dimanche 5 avril 2020


Les premiers résultats cliniques, obtenus chez des malades avec nangibotide (LR12) ont été dévoilés au Forum international sur le sepsis à Bangkok Et ils sont prometteurs ! Ciblant les patients victimes de chocs septiques, ce candidat-médicament, le plus avancé du portefeuille d’Inotrem, est aussi le premier à s’attaquer à cette indication par la voie biologique Alors que les traitements aujourd’hui mis en œuvre sont symptomatiques (antibiothérapies), nangibotide agit en inhibant le TREM-1 (triggering receptor expressed on myeloid cells 1), un récepteur membranaire exprimé à la surface de certaines cellules du système immunitaire inné et responsable de la réponse