jeudi 29 septembre 2022


Monde

(BiotechFinances n°994 lundi 18 juillet 2022)  Aux Etats-Unis, Xilis finalise une extension de plus de 19 M$ de sa série A, portant le montant total levé pour ce tour à plus de 89 M$. FPV Ventures a dirigé ce round complémentaire avec la participation d’Alexandria Venture Investments et des investisseurs existants EQT Life Sciences, Mubadala Capital Management, Pear Ventures, GV, le Duke Angel Network, Catalio Capital Management, Two Sigma Ventures, Felicis Ventures, Alix Ventures, ainsi que d’autres partenaires stratégiques.Xilis, développe la technologie MicroOrganoSphere (MOS) afin d’orienter les thérapies de précision pour les patients atteints d’un cancer, et d’accélérer la découverte et le développement de médicaments.

Boehringer Ingelheim, Evotec et bioMérieux lancent Aurobac Therapeutics une coentreprise ayant pour mission de créer la prochaine génération d’antibiotiques et des solutions de diagnostic efficaces pour lutter contre l’antibiorésistance. La nouvelle entité sera financée par Boehringer Ingelheim en tant qu’investisseur principal à hauteur de 30 M€ et par Evotec et bioMérieux à hauteur de 5 M€ chacun. Cette coentreprise de 40 M€ sera basée à Lyon. Aurobac travaillera à faire évoluer la stratégie liée aux schémas thérapeutiques actuels qui reposent sur des approches empiriques utilisant des antibiotiques à large spectre et non ciblés. L’objectif est d’aller vers une démarche de précision. Il s’agit d’identifier rapidement les pathogènes et leurs profils de résistance, dans le cadre de nouveaux modèles économiques.

Chiffres :

  • 1,27 million de personnes : l’antibiorésistance tue environ 1,27 million de personnes dans le monde chaque année ;
  • 10 millions de personnes : d’ici 2050, on pourrait compter 10 millions de décès en raison de l’antibiorésistance, ce qui la rendrait plus mortelle que le cancer.

Coté

(BiotechFinances n°994 lundi 18 juillet 2022)  IntegraGen (ALINT) une société du groupe OncoDNA annonce un CA non audité du premier semestre s’élève à 6,44 M€, en hausse de 34% par rapport au premier semestre 2021. Cette croissance reflète un premier semestre 2022 marqué par une forte reprise de l’activité économique générale, à comparer avec le S1 2021 dont le premier trimestre avait été significativement impacté par la pandémie.

Non coté

(BiotechFinances n°994 lundi 18 juillet 2022) A suivre ! Adipopharma, start-up fondée par Vincent Marion (laboratoire de génétique médicale (Inserm/Université de Strasbourg) veut révolutionner le traitement du diabète de type 2 avec PATAS, un candidat dans une nouvelle classe de médicaments antidiabétiques baptisée « Adipeutics » Dans des modèles de souris diabétiques, PATAS a été capable de rétablir la physiologie normale des adipocytes en restaurant l’absorption du glucose. Ce peptide permet de casser l’interaction entre ALMS1 et PKC alpha et ainsi de rétablir la signalisation de l’insuline dans l’adipocyte malade. Des résultats prometteurs chez l’animal permettent d’envisager l’organisation prochaine d’un essai clinique afin de tester PATAS chez l’homme.

Chiffre :

  • 537 millions : le nombre de personnes souffrant de diabète dans le monde dont une majorité de diabète de type 2.

Ermium Therapeutics, fait passer son financement initial de 6,3 M€ à 12,3 M€ avec Kurma Partners et Fountain Healthcare Partners. La société est spécialisée dans la découverte et le développement de petites molécules, disponibles par voie orale, qui visent à traiter une série de maladies auto-immunes chroniques et en particulier les maladies dans lesquelles sont impliqués les interférons de type I, telles que le lupus érythémateux systémique (LES), la dermatomyosite, le syndrome de Sjögren et les interféronopathies monogéniques. Ce financement complémentaire sera notamment utilisé pour la sélection du candidat médicament et l’initiation des premières étapes du développement non clinique.

Provepharm, obtient l’AMM de la FDA pour son nouveau médicament BLUDIGO premier carmin d’indigo injectable enregistré aux Etats-Unis. BLUDIGO est un colorant injectable indiqué comme aide à la visualisation dans l’évaluation cystoscopique (endoscopie de la vessie) de l’intégrité des uretères chez l’adulte au cours des interventions chirurgicales urologiques et gynécologiques ouvertes, robotisées ou endoscopiques. En 2016, l’entreprise a été la première à enregistrer du bleu de méthylène injectable aux Etats-Unis en 2016.

Martin Munte est le nouveau Pdg de la biotech suisse Vaccentis. Le nouveau promu a occupé plusieurs postes de direction chez Amgen, AstraZeneca et Roche. Vaccentis développe quatre produits principaux : Reniale, les gouttes ophtalmiques sériques autologues (ASAT), l’immunothérapie individuelle et Urexent. Reniale est actuellement en développement clinique pour traiter les carcinomes à cellules rénales non métastatiques ; préparé à partir des tumeurs des patients, il stimulerait le système immunitaire pour attaquer les cellules tumorales et réduirait le risque de récidive et de métastases.

