mardi 25 janvier 2022


Un temps engagée avec son ex-partenaire israélien Bioline, dans le champ de l’hépatite C aujourd’hui bouché, la biotech marseillaise Genoscience Pharma parachève son recentrage sur l’oncologie Son candidat-médicament GNS561, le plus avancé de son portefeuille, franchit le pas de la clinique et entre en phase I/II dans le cancer du foie avancé (carcinome hépato-cellulaire et cholangiocarcinome) L’essai prévoit le recrutement de 36 patients, en escalade de doses, puis une vingtaine de plus, en traitement continu Les tout premiers résultats pourraient être disponibles dès la fin de l’année Le mécanisme d’action de ce médicament oral est inédit et