samedi 8 août 2020


Monde

Allogene Therapeutics prépare son IPO sur le Nasdaq. Cette biotech californienne, créée en avril 2018 en reprenant à Pfizer les droits de plusieurs CAR-T allogéniques développées par la Française Cellectis, cherche à engranger 272 à 288 M$, via l’émission de 16 millions d’actions nouvelles. La société, qui a déjà levé 420 M$ en six mois, serait ainsi valorisée 2,1 Md$.

À San Diego, VelosBio a levé 58 M$ en série A auprès d’Arix Bioscience et de Sofinnova Ventures, suivis par Pappas Ventures et Chiesi Ventures et les investisseurs historiques Takeda Ventures et Decheng Capital. La société développe des anticorps conjugués, une classe de médicaments anticancéreux qui associent des anticorps à de puissantes toxines anticancéreuses. Ces médicaments sont destinés à cibler les tumeurs en épargnant les tissus sains. L’argent levé doit servir à pousser les candidats vers la clinique Les cibles thérapeutiques précises ne sont pas divulguées.

En Europe, l’EMA a accepté la demande d’autorisation de mise sur le marché de l’Américaine BlueBird Biotech pour sa thérapie génique expérimentale LentiGlobin, destinée au traitement des adolescents et des adultes souffrant de troubles transfusionnels ?-thalassémie (TDT). LentiGlobin avait déjà fait l’objet d’une évaluation accélérée par le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’EMA, en juillet 2018, réduisant potentiellement le temps d’examen actif du MAA par l’EMA de 210 jours à 150 jours.

En Californie, Equillium est en piste pour une IPO à 86 M$ sur le Nasdaq. La société, dont le géant indien Biocon détient 18,8 % du capital, prévoit de consommer 50 M$ pour le développement d’EQ001 (itolizumab), un anticorps monoclonal qui cible le point de contrôle immunitaire CD6.

Coté

La valorisation d’ Abivax (ABVX) se maintient à un objectif du cours à 16 € par action « Le portefeuille est solide, les résultats cliniques probants et des essais cliniques devraient débuter en 2019, Abivax se présente dans une situation favorable », commente Jean-Pierre Loza, analyste financier chez Genesta-Aurgalys.

Advicenne (ADVIC) déposera un dossier centralisé d’autorisation de mise sur le marché européen, au second semestre 2018, pour une commercialisation attendue de son produit phare ADV7103 à l’horizon 2020, dans l’acidose tubulaire rénale distale (ATR). Le lancement commercial aux États-Unis est anticipé en 2021.ADV7103 est également en cours de développement dans une seconde indication, la cystinurie, une tubulopathie rénale congénitale.

Celyad (CYAD) a signé un accord exclusif avec Horizon Discovery Group (HZD) pour l’utilisation de sa technologie shRNA, afin de générer la seconde plateforme allogénique de Celyad ne faisant pas appel à de l’édition du génome. Selon Horizon, la technologie shRNA de Celyad est un concurrent de taille aux approches qui s’appuient sur l’édition génomique afin d’améliorer la performance de produits de thérapies cellulaires.

Le Royal orthopaedic hospital of Birmingham a réalisé sa première chirurgie, au Royaume-Uni, sur la base des technologies médicales (implants vertébraux et implants de chirurgies du genou) proposées par Implanet (ALIMP). Cette intervention fait suite à l’ouverture d’une filiale Implanet UK et au référencement récent de l’entreprise et de sa plateforme Jazz à la NHS (National Health Service).

Phase III positive pour ObsEva (OBSN). L’essai IMPLANT 2 de Nolasiban, son antagoniste des récepteurs de l’ocytocine par voie orale chez des patients subissant une FIV, montre une augmentation significative du taux de naissances vivantes après un traitement de FIV.

Quantum Genomic (ALGQC) avance à grande vitesse. Les recrutements de l’étude NEW-HOPE, essai clinique de phase IIb sur l’efficacité et la bonne tolérance du firibastat pour le traitement de l’hypertension artérielle chez des patients à haut-risque cardiovasculaire d’origines ethniques diverses, ont été finalisés au mois de septembre avec plus de six mois d’avance. Les résultats seront présentés dans la première quinzaine de novembre.

Sangamo Therapeutics (SGMO), propriétaire de 53 % du capital de TxCell (TXCL), va déposer demain un projet d’offre publique d’achat simplifiée en numéraire portant sur le solde des actions pour un prix unitaire de 2,58 € par action. Sangamo devrait être amenée à retirer TxCell de la cote. Les activités de TxCell demeureront basées à Valbonne, France.