LIS1, l’immunosupresseur de Xenothera dédié à la transplantation décroche la désignation de médicament orphelin de la part de l’Agence Européenne des Médicaments. Ce même statut lui a été octroyé par la FDA en 2020. La biotech nantaise qui a présenté début juin des premiers résultats de sécurité et d’efficacité positifs prépare la phase suivante du développement clinique du LIS1, avec un essai confirmatoire (phase II/III) prévu pour 2023 et qui sera mené dans plusieurs centres de transplantation en Europe et aux Etats-Unis.

Chiffres :

  • 130 000 : le nombre de greffes d’organes solides par an dont 36 000 aux Etats-Unis et 23 000 en Europe.
  • 1 md$ : l’estimation du marché des greffes d’organes solides.
  • 3% : la croissance annuelle de la demande de greffes d’organes solides.
  • 12 500 : le nombre de personnes sur liste d’attente de greffe en France.
  • 50% : le taux de rejet des greffes rénales après 15 ans.

ABL, va produire les virus oncolytiques destinés au prochain essai clinique de KaliVir Immunotherapeutics. Les termes financiers de l’accord n’ont pas été divulgués mais il permet à ABL de renforcer sa nouvelle plateforme de bioréacteurs à lit fixe destinée au développement d’une nouvelle génération de virus oncolytiques. Le marché des thérapies par virus oncolytiques devrait passer de 94,7 M$ (90 M€) en 2020 à 609,7 M$ (579,3 M€) en 2028.

ADC Therapeutics annonce un accord de licence exclusive avec Swedish Orphan Biovitrum (Sobi) pour le développement et la mise sur le marché de Zynlonta pour toutes les indications hématologiques et de tumeurs solides en-dehors des États-Unis, de la Grande Chine, de Singapour et du Japon. ADC Therapeutics est éligible pour recevoir jusqu’à 435 Ms, dont 55 M$ initialement, 50 M$ lors de la première homologation par la Commission européenne et jusqu’à environ 330 M$ lors de jalons additionnels. ADC Therapeutics recevra des redevances aux alentours de quinze et vingt-cinq pour cent des ventes nettes dans les territoires de Sobi. Sobi partagera les coûts de certains essais cliniques mondiaux sur Zynlonta.

En vue

Jacques Dumas

Chez Nosopharm, Jacques Dumas est nommé président à la suite de Jacques Biton. Laurent Fraisse remplace Marie-Paule Richard en tant que membre indépendant et Sandra Dubos représentera Kreaxi, un des investisseurs de Nosopharm, en remplacement de Gwenaël Hamon. Martin Lauriot Prevost rejoint le conseil de surveillance en tant qu’investisseur historique. Ces nominations vont permettre à Nosopharm de mettre en place de nouveaux partenariats stratégiques avec des acteurs publics et privés, de poursuivre le développement de son programme phare NOSO-502 jusqu'à la phase 1 des essais cliniques et de préparer son prochain tour de financement.


Christophe Giot

Affluent Medical (AFME), nomme Christophe Giot au poste de Vice-Président Affaires Cliniques. Le nouveau promu a occupé des postes de responsabilité clinique dans de nombreux groupes pharmaceutiques internationaux (Sanofi, Astra Zeneca, UCB, Bristol Myers Squibb et Actelion). Il a ensuite été depuis 2014, Directeur Affaires Cliniques Europe pour Edwards Lifesciences (Transcatheter Mitral and Tricuspid therapies) et plus récemment Chief Medical Officer chez Terumo pour la zone EMEA. Il aura à charge d’accélérer les trois programmes cliniques en cours d’Affluent, avec comme objectif le lancement et la commercialisation des dispositifs médicaux Kalios et Artus dès 2024 puis Epygon à partir de 2026.


Louis-Marie de Montgrand

Louis-Marie de Montgrand rejoint Yposkesi au poste de directeur des opérations, Christophe Cambouris arrive en tant que directeur commercial et Morad El Gueddari, anciennement directeur des opérations, est promu au poste de directeur pharmaceutique et contrôle qualité.


Les chiffres

8 Mds$

Les revenus du marché mondial de la génétique animale devraient atteindre 8 Mds$ d'ici 2026. Source : Transparency Market Research

145,4 Mds$

Le marché mondial de la technologie de l'ADN recombinant serait de 145,4 Mds$ en 2022. Source : Coherent Market Insights

3,20 Mds$

Le marché mondial de la thérapeutique du microbiome atteindra 3,20 Mds$ d'ici 2032. Source : BIS Research

7,5 Mds$

Le marché de la découverte de médicaments assistée par ordinateur atteindra 7,5 Mds$
d'ici 2030. Source : Allied Market Research