lundi 20 septembre 2021


Monde

Après un tour A de 10 M£, Evox Therapeutics (Evox) lève 35,5 M£ en série B auprès de Redmile Group, pilote du tour, GV (ex-Google Ventures) et Cowen Healthcare Investments, Panacea Healthcare Venture, Borealis Ventures et un petit nombre d’investisseurs privés. Les investisseurs existants, Oxford Sciences Innovation (OSI) et Oxford University, sont également dans le tour B. L’argent levé servira au développement du pipeline thérapeutique d’exosomes d’Evox, y compris à la progression de plusieurs actifs de maladies rares vers la clinique.

Au Québec, Ampersand Capital Partners s’est associé à l’équipe de direction pour l’acquisition de NÉOMED-LABS auprès de sa compagnie mère et fondatrice, l’Institut NÉOMED, un organisme à but non lucratif. Le montant de l’acquisition n’est pas divulgué. NÉOMED-LABS a été fondée en avril 2015 en tant qu’entreprise dérivée du département d’immunologie clinique de GSK.

Coté

Abivax (ABVX) dévoile les résultats positifs d’un essai clinique de phase IIa (32 patients) mené avec ABX464 dans la rectocolite hémorragique, une maladie inflammatoire auto-immune. Le produit a généré, en huit semaines et de manière statistiquement significative, une réponse clinique (amélioration des symptômes) chez 70 % des patients (30 % dans le bras placebo) et une rémission clinique (absence quasi-complète des symptômes) chez 35 % d’entre eux (11 % dans le bras placebo). La biotech, basée à Paris et Montpellier, envisage à présent le lancement d’une phase IIb en 2019 dans cette même indication, ainsi qu’une phase IIa dans la maladie de Crohn.

Celyad (CYAD) annonce l’injection avec succès du premier patient de l’essai THINK. Cet essai évalue CYAD-01 après un traitement de chimiothérapie de préconditionnement non myéloablatif à base de cyclophosphamide et de fludarabine, chez des patients atteints d’un cancer colorectal métastatique (CRC) réfractaires. Il s’agit d’évaluer l’activité antitumorale de CYAD-01, non seulement en tant qu’approche autonome, mais également en combinaison avec un préconditionnement et une chimiothérapie standard dans les tumeurs solides et hématologiques.

EOS imaging (EOSI) installe son système EOS au Mexique, premier marché d’Amérique Centrale, dans un hôpital du réseau Shriners pour la pédiatrie, situé à Mexico. Cet hôpital dispose de 80 lits et de quatre salles d’opération, pour prendre en charge les patients jusqu’à l’âge de 18 ans en orthopédie pédiatrique générale, notamment pour les chirurgies des membres supérieurs et inférieurs, les chirurgies du rachis et les chirurgies d’allongement et de correction osseuse.

Genkyotex (GKTX) annonce que la seconde réunion planifiée du comité indépendant de surveillance de la sécurité (Safety Monitoring Board – SMB) pour son étude de phase II avec le GKT831, dans le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP), a débouché sur une recommandation de la poursuite de l’étude sans modification du protocole actuel. Le SMB a évalué les données recueillies chez 77 patients, dont 60 ayant passé leur visite de la semaine 6. Les résultats de l’analyse intermédiaire d’efficacité devraient être disponibles à l’automne 2018, les résultats finaux au cours du premier semestre 2019.

genOway (ALGEN) rachète Axenis, issue de l’Institut Pasteur et fondée en 2010. Cette société conçoit et commercialise des modèles murins pour les études précliniques, en particulier en immuno-oncologie, immuno-inflammation et infectiologie. Il a été convenu entre les associés d’Axenis et de genOway que le paiement du prix initial de cette acquisition serait réalisé par la remise de 108 566 actions genOway. Les éventuels compléments de prix seraient payés sur une période courant jusqu’au premier semestre 2023.

IntegraGen (ALINT) annonce la publication des résultats de l’étude FIRE-3 dans la revue Clinical Cancer Research. Mené par l’hôpital universitaire LMU de Munich, cet essai de phase III (370 patients) évaluait la pertinence du biomarqueur sanguin miR-31-P dans le choix du traitement (Erbitux ou Avastin) à administrer aux patients souffrant d’un cancer colorectal métastatique, en plus de la chimiothérapie (folfiri). Il en ressort que, lorsqu’ils présentent un faible taux d’expression de miR-31-P, les patients bénéficient de meilleurs taux de survie et de réponse au traitement avec Erbitux. Lorsque l’expression de miR-31-P est forte, en revanche, aucune différence n’est notable entre les deux médicaments.

Nicox (COX) a déposé confidentiellement un projet de prospectus (Registration Statement on Form F-1) auprès de la Securities and Exchange Commission américaine, portant sur un projet d’offre aux États-Unis d’American Depositary Shares (ADS) représentant chacun une action ordinaire de Nicox. Le calendrier, le nombre d’ADS et le prix de l’offre envisagée ne sont pas déterminés à ce stade.

Noxxon Pharma (ALNOX) a terminé le recrutement des patients dans le cadre de son essai clinique en cours, portant sur NOX-A12 (olaptesed pegol) en monothérapie (1ère partie) puis en association avec le Keytruda de Merck & Co./MSD (2e partie) et mené chez des patients ayant un cancer colorectal ou pancréatique métastatique, à microsatellites stables. 11 patients atteints d’un cancer colorectal et 9 patients atteints d’un cancer pancréatique ont été recrutés dans le cadre de l’essai. Les premières données cliniques de la seconde partie de l’étude seront disponibles à la fin de l’année 2018.

