vendredi 5 juin 2020


Monde

Après avoir annoncé, début avril, la fin de son partenariat avec Alnylam, Sanofi a vendu sa participation au capital de la biotech de Boston à Morgan Stanley. Sanofi détenait 10,5 millions d’actions Alnylam, soit presque 10 % du capital. Leur cession aurait rapporté 842 M$ au groupe français, selon le site américain Endpt.com

Intercept Pharma lance une augmentation de capital de 200 M$, complétée par une émission d’obligations convertibles de 200 M$. La biotech américaine compte déposer cette année une demande d’enregistrement pour son produit OCA dans la NASH auprès de la FDA et de l’EMA.

Bayer a prévu d’investir 150 M$ dans un nouveau centre technologique de culture cellulaire, afin de stimuler l’innovation dans le domaine des thérapies biotechnologiques. Ces installations seront construites sur le campus existant de Bayer à Berkeley (Californie), abritant son centre de fabrication de facteur VIII recombinant, qui produit des traitements de l’hémophilie A pour des patients dans près de 80 pays du monde. Le nouveau centre devrait être prêt pour la production clinique d’ici fin 2021.

La Britannique Atelerix vient de clore un second tour de financement de 700 000 £ avec ses investisseurs existants : UK Innovation & Science Seed Fund (UKI2S), gestion de la technologie d’Oxford, Newable et de nouveaux investisseurs privés dont les noms n’ont pas été divulgués. La levée servira au développement des produits d’encapsulation cellulaire qui sont au cœur du pipeline de l’entreprise.

BIOTECHFINANCES – N°855 lundi 13 mai 2019

Coté

Bone Therapeutics (BOTHE) publie aujourd’hui son rapport d’activité du premier trimestre et dévoile une trésorerie nette de 7,13 M€. La biotech belge envisage une consommation nette de trésorerie sur l’année 2019 de 12 à 13 M€. Grâce à un programme d’obligations convertibles, Bone Therapeutics devrait tout de même avoir une trésorerie suffisante pour assurer son autonomie financière jusqu’à la fin 2019 (lire Biotech Finances no 842).

Cellnovo (CLNV) fait l’objet de l’ouverture d’une procédure de liquidation judiciaire sans poursuite d’activité, initiée par le Tribunal de commerce de Paris, suite à une décision intervenue jeudi 9 mai. La veille, le cours de la medtech avait été suspendu à la demande des dirigeants. La cotation n’a pas repris.

Erytech (ERYP) dévoile ses résultats trimestriels et une trésorerie nette de 110,5 M€ (124 M$) à fin mars. L’avancée de l’essai de phase III en cours, TRYbeCA1, évaluant Eryaspase, ainsi que les dépenses liées à la construction d’une unité de production aux États-Unis, expliquent le creusement de la perte opérationnelle, qui passe de 9,3 à 13,3 M€. Les résultats intermédiaires de l’étude TRYbeCA1 sont attendus au premier semestre 2020.

Erytech annonce l’arrivée du Dr Jean-Paul Kress au poste de président du conseil d’administration. Pdg de Syntimmune (Cambridge) jusqu’en novembre 2018, le Dr Kress est également passé par Biogen, Sanofi, Genzyme, Sanofi Pasteur MSD, Gilead, Abbvie et Eli Lilly, où il a occupé des postes de direction aux États-Unis et en Europe. La biotech lyonnaise dispose d’une autonomie financière jusque fin 2020 environ, tandis que les premiers résultats de l’essai clinique de phase III, lancé avec Eryaspase, son produit phare, dans le cancer du pancréas (2e ligne), ainsi que ceux de la phase II en cours dans le cancer du sein triple négatif, sont attendus l’an prochain.

Geneuro (GNRO) a publié les résultats à 12 mois d’une étude de phase IIa évaluant Temelimab, son produit phare dans le diabète de type 1. Les objectifs de l’essai – sécurité du produit et pharmaco-dynamique – sont atteints. Les dirigeants soulignent que les effets positifs observés au cours de l’étude RAINBOW (six mois de traitement avec contrôle placebo), publiés en septembre dernier, « ont été étendus aux patients ayant initialement reçu le placebo avant de recevoir le Temelimab ». Ils estiment que ces résultats « ouvrent la voie à des développements approfondis, dans une population pédiatrique atteinte de diabète de type 1 à un stade précoce ».

[box type= »success » align= » » class= » » width= » »]GenSight (SIGHT) a reçu le feu vert du DSMB (Data Safety Monitoring Board) pour la poursuite de l’étude PIONEER, un essai de phase I/II incluant 18 patients et évaluant GS030 dans la rétinopathie pigmentaire. GS030 est une thérapie génique visant à introduire un gène codant pour une protéine photosensible à l’intérieur des cellules ganglionnaires de la rétine (optogénétique). Les résultats de cet essai sont attendus pour fin 2020, mais de premières données devraient être communiquées au second semestre 2019.[/box]

I.ceram (ALICR) annonce la première cranioplastie effectuée avec un implant en Ceramil. L’opération a été réalisée en Afrique du Sud auprès d’un patient adolescent ayant subi une perte osseuse importante sur le crâne, suite à un accident de la route. Le patient a quitté l’hôpital quatre jours après l’opération. Ceramil est un matériau en céramique, biocompatible et chargé en antibiotique, développé par la medtech limougeaude, déjà utilisé pour la conception d’implants de sternum, cotyle et fémur, implantés avec succès.

