mercredi 5 août 2020


BF

INVESTISSEMENT BIOTECH – BIOTECH FINANCES n° 838 – 7/01/2019

Par Rédaction , dans Grand Angle , le 10 janvier 2019

FRANCE

François d’Andigné, directeur, en charge du secteur des biotechs/medtechs pour PwC France

2018, une année contrastée sur les marchés publics

D’un côté, 2018 a connu un newsflow plus dense qu’en 2017 au niveau des 36 biotechs françaises cotées, intégrant beaucoup de nouvelles positives telles que, sur le second semestre, le rachat de TxCell par Sangamo, les résultats positifs de phase II et III pour le NBTXR3 de Nanobiotix, le renforcement du partenariat entre Innate et AstraZeneca, le partenariat de Lysogène avec la biotech américaine Sarepta, etc D’un autre côté, le secteur souffre depuis août 2015 d’un marché baissier particulièrement long qui n’épargne aucune valeur Certes, l’indice Next Biotech sur l’année est à un niveau de performance relativement stable (-3,3 %), comparable à celui du Nasdaq (-3,4 %) et meilleur que le CAC 40 (-10,5 %), mais cette performance est principalement due aux biotechs belges (TiGenix, Ablynx, Argenx) Ces trois derniers mois ont toutefois vu le rebond d’acteurs français tels que Quantum Genomics, Gensight ou Pharnext En ce qui concerne les IPO, seule MedinCell a fait son entrée sur Euronext Paris ce semestre, en octobre, tandis qu’Elsalys ou Affluent Medical avaient reporté la leur en début d’année Un bilan bien maigre comparé à celui de 2017, année au cours de laquelle Lysogene, Inventiva, Valbiotis, Biom’Up, Theranexus et Advicenne, entre autres, s’étaient introduites en bourse

En matière de levées de fonds privés, la France est en tête du classement européen 2018 en termes de financement early stage, surtout dans les medtechs Le deuxième semestre a été assez dynamique avec le lancement par Kurma Partners d’un troisième fonds d’un montant global de 150 M€, ainsi que plusieurs levées de fonds, parmi lesquelles celle de Dynacure (47 M€ en juillet) menée par Andera Partners ; celle de Stilla Technologies (16 M€ en novembre) menée par Illumina Ventures ; celle d’Acticor Biotech (15,3 M€ en octobre) menée par Newton Biocapital, ou encore celle d’Invectys (15 M€ en octobre)

En 2019, si l’on en croit le sondage réalisé en amont de la conférence JP Morgan sur les thématiques attendues par les investisseurs, on suivra notamment les résultats des biotechs actives dans la NASH comme Inventiva, EnyoPharma, Cerenis et surtout Genfit, qui prépare son IPO sur le Nasdaq Par ailleurs, certaines biotechs se traitent en bourse à des niveaux proches de leur trésorerie et de belles opportunités d’acquisition pourraient voir le jour Enfin, à plus long terme, des financements pourraient venir d’ailleurs que d’Europe, des États-Unis ou de Chine ; on pourrait notamment voir arriver des fonds moyen-orientaux qui pourraient être bénéfiques au secteur


BELGIQUE

Alain Parthoens, fondateur et directeur de Newton Biocapital

Belle continuité d’un premier semestre en ébullition

Une des plus importantes levées de fonds jamais réalisées en Belgique a eu lieu en novembre : 37 M€ pour Camel-IDS, spin-off de la Vrije Universiteit Brussel, qui travaille sur les anticorps de camélidés Elle a fédéré les fonds flamands V-Bio Ventures et Gimv, le Suédois HealthCap, le Danois Novo Seeds, l’Israélien Pontifax ainsi que le Suisse BioMedPartners Une autre opération importante a été réalisée en décembre par Epics Therapeutics, société active dans l’épigénétique de l’ARN, dont nous sommes l’investisseur principal Née en 2018, dans le sillon de la vente d’Ogeda pour 800 M€ à Astellas, Epics a repris au groupe japonais tous les actifs hors santé féminine et levé 14 M€ avec les anciens actionnaires d’Ogeda Elle reprend par la même occasion les bâtiments, les laboratoires, les 30 employés et les dirigeants d’Ogeda Alors que le monde politique déplorait la vente de ce qu’il appelait « la perle wallonne », nous prouvons que nous sommes capables de recycler l’argent d’une vente C’est un premier exemple en Wallonie de cercle vertueux à l’américaine Par ailleurs, la medtech suisse Sequana, active dans les maladies du foie, a levé 8,5 M€ en octobre, dont 2 M€ de Newton Biocapital, et s’est relocalisée à Gand Son IPO sur Euronext, prévue fin 2018, a été reportée à début 2019 pour raisons administratives En juillet, Univercells, active dans les vaccins, a levé 16 M€ dans un tour de série B mené par Global Health Investment Fund, un fond mis en place par la Fondation Gates, qui avait déjà accordé 12 M€ à la société Miracor Medical, medtech autrichienne devenue liégeoise et spécialisée dans la cardiologie interventionnelle, a clôturé en septembre la dernière tranche d’un tour de série D totalisant 30 M€ Nyxoah, qui a développé un implant visant à réduire les troubles causés par l’apnée obstructive du sommeil, a également bouclé un