samedi 18 septembre 2021


Lettre n° 940

L’essentiel de la semaine du 12 au 16 avril en Healthtech

Par Rédaction , dans Essentiel , le 16 avril 2021

Monde

(BIOTECHFINANCES N°940 Lundi 19 avril 2021)  En Suisse BioVersys obtient un prêt de 20 M€ de la Banque européenne d’investissement (BEI) pour développer des médicaments contre les infections bactériennes résistantes. La biotech suisse dispose d’un pipeline de candidats en développement clinique pour le traitement de la tuberculose et des infections nosocomiales, comme la pneumonie associée à la ventilation, observée plus récemment chez les patients COVID-19 en soins intensifs.

La société us-néerlandaise GenScript Biotech et l’entreprise espagnole IES Diagnostics ont signé un accord de distribution exclusive du kit de détection d’anticorps neutralisants contre le SRAS-CoV-2 en Espagne, au Portugal et en Andorre. Ce test baptisé cPass est fabriqué par GenScript. Il contribue à connaître le statut d’immunité et le niveau de protection aussi bien de ceux qui ont été infectés par le virus SRAS-CoV-2 que des citoyens qui ont été ou seront vaccinés. Il détient une autorisation d’utilisation d’urgence de la FDA, a été validé par l’ANVISA au Brésil, l’ANMAT en Argentine, la HSA à Singapour et bénéficie du marquage CE.

Une série A de 68,5 M€ ! Elle concerne la société britannique Alchemab qui s’attaque aux maladies neurodégénératives et aux cancers difficiles avec sa propre plate-forme de caractérisation d’anticorps. Le projet permet d’appliquer un séquençage à très haut débit et un apprentissage en profondeur à des cohortes de patients bien définies pour identifier les anticorps protecteurs naturels chez les personnes résilientes à la maladie. Ce premier tour a été piloté par RA Capital Management suivi de Lightstone Ventures, Data Collective VC (DCVC), DHVC, SV Health Investors et par le Dementia Discovery Fund. La société a été créée par SV Health Investors qui a dirigé l’amorçage en 2019.

En Italie, GreenBone clôture une série B de 10 M€ auprès de ses actionnaires 3B Future Health Fund, (anciennement Helsinn Investment Fund), Innogest SGR, Meta Group, CDP Venture Capital Sgr, Italian Angels for Growth et d’autres investisseurs privés. Le financement devrait permettre à l’entreprise spécialisée dans la régénération osseuse d’atteindre de nouveaux jalons dans ce domaine, notamment l’obtention du marquage CE d’une greffe osseuse de nouvelle génération. Il sera destiné également à étendre l’utilisation clinique du produit dans d’autres indications telles que la chirurgie rachidienne et maxillo-faciale. Depuis sa création en 2015, GreenBone a levé 22 M€.

Coté

(BIOTECHFINANCES N°940 Lundi 19 avril 2021)  Sanofi (SAN) acquiert la biotech américaine Tidal Therapeutics pour 135 M€, auxquels viendront s’ajouter des paiements d’étape pouvant atteindre 261 M€. Tidal utilise une technologie innovante d’ARNm pour reprogrammer in vivo les cellules immunitaires. Cette nouvelle plateforme technologique va accroître les capacités de recherche de Sanofi notamment dans les domaines de l’immuno-oncologie et des maladies inflammatoires. Par ailleurs le laboratoire français, va investir 400 M€ sur cinq ans dans la création d’un site de production de vaccins à Singapour.

Carmat (ALCAR) émet une deuxième tranche de 650 000 bons de souscription d’actions (BSA) pour un montant maximum de 15,9 M€. L’opération entre dans la cadre de la ligne de financement en fonds propres accordée par Kepler Cheuvreux en 2018, pour 3 ans et d’un montant maximal de 25 M€. La medtech qui développe un cœur artificiel, avait déjà émis une 1ère tranche de 9,1 M€ il y a 3 ans. Cette nouvelle émission permettra à Carmat d’étendre sa visibilité financière au-delà de mi-2022.

Onxeo (ALONX), a levé en bourse, via une augmentation de capital, 9,7 M€. Le produit de cette émission d’actions est destiné à financer en priorité l’accélération du développement clinique d’AsiDNA, notamment en association avec d’autres agents anti-cancéreux. Pour rappel, la biotech développe des médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral. Son candidat AsiDNA, un inhibiteur first-in-class, est testé actuellement en phase 1b/2 dans le cancer de l’ovaire en rechute (promoteur Gustave Roussy). Une étude de phase 1b/2 sera lancée en 2021 pour l’évaluer en association avec de la radiothérapie chez des enfants atteints d’un gliome de haut grade en rechute (promoteur Institut Curie)

Implanet (ALIMP) obtient l’autorisation de commercialiser en Australie sa prothèse de genou MADISON. Cette étape fait partie intégrante de l’accord de distribution conclu avec son partenaire KICo en novembre 2018 pour la commercialisation aux États-Unis et en Australie. Cette homologation de la prothèse en Australie vient s’ajouter à celle déjà obtenue auprès de la FDA et de la Commission européenne.

  AB Science (AB) obtient un prêt garanti par l’État (PGE) de 6 M€. Pour rappel, fin 2020, la biotech avait réalisé une augmentation de capital de 10,5 M€ ce qui lui avait permis d’« allonger son horizon de financement au-delà des douze prochains mois ».