Non coté

L’Allemande AiCuris Anti-infective Cures et la Québécoise Cyclenium Pharma signent un accord de collaboration portant sur la découverte de nouveaux composés pharmaceutiques pour le traitement et la prévention de maladies bactériennes et virales. Cyclenium effectuera des activités de chimie synthétique et médicale, dans le but de produire et d’optimiser de nouvelles molécules macrocycliques efficaces contre des cibles anti-infectieuses spécifiques sélectionnées par AiCuris. Les termes financiers du contrat (upfront et redevances) n’ont pas été dévoilés.

France Biotech s’installe à l’Institut Imagine sur le campus hospitalo-universitaire Necker-Enfants malades. Ce déménagement s’intègre dans un partenariat global, l’Institut Imagine devient membre à part entière de France Biotech et participera aux réflexions et aux actions des différentes commissions de l’association (transferts de technologies, essais cliniques…). Plusieurs programmes relevant de la stratégie d’innovation de l’Institut Imagine, parmi lesquels le programme Bioentrepreneurs, initié en 2016 par l’Institut en partenariat avec HEC Paris, l’École polytechnique et l’Université Paris Descartes, bénéficieront des interactions développées avec France Biotech.

LNC Therapeutics lance un nouvel essai clinique pour son produit de nutrition médicale contre l’obésité, baptisé Stablor. Cet essai, OBEMINALE 2, vise à obtenir une allégation santé 13.5 auprès de l’EFSA. Les allégations de ce type sont basées sur des preuves scientifiques nouvellement établies et contiennent une demande de protection de données relevant de la propriété exclusive du demandeur.

Changement de nom : NuPharm Group devient Neuraxpharm. Neuraxpharm est basée en Allemagne (siège) et commercialise des produits pharmaceutiques de marque ainsi que des médicaments génériques destinés au traitement des troubles affectant le système nerveux central (SNC). L’entreprise prévoit à court terme une nouvelle expansion géographique non dévoilée.

Kigabeq a reçu le feu vert de la Commission européenne. Ce produit, développé par Orphelia, est la première formulation pédiatrique de vigabatrine pour le traitement des spasmes infantiles, une encéphalopathie épileptique gravissime du nourrisson. La société prévoit de passer par des réseaux de distributeurs européens pour la diffusion du produit.

Pragma Therapeutics en finale ! Pragma, seule nominée française, a été choisie parmi plus de 60 biotechs européennes lors de la réunion des investisseurs Bioseed 2017, et est désormais en piste pour les OBN AWARDS 2018, dans la catégorie Prix One to Watch de BioSeed. L’entreprise propose un traitement oral novateur pour la perte auditive.

StatLife collabore à l’étude internationale MyPeBS (My Personal Breast Screening). Financée par l’Union européenne, cette étude vise à inclure 85 000 femmes en Europe, âgées de 40 à 70 ans, pour évaluer l’intérêt d’un dépistage personnalisé basé sur le risque individuel de cancer du sein. StatLife est en charge de l’évaluation du risque dans l’étude.

Mutsuki Takano, actuellement directeur général de Promethera Biosciences Japan et membre de l’équipe de direction de Promethera Biosciences, succèdera à Frank Hazevoets en tant que directeur financier du groupe en plus de ses responsabilités actuelles. Un changement de direction qui converge avec les développements importants de la société belge sur les marchés asiatiques.

En vue

Hennie Valkenier-van Dijk

chercheuse au service Engineering of molecular nanosystems (EMNS) de l’École polytechnique de Bruxelles, décroche une bourse européenne ERC Starting Grant. Son projet ORGANITRA vise à développer des molécules synthétiques capables de transporter des composés organiques phosphatés, comme des nucléotides, au travers de la membrane cellulaire. Le système pourrait servir à des fins pharmaceutiques pour la livraison des médicaments faits à base de nucléotides.


Mathieu Charvériat

cofondateur et directeur scientifique de Theranexus (ALTHX), est nommé au sein du conseil scientifique de la Société française de pharmacologie et de thérapeutique (SFPT).


Perry Niro

prend la direction du Centre québécois pour l’innovation en biotechnologie (CQIB) situé à la Cité de la Biotech à Laval. Fondé en 1995 par l'Institut national de recherche scientifique et la Ville de Laval, le CQIB est le seul incubateur d'entreprises spécialisé en biotechnologies au Québec, et le premier incubateur en sciences de la vie au Canada. Perry Niro est par ailleurs fondateur et président de Pharmed Canada, réseau de fabricants et de fournisseurs de produits biopharmaceutiques.


Les chiffres

2014

C’est la date à laquelle a été inauguré le nouveau bâtiment de l'Institut Imagine, dans lequel France Biotech a déménagé ses bureaux.

19 000m2

C’est la surface du bâtiment de l’Institut Imagine situé sur le campus de l’hôpital Necker-Enfants Malades.

900

Le nombre chercheurs, médecins et personnels de santé de l’Institut Imagine, dont la mission est d’accélérer les synergies, favoriser le transfert des connaissances et, ainsi, trouver plus vite de nouveaux traitements et diagnostics attendus par les patients et leurs familles.