lundi 1 mars 2021


Lettre n° 927

L’essentiel de la semaine du 11 au 14 janvier 2021

Par Rédaction , dans Essentiel , le 15 janvier 2021

Monde

(BIOTECHFINANCES n°927 18/01/2021) Au Royaume-Uni, Theolytics lève 5,6 M€ en série A co-dirigée par Epidarex Capital et Taiho Ventures. Son actionnaire Oxford Sciences Innovation (OSI) a également participé au tour. La biotech qui exploite des virus pour lutter contre le cancer se servira du financement pour faire progresser son portefeuille de candidats vers des essais cliniques sur l’homme. Theolytics utilise sa plate-forme de criblage phénotypique pour découvrir et développer des candidats ciblés, adaptés à l’administration intraveineuse et optimisés pour une population de patients cancéreux choisie.

En Allemagne, Bayer a signé un accord de collaboration et de services avec la biotech CureVac qui développe des médicaments à base d’acide ribonucléique messager (ARNm). Aux termes de l’accord, Bayer soutiendra le développement du candidat vaccin CVnCoV de CureVac contre la COVID-19.

Au Japon, DCI Partners, une société du groupe Daiwa a annoncé le premier closing à près de 120 M€ de Daiwa Taiwan-Japan BioVenture Investment Limited Partnership II, un fonds de capital-risque dédié à la biotechnologie au Japon et à Taïwan. Il ciblera les start-up early stage et les candidats médicaments développés par des universités, des instituts de recherche. Parmi les souscripteurs à ce fonds figurent plusieurs organisations gouvernementales japonaises et taiwanaises et des investisseurs comme le groupe nippon Yokogawa Electric Corporation.

Les biotechs respectivement belge et italienne, Bone Therapeutics (BOTHE) et Rigenerand, spécialisées en thérapie cellulaire, signent un partenariat de développement. La collaboration se concentrera les produits du portefeuille de Bone Therapeutics et Rigenerand contribuera à l’amélioration des processus de développement et de fabrication des produits de thérapie cellulaire allogéniques différenciés basés sur les CSMs au fur et à mesure de leur avancée vers la commercialisation.

Aux Etats-Unis, Amgen va payer 240 M$ en paiements d’étapes initiaux pour les molécules ciblant les maladies auto-immunes de la société Evoq Therapeutics. Issue de la recherche de l’Université du Michigan, la biotech américaine cible les cellules dendritiques pour augmenter la tolérance immunitaire.

Seventure Partners accélère ses investissements dans le secteur du microbiome cutané, avec ses deux fonds Health for Life Capital. Depuis le lancement du premier en 2014, le portefeuille axé sur les sciences de la vie et plus particulièrement le microbiome s’est étoffé et comprend aujourd’hui plus de 20 entreprises. Le deuxième fonds Health for Life II, a été lancé en mars 2019, sa clôture zest prolongée jusqu’au printemps 2021. Ce deuxième fonds sursouscrit, dépasse la taille initiale visée de 200 M€ et compte déjà huit investissements. Pour rappel fin 2020, Seventure a participé à la série A de 5,5 M€ de Dermala, une société de dermatologie américaine qui se base sur le microbiome pour développer des solutions cutanées et orales dans le traitement de l’acné et d’autres affections de la peau.

Coté

(BIOTECHFINANCES n°927 18/01/2021) Theradiag (ALTER), obtient le marquage CE pour quatre kits supplémentaires de diagnostic destinés au monitoring des biothérapies. Ces tests sont validés sur les molécules utilisées pour le traitement des maladies inflammatoires chroniques en gastroentérologie, comme la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique par exemple.

Lysogene (LYS), reçoit l’autorisation du MHRA et du Comité d’Ethique pour démarrer l’essai clinique de thérapie génique au Royaume-Uni avec LYS-GM101 dans le traitement de la gangliosidose à GM1, une maladie pédiatrique grave et potentiellement mortelle. LYS-GM101 s’appuie sur l’expérience approfondie de Lysogene dans le développement clinique de thérapies géniques à base de virus viraux adéno-associés (AAV) ciblant directement le SNC.

Genfit (GNFT), n’a pu entériner le plan de réaménagement de sa dette obligataire en Assemblée Générale Extraordinaire (AGE) faute de de quorum suffisant. Près de 180 M€ d’Oceane arrivent à maturité en octobre 2022, la biotech prévoit d’en racheter environ 85 M€. Une nouvelle AGE sera convoquée le 25 janvier sur le même ordre du jour.

Implanet (ALIMP) est entrée en négociations exclusives en vue d’acquérir un fabricant européen d’implants destinés à la chirurgie du rachis. L’acquisition, qui devrait être finalisée fin avril 2021, sera réglé en numéraire et en titres Implanet. Elle sera financée par une ligne d’obligations convertibles en actions d’un montant maximum de 5 M€.