Non coté

(BIOTECHFINANCES N°940 Lundi 19 avril 2021) Gaoma Therapeutics boucle un tour d’amorçage de 1,1 M€ auprès de Simba Santé 3, Angels Santé et Health Angels Rhône-Alpes aux côtés de PPRS Ventures et d’investisseurs particuliers. La biotech lyonnaise développe des traitements à base de dérivés lipidiques et cible notamment l’épilepsie et les troubles cognitifs.

Imageens lève 1,2 M€ auprès d’Anaxago, lead sur le tour, de BAdGE (Business Angels des Grandes Ecoles), Coalescence et PBA. Ce financement permettra le déploiement d’ArtFun+, un logiciel d’IA en imagerie cardiovasculaire avec lequel la société annonce que les cardiologues seront en mesure de calculer les biomarqueurs d’imagerie de la rigidité vasculaire prédictifs de décès et d’événements cardiovasculaires sévères, jusqu’à 8,5 ans à l’avance. Une demande d’autorisation est en cours auprès de la FDA et de la CE.

  Affluent Medical devrait bientôt s’introduire sur Euronext. Son document d’enregistrement a été visé par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), ce qui constitue la première étape du projet d’introduction en bourse de la medtech sur le marché réglementé parisien. Affluent Medical est spécialisée dans le développement de prothèses médicales innovantes dans les domaines de l’incontinence urinaire et l’insuffisance mitrale cardiaque.

Ÿnsect acquiert Protifarm, producteur néerlandais d’ingrédients à base d’insectes destinés à l’alimentation humaine. Cette opération dont le montant n’a pas été divulgué, permet à la start-up française, producteur d’ingrédients naturels à base de scarabée d’accroître ses capacités et d’ajouter une nouvelle espèce d’insecte à son portefeuille. A la suite de l’acquisition, l’investisseur principal de Protifarm, Marvesa Proteins & Fats BV, devient actionnaire d’Ÿnsect.

Calixar investit 1 M€ dans la création d’un pipeline de cibles et d’antigènes à fort potentiel thérapeutique. Grâce à cet investissement, soutenu financièrement par Bpifrance, la biotech lyonnaise souhaite devenir le partenaire incontournable en cibles thérapeutiques natives et fonctionnelles (RCPGs, canaux ioniques, transporteurs, récepteurs, antigènes viraux,…) pour les industries pharmaceutiques et biotechnologiques. Ces cibles serviront pour la recherche de nouveaux candidats-médicaments (petites molécules, anticorps conformationnels,…) et le développement de nouveaux vaccins. Elles seront cédées sous licence exclusive.

Biocorp et Roche Diabetes Care France lancent le dispositif médical Mallya, disponible en officines pour la prise en charge globale et personnalisée du diabète. Développé par Biocorp, ce dispositif intelligent pour stylo injecteur d’insuline collecte et transfère les données d’insuline, avec une précision proche de 100%. Il vient enrichir avec ces données la plateforme digitale de Roche Diabetes Care France qui bénéficie déjà de lecteurs de glycémie connectés.

En vue

Jean-François Rivassou

Rejoint Kurma Partners en qualité de directeur associé pour renforcer l’accompagnement des sociétés des Sciences de la Vie dans les phases avancées de leur développement. Depuis 2013, il était en charge d’investissements growth et private equity chez ISAI Gestion, fonds spécialisé en tech. Diplômé de l’École Nationale Supérieure des Mines de Paris, avec une spécialisation en biotechnologies il a débuté sa carrière chez Genset.


Berthold Hackl

rejoint le comité de supervision de PathoQuest en tant que membre non-exécutif. Il occupe actuellement la fonction de directeur général de Sorrento Investment (Francfort), une société de conseil dans les sciences de la vie qu’il a fondée. Diplômé en biologie moléculaire il a travaillé chez Eurofins Scientific et passé une partie significative de sa carrière dans le secteur des dispositifs médicaux, notamment chez Synthes (J&J), puis chez Invendo Medical.


Loui Madakamutil

est nommé directeur scientifique de la biotech marseillaise ImCheck Therapeutics. Docteur en immunologie, il apporte plus de 20 ans d’expérience dans le développement de thérapies transformatrices qui exploitent le système immunitaire, ayant occupé des postes de direction en R&D chez Nektar Therapeutics, Janssen, Takeda et Celgene.


Les chiffres

14,1 Mds$

Marché des oligonucléotides de synthèse devrait atteindre 14,1 Mds$ d’ici 2026 contre 6,3 Mds$. (Source : MarketsandMarkets).

8

8 hôpitaux français se classent dans les 100 premiers centres d’excellence mondiale d’après un classement réalisé sur 25 pays et 2000 établissements par le magazine Newsweek et Statista. On y trouve : l’AP-HP - Hôpital Universitaire Pitié Salpêtrière, Paris (11e), l’AP-HP - Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris (20ème), le CHU Lille - Hôpital Claude-Huriez, Lille (53 ème), le CHU Bordeaux - Groupe hospitalier Pellegrin, Bordeaux (70 ème), l’Hôpital Paris Saint-Joseph, Paris (80ème), le CHU Toulouse - Hôpital Purpan, Toulouse (92 ème), la Polyclinique Santé Atlantique, St Herblain (94 ème) et les Hospices Civils de Lyon - Hôpital Lyon Sud, Lyon/Pierre-Benite (100e)