Noxxon (ALNOX) annonce la nomination du Dr Maurizio PetitBon au poste de président du conseil de surveillance, dont il était membre depuis septembre 2016. Don deBethizy, ancien président, reste membre du conseil et se concentrera sur les activités de financement et de fusions-acquisitions.

Predilife (ALPRE) annonce sa collaboration avec l’Institut Curie dans le cadre du lancement de la nouvelle génération de MammoRisk. Complémentaire à la mammographie, ce test de prédiction du risque de cancer du sein prend en compte plusieurs paramètres : l’âge, la densité mammaire, les antécédents familiaux et de biopsie mammaire. Dorénavant, MammoRisk va également intégrer un score polygénique issu d’un test salivaire. La collaboration avec l’Institut Curie va permettre de lancer l’étude sur une centaine de polymorphismes associés à un sur-risque de cancer du sein, l’organisme public réalisant le volet analyses génétiques.

La biotech helvète Polyphor (POLN) a dû stopper temporairement le recrutement pour sa phase III PRISM-MDR et PRISM-UDR, évaluant le murepavadin chez des patients atteints de pneumonie nosocomiale, en raison d’incidences plus graves que prévues des lésions rénales aiguës dans le bras murepavadin du PRISM. L’annonce a entraîné rapidement une chute du cours de plus de 45 %.

BIOTECHFINANCES – N°855 lundi 13 mai 2019

Non coté

En Allemagne, Abacus Medicine a prévu de s’introduire sur la bourse de Francfort et de lever 50 M€. L’entreprise, dirigée par Flemming Wagner, son fondateur et Pdg, est une société purement commerciale qui jongle avec les différences de prix et la libre circulation des médicaments en Europe, pour les repackager et les revendre à des conditions avantageuses.

Bionure vient de finaliser son essai clinique de phase I avec BN201, administré en doses uniques et multiples, et pour lequel aucun problème d’innocuité ou de tolérance n’a été signalé. BN201 est un composé chimique first-in-class avec une activité neuro-protectrice. Bionure s’intéresse prioritairement à la névrite optique aiguë (AON) et à la sclérose en plaques (SEP), des maladies où les besoins médicaux sont importants. La biotech espagnole prépare désormais un tour de table de série B pour financer son programme de phase II (lire Biotech Finances no 828).

PDC*line obtient l’autorisation de démarrer un essai clinique de phase I/II avec PDC*lung01, son vaccin contre le cancer du poumon non à petites cellules. Cet essai vise à évaluer la sécurité, la tolérabilité, l’immunogénicité et l’activité clinique préliminaire du candidat-médicament. En mars, PDC*line a signé avec le Coréen LG Chem Life Sciences pour disposer des droits de développement et de commercialisation de PDC*lung01 pour la Corée du Sud, ainsi que d’une option exclusive dans les autres pays d’Asie (lire Biotech Finances no 849).

Provepharm Life Solutions décroche un crédit syndiqué de 42,5 M€ auprès de plusieurs banques (dont Société Générale, BNP Paribas, Banque Populaire Méditerranée et Crédit Agricole Alpes Provence). Société marseillaise, leader mondial du bleu de méthylène en qualité pharmaceutique, Provepharm Life Solutions compte accélérer sa stratégie de « revitalisation de molécules existantes » et son développement par des projets de croissance externe.

120 M$ ! Le montant de la vente de Genepoc qui était dans le giron de Debiopharm, à Meridian Bioscience (VIVO). Un premier paiement de 50 M$ a été délivré à la clôture de la transaction. Les paiements futurs totaliseront au plus 70 M$ dès l’atteinte de certains jalons de développement technique et de vente.

BIOTECHFINANCES – N°855 lundi 13 mai 2019

En vue

Jéröme Galon

Le directeur de recherche Inserm, Unité 1138, laboratoire d'immunologie et cancérologie intégratives, fait partie des derniers finalistes encore en lice pour le Prix de l'inventeur européen 2019, qui sera décerné fin juin par l'Office européen des brevets. Son test Immunoscore prédit le risque de récidive chez des patients atteints d'un cancer à un stade précoce.


Grégory Lambert

Le patron de Targedys monte sur la première marche du podium avec ProbioSatys. Le produit phare de l'entreprise a été élu Ingrédient « contrôle du poids » de l'année aux NutraIngredients Awards 2019.


Christophe Berthoux

L'ex-directeur non exécutif de Citoxlab et aujourd'hui président du board de IAG se félicite d'un partenariat avec Eli Lilly and Company et Robarts, axé sur l'accélération du développement de nouveaux traitements ciblant les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin.


Les chiffres

392 M$

Le montant total du marché américain du stylo à insuline intelligent d'ici 2026. Le marché a connu une croissance soutenue au cours des dernières années.

15 M$

Le montant de l'extension du tour A de Twentyeight-Seven Therapeutics, mené par Sofinnova Partners. Ont participé à ce tour Osin University Partners, Osage University Partners (OUP). Cette augmentation porte le total de la série A à 82,75 M$. Sofinnova Partners et OUP ont rejoint les six premiers investisseurs, à savoir MPM Capital, Novartis Venture Fund, Johnson & Johnson Innovation-JJDC, Vertex Ventures HC, Longwood Fund et Astellas Venture Management. Twentyeight-Seven Therapeutics est spécialisée dans la modulation de l'ARN.

78,8 M$

Le montant produit brut du placement lancé par Twist Biosciences (TWST), dirigée par la francophone Emily Leproust et spécialiste de l'ADN synthétique.