mardi 25 janvier 2022


Monde

Moderna est en piste pour une IPO sur le Nasdaq (lire Billet bio p.8). L’entreprise bostonienne dirigée par Stéphane Bancel, qui affiche une perte nette de 243 M$ pour un chiffre d’affaires de 100 M$ sur les neuf premiers mois de l’année 2018, aurait en vue une opération pouvant lui apporter quelque 500 M$, ce qui la placerait historiquement au faîte des introductions boursières jamais réalisées par une biotech. Pour mémoire, Moderna avait été valorisée à 7,5 Md$ lors de son dernier tour de financement.

Takeda Pharmaceutical a reçu l’aval de la Commission européenne pour sa proposition d’acquisition de Shire. L’approbation de la CE reste conditionnée par la satisfaction des engagements formulés par Takeda et Shire, notamment en ce qui concerne un futur chevauchement potentiel dans le domaine des maladies inflammatoires de l’intestin, entre le produit commercialisé Entyvio (vedolizumab) de Takeda et le composé en cours de développement, SHP647, de Shire. Takeda et Shire se sont engagées à céder le composé SHP647 et certains droits associés, ce qui n’est pas une condition à la finalisation de l’acquisition.

Sobi et Novimmune obtiennent l’agrément du Gamifant par la FDA. Cet anticorps est un bloquant de l’interféron gamma destiné au traitement des patients pédiatriques et adultes atteints de lymphohistiocytose hémophagocytaire primaire (HLH), un syndrome d’hyper-inflammation très rare, avec une morbidité et une mortalité élevées pour lesquelles il n’y avait pas auparavant de médicament approuvé.

Coté

ASIT biotech (ASIT) a réuni 142 investigateurs en préalable au lancement de l’étude clinique confirmatoire de phase III avec gp-ASIT+ dans la prévention de la rhinite allergique aux pollens de graminées.

Celyad (CYAD) a publié un niveau de trésorerie de 55,9 M€ à fin septembre, qui lui assure une autonomie financière jusque mi-2020. La biotech belge a également confirmé le lancement prochain de l’étude AlloSCHRINK, destinée à évaluer son candidat-médicament CYAD 101, un CAR-T allogénique conçu sans recours à des technologies d’édition génomique, dans différents cancers. Le recrutement des premiers patients doit débuter avant la fin de l’année.

L’action Cerenis (CEREN) est l’objet d’importantes ventes de titres, en bourse, où son cours a baissé de plus de 20 % ces quatre derniers jours. Les dirigeants de la biotech toulousaine se sont fendus d’un communiqué de presse pour préciser n’avoir aucune information nouvelle à transmettre concernant l’étude TANGO. Les résultats de cet essai clinique de phase III évaluant CER001, le produit phare de Cerenis, dans les déficiences en HDL cholestérol d’origine génétique, sont attendus d’ici la fin de l’année.

Crossject (ALCJ) annonce le redémarrage de la production de l’un des composants de son système d’injection sans aiguille Zeneo. La fabrication de ce dernier avait été interrompue au cours de l’été, suite à une rupture d’approvisionnement de cette pièce auprès de son fournisseur. La production de Zeneo devrait reprendre début 2019, selon les prévisions des dirigeants. Les premiers dépôts d’AMM sont toujours prévus pour 2020.

Deinove (ALDEI) annonce la commercialisation prochaine d’un second caroténoïde biosourcé et destiné à l’industrie cosmétique, issu de sa plateforme de découverte d’actifs développés à partir d’un souchier de bactéries rares. Ce produit devrait être mis sur le marché début 2019.

Deinove (bis) renouvelle son partenariat financier avec Kepler Cheuvreux et sa ligne de financement en fonds propres (equity line). Après avoir levé 9,4 M€ ces quatre dernières années, avec ce dispositif, la biotech clermontoise s’appuie désormais sur une nouvelle ligne lui permettant de « tirer » jusqu’à 12 M€ au cours des trois prochaines années. Kepler Cheuvreux souscrira à des actions nouvelles émises avec une décote maximale de 6,5 %.

Genfit (GNFT) va procéder à une offre au public de ses actions ordinaires, sous la forme d’American depositary shares, aux États-Unis, et a soumis confidentiellement un projet de document d’enregistrement auprès de l’U.S. Securities and Exchange Commission. La biotech va aussi réaliser un placement privé de ses actions ordinaires en dehors des États-Unis, principalement en Europe, y compris en France. Le calendrier, le nombre et le montant des actions nouvelles n’ont pas encore été déterminés.

Genomic Vision (GV) a signé un accord de licence avec Phyteneo pour la commercialisation de son test d’intégration HPV en République tchèque, avec la possibilité d’étendre ce partenariat à d’autres pays de l’Europe de l’Est. Phyteneo sera en charge de l’enregistrement auprès de l’agence réglementaire tchèque (SUKL – State institute for drug control) et se dotera ensuite d’une première plateforme de peignage moléculaire, qui sera installée dans un centre clinique clef du pays.

