mercredi 28 juillet 2021


(BIOTECHFINANCES N°946 Lundi 7 juin 2021) Quand l’industrie vole au secours de nos start-up, cela donne une série B de 15 M€ pour Fineheart À l’image de ce que vivent actuellement beaucoup de jeunes pousses de la healthech, boucler ce tour s’est avéré plus complexe que prévu pour la medtech bordelaise qui développe un dispositif innovant de pompe cardiaque, l’Icoms Flowmaker

Vers une production en grande série

Ses dirigeants ont tout d’abord essuyé le refus de plusieurs fonds spécialisés notamment présents au capital de concurrents comme CorWave ou plus éloignés tel que Carmat, créateur du 1er cœur artificiel Ensuite alors qu’un pool d’actionnaires se constituaient, ils ont dû gérer le désistement inopiné d’un VC Pour finalement se tourner vers un industriel de l’aéronautique, le groupe Lauak, avec lequel des discussions avaient été entamées pour la production Tout se termine finalement bien pour Fineheart qui réalise un tour de table dirigé donc par deux industriels Lauak, dont c’est la première