Oncodesign (ALONC) poursuit sa collaboration entamée voici 12 ans avec le laboratoire pharmaceutique japonais Eisai (Eisai), via un nouveau contrat de service. Ce dernier vise à évaluer l’efficacité anti-tumorale de nouveaux composés d’Eisai, seuls et en combinaison avec des traitements standards, dans un panel de xénogreffes, dérivées de patients (PDX1), de cancers du sein développées sur mesure par Oncodesign entre 2012 et 2017. Dans sa globalité, le programme inclura l’étude de plus de 200 bras expérimentaux.

En Belgique, ThromboGenics (THR) devient Oxurion. Le changement de nom sera mis en œuvre dans les prochaines semaines. Le symbole boursier de la société passera également de THR à OXUR. Cette biopharma est spécialisée dans le développement de traitements contre les troubles du dos de l’œil, et avec un pipeline innovant pour les maladies oculaires diabétiques.

Non coté

Citoxlab entre pour 49 % (montant non divulgué) au capital de l’Allemande Experimental Pharmacology and Oncology Berlin-Buch (EPO), qui réalise des tests in vitro et in vivo de candidats-médicaments ayant une activité antitumorale et/ou immunostimulante dans le domaine du cancer. « En ajoutant à notre portefeuille de services intégrés la pharmacologie en plus de la toxicologie, de la pharmacocinétique et de la bioanalyse/biomarqueurs, nous permettons aux clients de Citoxlab-EPO de gagner du temps et de l’argent, et d’éviter les risques liés à un changement de CRO », a déclaré Jean-François le Bigot.

La Commission européenne a délivré une autorisation de mise sur le marché au Cablivi (caplacizumab) de Sanofi, pour le traitement des adultes présentant un épisode de purpura thrombotique thrombocytopénique (PTT) acquis, un trouble rare de la coagulation sanguine. Cablivi est le premier agent thérapeutique spécifiquement indiqué dans le traitement du PTT acquis. La FDA, aux États-Unis, devrait rendre sa décision le 6 février 2019. Caplacizumab est un nanocorps bivalent dirigé contre le facteur von Willebrand (vWF), qui a obtenu la désignation de médicament orphelin en Europe et aux États-Unis en 2009, en Suisse en 2017 et au Japon en 2018.

Inoviem Scientific va utiliser son expertise et ses solutions technologiques de pointe pour isoler et identifier les cibles thérapeutiques du XN001 de XoNovo, ainsi que pour élucider son mode d’action. Ce contrat de collaboration vient d’être signé. Il devrait permettre à XoNovo de renforcer son portefeuille en validant le mode d’action de XN001, un modulateur d’autophagie breveté destiné au traitement des maladies neurodégénératives.

Puma Biotechnology a reçu l’autorisation de mise sur le marché de la Commission européenne (CE) pour Nerlynx (nératinib), dans le traitement adjuvant prolongé chez les patientes adultes atteintes d’un cancer du sein HER2-surexprimé/amplifié à récepteurs hormonaux à un stade précoce et à moins d’un an après la fin du traitement adjuvant par trastuzumab. La CE a fondé sa décision sur des données provenant d’un essai clinique multicentrique, randomisé, en double aveugle, contrôlé contre placebo. Les résultats ont montré qu’après deux ans de suivi, la survie sans maladie invasive était de 95,3 % chez les patients traités par Nerlynx, contre 90,8 % chez ceux recevant le placebo.

En vue

Karima Kissa

La directrice générale d’Azelead à Montpellier a signé un très beau partenariat avec la société Zeiss, qui vient de déboucher sur une première mondiale. Les deux entreprises ont en effet mis au point le CD7, le premier système d’imagerie capable d’imager des échantillons biologiques allant du très grand à l'échelle subcellulaire. CD7, pour Cell Discoverer 7, peut également faire du criblage de médicaments. Azelead a apporté à Zeiss son expertise dans l’analyse de l’imagerie et bénéficiera de royalties sur les ventes de ce logiciel.


Maud Lazare

41 ans, rejoint Truffle Capital en tant que directrice en charge des relations investisseurs. Sous la supervision des trois associés Patrick Kron, Philippe Pouletty et Bernard-Louis Roques, Maud Lazare aura également la responsabilité de la communication et du marketing pour la société. Elle était auparavant responsable des relations investisseurs de la nouvelle entité en charge des investissements non cotés chez Essling Capital.


Peter Byloos

entre au conseil d'administration de Biom'up (BUP) en tant qu'administrateur indépendant. Ce dernier connaît bien l'entreprise pour avoir représenté Gimv, actionnaire historique, au conseil d'administration en tant que censeur, de 2015 à 2017.


Les chiffres

8,9 M€

C’est le résultat net bénéficiaire d'Ose Immunotherapeutics (OSE) au 30 juin 2018, qui est notamment lié à la signature du contrat avec Boehringer Ingelheim. Une performance financière marquante saluée par Alexis Peyroles, directeur général d'OSE Immunotherapeutics.

2,4 Md$

C’est le marché global des implants dentaires et de la chirurgie assistée par ordinateur aux États-Unis et en Europe pour 2018, selon un rapport publié par iData Research. La même source indique que ce marché pourrait passer le cap des 3 Md$ en 2023.

70 M€

C’est le montant du second closing de GO Capital Amorçage II, qui vient d’être finalisé par Bpifrance/FNA, trois Régions du Grand Ouest (Pays de la Loire, Bretagne, et Normandie), Nantes et Rennes métropoles, Arkea et une dizaine de nouveaux entrepreneurs. L’objectif de GO Capital II est de dépasser la taille de 80 M€, en vue de financer entre 30 et 40 entreprises avec de nouveaux souscripteurs.