Mainstay Medical International (MSTY.PA) annonce les résultats de son étude sur ReActiv8, son système implantable innovant de neurostimulation pour les personnes souffrant de lombalgie chronique invalidante. Le taux de réponse à 120 jours des patients traités est ressorti à 56 %, contre 47 % dans le groupe témoin, soit une différence non significative sur le plan statistique.

Mauna Kea (MKEA) signe un avenant au contrat de financement noué début 2017 avec IPF Partners. L’avenant prévoit l’ajout de deux tranches de dette de 5 M€ chacune, exerçables jusqu’en septembre 2019. Elles s’ajoutent à un programme initial de 7 M€ dont Mauna Kea n’avait exercé que 4 M€.

Sensorion (ALSEN) a signé une lettre d’intention avec l’Institut Pasteur (Paris) pour un accord cadre et l’octroi de licences exclusives concernant des candidats-médicaments en thérapie génique pour la restauration, le traitement et la prévention des problèmes auditifs. Sensorion et l’Institut Pasteur (unité Génétique et physiologie de l’audition, dirigée par le Pr Christine Petit) vont collaborer sur plusieurs de ces programmes visant à corriger des formes monogéniques héréditaires de surdité, parmi lesquelles le syndrome de Usher de type 1, et les surdités causées par une mutation du gène codant pour l’otoferline.

Valneva (VLA) a dévoilé des résultats préliminaires positifs d’un essai clinique de phase I évaluant VLA1601, son candidat-vaccin contre le virus Zika, développé en partenariat avec Emergent Biosolutions, auprès de 67 patients. Après 56 jours, Le profil d’innocuité du produit est démontré pour « toutes les doses et schémas de vaccination testés », ainsi que son immunogénicité, avec un taux de séroconversion qui atteint jusqu’à 85,7 %. Des données complètes (208 jours après la première vaccination) seront dévoilées au premier trimestre 2019. Emergent Biosolutions dispose d’une option de licence sur ce programme, exerçable à l’issue de la phase I, et qui prévoit 5 M€ d’upfront et 44 M€ de milestones.

Non coté

Les locaux de Neighborhood

Par’Immune signe un accord avec le CHU de Lille, qui prévoit le transfert à Par’Immune de la base de données cliniques et de savoir-faire de la molécule P28GST. La biotech lilloise devient ainsi propriétaire de toutes les données des essais cliniques de phases I et II déjà réalisés, ainsi que de tous les droits d’exploitation qui y sont liés.

Neighborhood lance son troisième appel à candidatures sur les axes biotech, medtech et e-santé auprès de start-up souhaitant gagner un avantage concurrentiel. Neighborhood, créée en novembre 2017, est une business unit de Voisin Consulting Life Science, VCLS, dédiée aux start-up. Cette structure permet une accélération et une sécurisation de leurs développements de produits, grâce à une stratégie règlementaire sur mesure (à partir d’une feuille de route et/ou d’une analyse des besoins jusqu’aux conceptions/conduites des études cliniques et soumissions de dossiers aux autorités en Europe ou aux États-Unis). Les inscriptions s’effectuent jusqu’au 14 décembre 2018, directement sur : https://vclsneighborhood.com/contact/

En vue

Brigitte Lindet

La directrice de l’École nationale supérieure de technologie des biomolécules de Bordeaux/Bordeaux INP (reconnue première formation biotech en France par Les entreprises du médicament - LEEM) a signé avec Sanofi le renouvellement de la chaire « Biotech Sanofi - ENSTBB », initiée en 2011 avec le groupe pharmaceutique français.


Véronique Trillet-Lenoir

La présidente du directoire du Cancéropôle Lyon Auvergne-Rhône-Alpes (CLARA) a signé une convention sur la médecine génomique en santé publique, conjointement avec l’Université Jean Moulin de Saint-Étienne et Génome Québec, qui officialise la collaboration internationale, le transfert de savoir-faire et d’expertise pour l’élaboration d’activités d’éducation dans les pays francophones.


Éric Chabrol

Docteur en biologie structurale et nanobiologie, passé par un post-doc chez Servier, il rejoint la SATT Paris Saclay en tant que chef de projet transfert de technologies.


Les chiffres

24 M€

Le prêt accordé par la Banque européenne d’investissement à la société britannique F2G Biotech, pour la recherche et l'innovation antifongique dans le cadre du mécanisme de financement des maladies infectieuses InnovFin (IDFF).

19,5 M€

Sur le premier trimestre (juillet - septembre) de l’exercice 2018-2019, le chiffre d’affaires d’Amplitude Surgical ressort à 19,5 M€, en progression de 7,4 %. À taux de changes constants, la hausse ressort à 10,1 % sur le trimestre.

9 Md$

L’investissement chinois dans le développement de ses capacités en matière d’IA et de biotechnologies, pour devenir le leader mondial du secteur à l’horizon 2030.