux investissements pertinents, de participer à la création de start-up, de contribuer à la stratégie de croissance des sociétés en portefeuille et d’agir en tant que PDG par intérim et membre du conseil d’administration si nécessaire pour ces dernières.


Les chiffres

8,3 Mds$

La taille du marché mondial des tests d’antigéniques COVID-19 devrait atteindre 8,3 Mds$ d’ici 2027. (source : Grand View Research).
18,8 Mds€

18,8 Mds€

Le coût sociétal annuel du cancer du poumon pour la seule zone européenne qui recense par ailleurs 1,8 million de décès annuels pour ce type de cancer.
260 M$

260 M$

Le plus important tour de la semaine écoulé. Piloté par D1 Capital Partners, il concerne la medtech américaine Imperative Care qui développe portefeuille de solutions pour les AVC. (Voir tableau des transactions en P8).