samedi 4 juillet 2020


Monde

Basée aux États-Unis et en Inde, Mitra Biotech a levé 40 M$ en série C. Le tour a été dirigé par NorthpondVentures, du Maryland, et suivi par les investisseurs historiques Accel Partners, Sequoia Capital, Sands Capital Ventures, RA Capital Management et TataCapital. CANscript, la technologie de Mitra, recrée le micro-environnement tumoral unique du patient pour évaluer la réponse tumorale, en temps réel, aux traitements sélectionnés par le médecin. Une corrélation plus élevée avec les résultats cliniques, un plus grand bénéfice patient et des avancées significatives dans les soins véritablement personnalisés seraient obtenus en comparaison aux autres méthodes de profilage utilisées.

Le futur bâtiment de Boehringer Ingelheim à Lyon-Jonage.

200 M€ ! Boehringer Ingelheim et sa division santé animale mettent le paquet pour construire leur nouveau site de production biotechnologique de vaccins contre la fièvre aphteuse et catarrhale dans l’est lyonnais à Jonage. Le bâtiment de 15 000 m², dont la construction sera lancée à la rentrée, devrait être opérationnel en 2021. Le processus de formulation et de conditionnement des vaccins sera effectué sur le site voisin de Saint-Priest, qui vient de bénéficier de 135 M€ d’investissement pour la construction d’un nouveau centre de R&D.

Coté

ASIT biotech (ASIT) a réussi le placement privé de ses obligations convertibles de premier rang non garanties, avec 12 M€ d’engagements collectés. Cet argent frais sera prioritairement alloué au financement de la deuxième étude de phase III de gp-ASIT+, dans l’allergie aux pollens de graminées.

Biom’up (BUP) annonce le marquage CE de son applicateur laparoscopique et étend ainsi ses indications en permettant aux chirurgiens situés en Europe d’utiliser la poudre hémostatique HEMOBLAST Bellows, aussi bien lors de chirurgies par voies ouvertes que laparoscopiques.

Carmat (ALCAR) a recruté le 10e patient de l’étude pivot nécessaire à l’obtention du marquage CE de son cœur artificiel total. Cette inclusion marque la fin de la première partie de l’étude et permet d’en démarrer immédiatement la seconde partie, qui comprend 10 patients supplémentaires.

Celgene (CELG) va mener en France, dans les CHU de Lille et de Nantes, des essais cliniques pour évaluer une immunothérapie CAR-T, co-développée avec Bluebird bio, chez des patients atteints de myélome multiple. Voici peu, le CHMP de l’EMA a recommandé l’approbation, en Europe, des thérapies CAR-T de Novartis (Kymriah) et de Gilead (Yescarta).

Premier semestre 2018 positif pour IntegraGen (ALINT). Les activités de génomique affichent une croissance de 20 %, notamment en raison de la progression des prestations réalisées pour les clients du segment recherche. Le chiffre d’affaires d’IntegraGen s’établit à 3,6 M€ au 30 juin 2018, en croissance de 17 % par rapport à au premier semestre 2017.

Mainstay Medical International (MSTY.PA) annonce la fin du cycle des implantations de dispositifs de neurostimulation, destinés à traiter la lombalgie chronique invalidante dans le cadre de ReActiv8-B, une étude clinique menée aux États-Unis sous IDE (Investigational device exemption). Au total, 204 patients ont reçu un générateur d’impulsions implantable.

Median Technologies (ALMDT) reçoit le trophée Futur40 2018 et le Prix spécial de la croissance dans la catégorie santé-sciences de la vie, décernés par Forbes, PMEfinance-EuropeEntrepreneurs, et leurs partenaires Euronext, MorningStar, RSM, F2iC et Paris Europlace.

Introduite depuis un an et demi sur le Nasdaq, Obseva est désormais également cotée sur le Swiss Stock Exchange, sigle OBSN.

Onxeo (ONXEO) annonce les résultats positifs de nouvelles études précliniques d’AsiDNA, son inhibiteur first-in-class de la réparation de l’ADN tumoral, en association avec des inhibiteurs de PARP (poly -ADP-ribose- polymerase). Un développement clinique évaluant AsiDNA, en association avec des inhibiteurs de PARP, devrait débuter dès la fin de 2018.

L’Agence europe?enne des me?dicaments (EMA) a accepté le plan d’investigation pe?diatrique (PIP) de Pharnext (ALPHA) pour PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A). PXT3003 est en cours d’e?tude pivot de phase III internationale dans la CMT1A adulte. Les premiers résultats sont attendus d’ici a? octobre 2018.

Pixium Vision (PIX) a réalisé la cinquième implantation de PRIMA, son implant de nouvelle génération miniature et sans fil, chez des patients atteints de la forme sèche de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Les résultats intérimaires à six mois de l’étude de faisabilité française devraient être connus d’ici la fin du quatrième trimestre 2018. Ils devraient permettre à Pixium Vision de préparer, dès le début 2019, l’étude pivot européenne multicentrique nécessaire à l’obtention du marquage CE.

Poxel (POXEL) indique que sa trésorerie (et équivalents) se monte à 94,4 M€ au 30 juin 2018. Son chiffre d’affaires pour le premier semestre de cette année s’établit, quant à lui, à 37,5 M€. Il comprend une partie du versement initial de 36 M€ reçu de Sumitomo Dainippon Pharma, dans le cadre du partenariat stratégique annoncé le 30 octobre 2017, et le versement initial de 35 M$ (28 M€) reçu de Roivant Sciences, dans le cadre du partenariat stratégique annoncé le 12 février 2018.

