mardi 25 février 2020


Troisième cluster français dédié à la santé, après Medicen (Paris) et Lyonbiopôle, Eurasanté réunit sur son parc 170 entreprises Offres immobilières, aide au financement, incubation, organisation d’évènements, appel à projets… Le cluster offre un large panel d’outils pour soutenir l’innovation dans les Hauts-de-France

300 hectares dédiés aux activités biologie, santé et nutrition Situé à Loos, à proximité de Lille, le parc Eurasanté réunit à ce jour 170 entreprises Sur ce campus, de grands noms de la pharma et des biotechs comme Bayer, Diagast ou encore Genfit, côtoient des start-up et des organismes publics, à l’instar de l’Institut français du sang (IFS) L’ensemble est situé à quelques centaines de mètres du CHU de Lille et de la faculté de médecine la plus importante de France Fort d’une équipe de 70 personnes, le groupement d’intérêt économique (GIE) Eurasanté anime depuis plus de 20 ans ce réseau d’acteurs privés et publics « Notre rôle consiste à développer la filière santé des Hauts-de-France et à engendrer un fourmillement de relations partenariales entre ses acteurs Nous sommes dans une démarche d’appui au business development », explique Étienne Vervaecke, directeur général d’Eurasanté depuis 2000 Avant lui, Jean-François Mouney a assuré la direction générale du cluster de 1995 à 2000 C’est à cette période qu’il a cofondé Genfit, biotech qu’il dirige toujours À l’époque, le parc recensait seulement une dizaine de sociétés Aujourd’hui, Genfit a bien grandi mais son dirigeant joue toujours un rôle actif au sein du cluster, celui d’accompagnateur pour les jeunes