mercredi 12 août 2020


La biotech lyonnaise compte quatre programmes de vaccins en clinique (voir tableau ci-dessous), mais elle n’en a présenté que deux lors de son R&D Day à New York la semaine dernière Histoire de bien indiquer où sont ses priorités, Valneva concentre maintenant ses ressources sur le Chikungunya et la maladie de Lyme Pourtant, le mois dernier, Valneva et GSK ont mis fin à leur collaboration dans cette seconde indication « Valneva souhaitait plus d’implication de la part de GSK, au moment où le groupe pharmaceutique britannique avait d’autres priorités », explique Christophe Dombu, analyste chez Portzamparc

Lyme : un potentiel commercial qui reste à valider

La réticence de