mardi 28 juin 2022


Monde

J&J offre à ArgenX 500 M$ (300 M$ d’upfront et 200 M$ en equity) pour s’offrir les droits mondiaux de cusatuzumab, un candidat-médicament d’immuno-oncologie (anti CD70). ArgenX, biotech basée en Belgique et aux Pays-Bas, a récemment publié des données cliniques impressionnantes, quoique précoces, issues d’une phase I menée avec ce produit sur 12 patients atteints de leucémie myéloïde aiguë et de syndrome myélodysplasique.

WuXi Biologics (2269.HK) annonce le début des travaux de construction d’une nouvelle usine de production de substances biologiques médicales à partir de produits biologiques, sur le nouveau site de l’Autorité de développement industriel (Industrial Development Authority ou IDA) en Irlande. Une fois l’infrastructure achevée, elle sera dotée d’une capacité totale de 48 000 litres en discontinu et de 6000 litres en perfusion, ce qui en fera l’une des plus grandes installations au monde utilisant des bioréacteurs à usage unique.

Roche rachète l’Américaine Jecure Therapeutics via sa filiale Genentech. Jecure est spécialisée dans les maladies inflammatoires graves et dispose d’un portefeuille en préclinique constitué d’inhibiteurs NLRP3. Le montant de l’accord n’a été divulgué.

Coté

Abivax (ABVX) a annoncé la recommandation par le Comité de surveillance et de suivi des données (DSMB) pour poursuivre son essai clinique d’extension de « maintenance » en ouvert de 12 mois, ABX464-102, faisant suite à l’essai d’induction de phase IIa randomisé et contrôlé par placebo, ABX464-101. 12 mois supplémentaires ont été accordés.

Biom’up (BUP) réussit un placement privé d’un montant de 7,67 M€ dans le cadre d’une augmentation de capital par émission d’actions ordinaires nouvelles sans droit préférentiel de souscription, réservée à des catégories de personnes (l’offre). Les fonds levés seront alloués à la poursuite et l’intensification des efforts de développement d’HEMOBLAST Bellows en chirurgie abdomino-plastique, chirurgie du genou et chirurgie du rachis, la poursuite des dépenses liées à la construction de la nouvelle usine de production, à proximité du site existant, ainsi que celle des efforts liés à la commercialisation d’HEMOBLAST Bellows aux États-Unis et en Europe.

Cerenis (CEREN) a dévoilé les résultats de l’étude TANGO, un essai de phase III évaluant son candidat-médicament phare, CER-001 dans le traitement dans la régression de la plaque d’athérome chez les patients atteints de déficience héréditaire en HDL cholestérol. Le critère principal n’est pas atteint et aucune différence statistiquement significative n’est observée entre le bras traité et le bras placebo. L’action recule de 58 % à la mi-séance et cumule une baisse de 95 % sur trois ans. La société déclare se refocaliser sa plateforme HDL sur les applications en délivrance de médicaments.

Sangamo a finalisé l’acquisition de TxCell (TXCL) dont l’action a été retirée de la bourse de Paris. Après avoir rassemblé 95,7 % du capital de la biotech niçoise, Sangamo, société américaine spécialisée dans l’édition du génome et propriétaire de la technologie dite des nucléases à doigts de zinc, a lancé une procédure de retrait obligatoire. Sangamo prévoit de déposer dès l’an prochain une demande pour lancer un premier essai clinique en Europe avec un CAR-T-reg issu du portefeuille de TxCell, dans l’indication des greffes d’organes.

Valneva Sweden, la filiale suédoise de Valneva, et Hookipa Pharma ont signé un accord de collaboration et de fabrication d’une durée de trois ans. Valneva Sweden fournira des services d’analyse, développera une mise à l’échelle des procédés de fabrication et produira du matériel d’essai clinique conforme aux Bonnes pratiques de fabrication (BPF) pour le développement de nouvelles immunothérapies basées sur les technologies d’immunisation par vecteur des arénovirus TheraTet Vaxwave d’Hookipa. En contrepartie, Valneva recevra des sommes fixes ainsi que des paiements liés à l’avancement des projets. Les clauses financières n’ont pas été divulguées.

Non coté

Anagenesis Biotechnologies lève 3 M€ en provenance du Boehringer Ingelheim Venture Fund (BIVF) et de l’actionnaire actuel Cap Innov’Est (CIE), un fonds d’amorçage interrégional français. Les fonds recueillis serviront à financer les travaux précliniques nécessaires à la mise au point de nouveaux composés brevetés de petite taille, identifiés grâce au criblage phénotypique de la société, en vue de devenir le principal candidat clinique pour la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD). Cela conduira la société à mener à bien cette levée de fonds, d’un minimum de 15 M€ d’investissements au cours des 18 prochains mois.

En Belgique, à Liège, Aquila Pharma lève 6,6 M€. L’entreprise développe des value added medicines en reformulant des molécules déjà commercialisées dans le domaine des maladies pulmonaires. La levée a été, entre autres, suivie par des investisseurs individuels (1,2 M€, le fonds Scale1 de BeAngels et des fonds publics tels que WBC (Wallonie biotech coaching) Sambrivest et Spinventure.

