samedi 8 août 2020


Les investissements chinois dans le secteur des biotechnologies se sont multipliés ces dernières années, en particulier en France où l’on peut en recenser une vingtaine depuis 2016 Ces investisseurs cherchent le plus souvent à monter en gamme et à tirer parti de leur maîtrise du secteur de la santé Cette tendance reflète aussi l’essor d’un écosystème des biotechnologies de plus en plus tourné vers l’innovation Bénéficiant des réformes du Gouvernement, des perspectives immenses du marché chinois, du retour dans leur pays de dizaines de milliers d’étudiants formés dans les meilleurs hubs académiques mondiaux et, enfin, de l’émergence de champions du numérique, cet écosystème s’internationalise à grande vitesse De nombreuses opportunités sont ainsi à saisir pour la bio-industrie française, que ce soit pour des levées de fonds, des fusions-acquisitions ou des partenariats stratégiques Florent Mangin, managing partner chez Adamas Investment en Chine, passe en revue les atouts à exploiter et challenges à relever dans le contexte d’une opération sino-française

Ces dernières années ont été marquées par l’essor des investissements chinois à l’étranger dans le domaine de la santé Ainsi en 2018, des transactions majeures ont eu lieu, comme la prise de participation de Shanghai RAAS dans l’Espagnol Grifols Diagnostic Solutions pour 1,9 Md$, ou le rachat de l’Australien Sirtex Medical par China Grand Pharmaceuticals pour 1,4 Md$ La division pharmaceutique du groupe Fosun, qui est surtout connu en France pour son rachat du Club Méditerranée, a multiplié les investissements ces dernières années dans des géographies aussi variées que les États-Unis (Impax, DiaMedica, Astute), la Suède (Breas Medical), Israël (Sisram), l’Inde (Gland Pharma) ou la France (Tridem, EOS) Mais à côté de ces transactions emblématiques, toute une série d’opérations à tous les stades de développement de l’entreprise cible, ont été réalisées, reflétant une tendance de fonds

Déjà 20 investissements en France

Ainsi en France, ces trois dernières années, on peut compter une vingtaine