lundi 6 juillet 2020


GenOway a réussi à convaincre le géant allemand Merck de lui confier une licence exclusive sur l’utilisation de son brevet portant sur l’édition de génome eucaryote par la technologie CRISPR-Cas9 pour le marché des modèles de rongeurs La biotech lyonnaise, créée en 1999, conçoit et vend des modèles de recherche, et cette acquisition de propriété intellectuelle devrait lui permettre d’en élaborer des nouveaux, plus complexes Le cours en bourse de genOway est passé de 1,98 €, lors de l’annonce en début de semaine, à 2,23 € vendredi midi Avant la signature de cette alliance, genOway utilisait la technologie de recombinaison homologue de Cellectis