Safe Orthopaedics (SAFOR) fait part d’un chiffre d’affaires stable à 1,657 M€ au second semestre 2018, contre 1,644 M€ pour la même période en 2017. Côté trésorerie au 30 juin 2018, celle-ci s’élevait à 500 k€, contre 995 k€ à fin juin 2017. Ce montant n’intègre pas la levée de fonds de 6,95 M€, réalisée début juillet 2018.

Spineway (ALSPW) signe un contrat de financement de 14,5 M€ avec Alpha Blue Ocean par émission d’Oceane assorties de BSA. Cet argent frais permettra notamment à l’entreprise de recentrer ses activités sur les zones les plus porteuses et de réorganiser la filiale US.

Spineway [bis] achève son premier semestre 2018 sur un chiffre d’affaires de 3,4 M€, contre 6 M€ l’an dernier.

Valbiotis (ALVAL) valide la sécurité et la tolérance au VAL-070 chez 40 volontaires hommes et femmes, âgés de 18 à 70 ans, présentant une dyslipidémie mixte légère à modérée non traitée dans le cadre d’une étude de phase I/II. Ces données clefs permettent de définir le design d’une première étude clinique internationale de phase II multicentrique, randomisée, en double-aveugle contre placebo, qui sera conduite sur une population présentant uniquement une hypercholestérolémie légère à modérée.

Non coté

Didier Miraton, ancien dirigeant de Michelin et de Pierre Fabre, rejoint le conseil de surveillance de CardioRenal, nouvel acteur de la télémédecine à destination des patients insuffisants cardiaques sévères. CardioRenal prépare la commercialisation de son dispositif en Europe, en Russie et en Amérique du sud grâce à l’accord de codéveloppement et de licence noué mi-2017 avec la division WeHealth by Servier.

Piloté par CorWave, le programme de R&D CALYPSO (25 M€ sur quatre ans), reçoit 14 M€ du Programme d’investissements d’avenir opéré par Bpifrance. Les 11 M€ restants sont apportés par CorWave. L’ambition est d’optimiser puis de valider en clinique le dispositif CorWave Neptune, destiné aux patients souffrant d’insuffisance cardiaque sévère. Outre CorWave, le consortium CALYPSO regroupe l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière AP-HP et le CHU de Lille. Il s’appuiera sur l’institut de cardiométabolisme et nutrition (IHU-ICAN) et sur l’Inserm, en interface avec le CHU de Lille. Il bénéficiera par ailleurs des expertises de la société eDevice et du laboratoire d’hydrodynamique de l’École polytechnique (LadHyX).

ReCor Medical, medtech spécialisée dans le traitement de l’hypertension, vient d’être cédée par Sofinnova au groupe Japonais Otsuka Holdings. Le montant de la transaction n’est pas dévoilé, mais elle rentrerait dans le carré des opérations majeures réalisées par le gestionnaire de fonds ces dernières années.

En vue

Pierre-Jean Renault

prend en main la direction générale de Neuraxpharm France, société récemment créée suite à l'acquisition du Laboratoire Biodim par la multinationale pharmaceutique NuPharm Group, spécialisée dans le traitement des troubles du système nerveux central (SNC). Fort de plus de 25 ans d'expérience au sein d'entreprises dédiées au domaine de la santé, Pierre-Jean Renault a débuté sa carrière professionnelle chez HG Medical avant de rejoindre GlaxoSmithKline (GSK) puis les laboratoires Effik.


Loïc Maurel

rejoint le conseil d’administration de Gour Medical, une biotech vétérinaire ciblant les animaux de compagnie senior. Loïc Maurel a été président du directoire de Diaxonhit (devenue Eurobio Scientific), de 2008 à 2017. Depuis 2014, il siège au Comité santé du fonds M Capital Partners et dirige LiSCo-Health, spécialisée dans l'accompagnement de sociétés de medtechs, DIV et biotechs.


Fraser Wright

Fraser Wright
devient conseiller senior chez Yposkesi. Cofondateur scientifique et ancien directeur technique de Spark Therapeutics, Fraser Wright participe depuis plus de 20 ans au développement de produits de thérapie génique utilisant des vecteurs viraux, au sein d’organismes publics ou privés. Il rejoint Yposkesi alors que la société s’apprête à doubler son site de production – de 5000 à 10 000 m² – pour renforcer sa compétitivité.


Les chiffres

73 k€

Le chiffre d’affaires de Nanobiotix (NANO) au cours du deuxième trimestre 2018, conforme aux attentes de l’entreprise.

443 000 et 500 000

Le marché de la laparoscopie aux États-Unis et en Europe, avec respectivement près de 443 000 et 500 000 chirurgies par an.

180 jours

Le délai d’accès des patients aux nouveaux médicaments mis sur le marché, tel qu’il est fixé par la directive européenne, contre 530 jours en France en moyenne entre l’autorisation de mise sur le marché (AMM) et la publication de prix au Journal Officiel qui marque l’accès réel des patients aux produits (ce délai est de 106 jours en Allemagne et 111 au Royaume-Uni).