Dans le domaine thérapeutique de la restauration de la vision. Pixium Vision (ALPIX) et l’américain Second Sight Medical Products fusionnent. Pixium Vision dont la capitalisation boursière s’élève à 48 M€ apportera sa technologie de neuromodulation utilisée dans le traitement de la cécité et recevra, en échange 60 % du capital de Second Sight, valorisée au Nasdaq environ 33 M€. La biotech française deviendra ainsi le principal actionnaire du nouvel ensemble.

GenOway (ALGEN), spécialiste de la recherche préclinique génétiquement modifié, obtient une subvention de 2,3 M€ de l’Union européenne et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour développer son catalogue de modèles humanisés ICP (immune checkpoint).

Inventiva (IVA) dévoile le design de son étude clinique de phase 3 avec son principal candidat lanifibranor dans la NASH. Cette étude pivot évaluant deux doses de lanifibranor (800 mg et 1200 mg une fois par jour) vs placebo est considérée suffisante pour déposer une « New Drug Application » aux États-Unis et une demande d’autorisation de mise sur le marché au sein de l’Union Européenne. Le critère principal combine la résolution de la NASH et l’amélioration de la fibrose. Son lancement est confirmé au premier semestre 2021.

Non coté

(BIOTECHFINANCES n°927 18/01/2021) Quatre ans après sa création à Marseille, Volta Medical lève 23 M€ « pour révolutionner l’ablation de la fibrillation auriculaire persistante ». L’opération a été menée par Gilde Healthcare avec le Groupe Pasteur Mutualité, déjà actionnaire. Avec ce nouvel apport, Volta Medical entend établir un nouveau standard à partir de son intelligence artificielle (IA) de cardiologie, qui a déjà obtenu le marquage CE et l’approbation de la FDA.

Separative, lauréate du concours européen EIC Accelerator Pilot, obtient un financement mixte de 7,4 M€ pour mettre sur le marché de l’industrie pharmaceutique son innovation de séparation des molécules.

CorWave réalise une série C de 35 M€ auprès d’actionnaires historiques tels que Bpifrance, Novo Holdings, Seventure, Sofinnova Partners et Ysios Capital, Pour sa part, EIC Fund, le fonds de capital-risque de la Commission européenne investit 15 M€ et réalise ainsi le tout premier investissement de son histoire ! Enfin deux autres investisseurs rejoignent le tour de table, la Financière Arbevel et le family office singapourien M&L Healthcare. La medtech qui développe une pompe cardiaque va pouvoir ainsi « finaliser son dispositif, produire des pompes cardiaques implantables chez l’homme et démarrer ses essais cliniques ».

Première IPO de l’année à la Bourse de Paris, Pherecydes Pharma annonce son projet d’introduction sur Euronext Growth. La biotech nantaise utilise des virus naturels tueurs de bactéries (bactériophages) pour traiter de manière ciblée les infections résistantes aux antibiotiques et/ou compliquées à traiter. Ciblant des bactéries telle que le Staphylocoque doré, son portefeuille est constitué d’actifs pour lesquels les premières phases cliniques devraient démarrer en 2021.

En vue

Peter Meeus

est le nouveau directeur général d’Advicenne (ADVIC). Il exerçait auparavant les fonctions de Vice-Président Senior chez Biocon Biologics, une société basée à Singapour. Il a aussi exercé chez Shire avant son acquisition par Takeda, et chez Novartis et Novo Nordisk A/S, Le Dr André Ulmann, qui exerçait la fonction de DG par interim, assurera celle de directeur médical.


Jeffery Alvarez

est nommé PDG de Moon Surgical, anciennement MastOR, Avant de rejoindre la medtech spécialsée dans l’assistance chirugicale, il travaillait au sein d’Auris Health. Deux autres nominations accompagnent sa prise de fonction, celle de David Noonan en tant que directeur technique et celle de Nicolas Linard au poste de responsable informatique.


Agnès Devois

présidente de l’ACIP Santé, l’association des cadres de l’industrie pharmaceutique et de la santé, a signé cette semaine une convention de partenariat avec France Biotech en vue de mutualiser les actions des deux organismes au service de l’innovation en santé.


Les chiffres

159 Mds$

C’est le montant total des transactions de fusion-acquisition réalisées l’an dernier dans le secteur des sciences de la vie contre 357 Md$ en 2019. Le plus bas niveau depuis 5 ans. Les opérations se sont tout de même accélérées au second semestre, grâce au deal AstraZeneca/ Alexion Pharmaceuticals en décembre, contribuant à faire passer la valeur des fusions-acquisitions de 2020
au-dessus du seuil des 100 Md$.

+ 41%

La capacité financière des medtechs a augmenté de 41% en 2020, atteignant un niveau record, mais seulement 7% des fonds a été utilisé pour de la croissance externe.

261

Nombre de partenariats conclus l’an dernier - entre les biotechs et les laboratoires - pour un montant de près de 140 Mds$.