dimanche 28 février 2021


(Biotech Finances n° 930 8 février 2021) Avec sa technologie Imotope, Imcyse ouvre une voie disruptive pour les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde (PR) grâce à l’un des rares traitements curatifs ciblant cette maladie inflammatoire Pfizer, toujours en pointe, a humé rapidement la piste Depuis quelques années la big pharma a tissé des relations étroites et fructueuses avec les équipes scientifiques de la biotech belge Elle franchit désormais un nouveau cap avec un contrat de collaboration de recherche et de licence façon rouleau compresseur alors même que la molécule candidate n’a pas encore été sélectionnée Cet accord est constitué d’un upfront et de royautés potentielles pour un montant non dévoilé Il est également assorti de paiement d’étapes pouvant aller jusqu’à 180 M$ S’y ajoute une participation minoritaire du géant américain au capital d’Imcyse, l’arrivée de Mike Vincent, Senior VP Inflammation et Immunologie de Pfizer au board scientifique d’Ymcise Et pour finir, Pfizer abondera aux côtés des actionnaires existants SFPI, SRIW et LSP pour 2/3 des 35 M€ qui viendront compléter la série