Domain Therapeutics signe un accord de collaboration de recherche et de licence avec Boehringer Ingelheim sur des récepteurs couplés aux protéines G (RCPGs) orphelins dans le domaine du système nerveux central (SNC). Domain Therapeutics utilisera ses plateformes propriétaires différenciantes afin de cribler et de caractériser des composés à fort potentiel. L’entreprise recevra un versement à la signature, puis sera éligible à des paiements d’étape de recherche, de développement, de commercialisation ainsi que des redevances sur les ventes. Les détails financiers restent confidentiels.

iDD biotech reçoit un second paiement d’étape, à la suite du lancement par son partenaire Genmab d’un essai de phase I/IIa de GEN1029 (HexaBody-DR5/DR5). L’objectif principal de l’essai clinique en cours consiste à évaluer l’innocuité de GEN1029 (HexaBody-DR5/DR5) au sein d’une population hétérogène de patients présentant des tumeurs solides exprimant DR5. iDD biotech a reçu un paiement d’étape d’1 M€, déclenché par l’inclusion du 5e patient dans la partie « first-in-human » de l’essai. Selon les termes de l’accord, iDD biotech aura le droit de recevoir jusqu’à 98 M€ en paiements d’étapes, ainsi que des redevances potentielles sur les ventes futures au niveau mondial.

Magnisense, reçoit le label « Janus de la santé » 2018 de l’Institut français du design, aux côtés du Groupe de design Silamir, pour son dispositif MiAG qui permet le diagnostic d’urgence des maladies cardiovasculaires. Les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde, avec 17 millions de décès par an. Ce nombre devrait atteindre 24 millions d’ici 2030 avec le vieillissement de la population.

Christophe Béesau rejoint Metafora en tant que directeur scientifique et technique. Mathématicien, spécialiste de la modélisation, Christophe Béesau a travaillé 25 ans chez Altran, où il a notamment participé, comme Chief mathematician, au projet Solar Impulse. Il rejoint Metafora – biotech spécialisée en diagnostic des anomalies dans les besoins énergétiques des cellules – pour développer des solutions intégrant l’intelligence artificielle.

Bioaster, l’Institut français de recherche technologique en microbiologie et en maladies infectieuses, lance un programme de collaboration avec Bio-Rad Laboratories et Genetic Analysis, visant à évaluer des signatures de dysbiose microbienne dans le domaine des maladies métaboliques. Ce projet doit servir mettre en évidence de nouveaux biomarqueurs du microbiome intestinal offrant une valeur médicale ajoutée.

Bernard Majoie, FFM.

Belle opération de visibilité pour la Fondation Fournier Majoie, qui bénéficie du succès de l’augmentation de capital de 37 M€ de Camel-IDS (lire Biotech Finances no 832). Pour mémoire, Camel IDS a été soutenu par les programmes financiers et opérationnels de la FFM dès 2015.

 

En vue

Frédéric Sottilini

le directeur général de CarThera prépare une très belle annonce pour sa société, qui conçoit et développe des dispositifs médicaux innovants à base d'ultrasons pour le traitement des maladies du cerveau. Celle-ci sera vraisemblablement dévoilée le 12 décembre.


Amaury Martin

Le directeur de la valorisation et des partenariats industriels à l'Institut Curie est en colère, concernant le déclassement clinique de la France, et le fait savoir « Depuis le temps que j'alerte sur ce risque de perte de leadership, y compris en oncologie. Moins de recherche clinique = moins d'innovation pour les malades, moins de ressources pour les hôpitaux et, in fine, moins de recherche tout court. Il faut réagir !! » À bon entendeur.


Jean-Pierre Garnier

est coopté au conseil d'administration de Carmat (ALCAR), en remplacement de Jean-Claude Cadudal, démissionnaire. Scientifique et chef d'entreprise, Jean-Pierre Garnier est diplômé de l'Université Louis Pasteur (doctorat en pharmacologie) et de l'Université de Stanford (master en business administration). Jean-Pierre Garnier était président d'Actelion (biotechnologie) jusqu'à son acquisition par Johnson&Johnson en 2017.


Les chiffres

3

Les Trophées de l’Entrepreneur en santé pour 2018 de France Biotech sont Gilles Avenard pour Acticor, Bruno Brisson pour Poietis et Pierre Leurent pour Voluntis.

5

Le nombre de questions auxquelles va tenter de répondre le prochain colloque Polepharma, le 20 décembre, dont : La France est-elle dans la course de la bioproduction ? Un Time to Market réduit, est-ce réellement possible ? Comment construire l’usine de bioproduction de demain ? Quelles méthodes analytiques retenir : les techniques MAM et PAT sont-elles la solution ? Quels sont les bons choix techniques pour développer des biomédicaments tels que les ADC ? Quelles sont les innovations en matière de thérapie génique et de thérapie cellulaire ?

12 000

Le nombre de patients atteints de cancers soignés chaque année par Gustave Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe.