jeudi 19 mai 2022


Monde

Skyhawk Therapeutics entre en collaboration stratégique avec Celgene moyennant un upfront de 60 M$. L’accord porte sur la découverte, le développement et la commercialisation de petites molécules thérapeutiques innovantes, pour les patients souffrant de maladies neurologiques, à partir de la plateforme technologique innovante STAR* de Skyhawk. Celgene se réserve une option exclusive mondiale sur un maximum de cinq candidats thérapeutiques. Les indications visées sont notamment la sclérose latérale amyotrophique (SLA), la maladie de Huntington, ainsi que d’autres troubles neurologiques.

Coté

Deinove (ALDEI) collabore avec bioMérieux en vue d’explorer de nouvelles souches et de multiplier les opportunités de découvertes de nouveaux antibiotiques dans le cadre du programme AGIR (Antibiotiques contre les germes infectieux résistants) soutenu par le Programme d’investissements d’avenir. bioMérieux va mettre à disposition de Deinove plus de 250 souches de 130 espèces différentes pour favoriser la découverte de nouvelles structures antibiotiques.

Eurobio Scientific, ex-Diaxonhit (ALEHT, nouveau mnémonique à partir du 28 juin 2018 : ALERS), a signé un accord de distribution avec le groupe international Quidel, basé aux États-Unis, pour la commercialisation en France de la gamme de tests TRIAGE MeterPro (Triage). La gamme Triage inclut un large choix de tests qui permettent de détecter des marqueurs de difficultés cardiovasculaires ou la présence de drogues dans les urines. Leader sur le marché des tests rapides cardiovasculaires et de dépistages toxicologiques, il est actuellement utilisé dans plus de 300 laboratoires et totalise en France un chiffre d’affaires de plus de 2,5 M€.

GeNeuro (GNRO) dispose désormais de nouvelles données issues de modèles murins confirmant le rôle de la protéine pathogène encodée par un membre de la famille des rétrovirus endogènes humains (HERV-W), pHERV-W Env, dans la pathogénie du DT1 chez l’homme. Ces données ont été présentées lors des 78e Sessions scientifiques de l’ADA (American Diabetes Association), qui se déroulaient du 22 au 26 juin 2018 à Orlando, en Floride.

Genkyotex (GKTX) élargit l’étendue de son accord avec Serum Institute of India, signé en 2015 et hérité de Genticel, qui a fusionné avec Genkyotex fin 2016. Cet accord prévoit le développement, par le groupe indien, d’un vaccin contre la coqueluche, à partir de la plateforme Vaxiclase. La licence qui portait initialement uniquement sur les marchés émergents, est étendue aux marchés européens et nord-américains. Le montant total des milestones passe de 50 à 150 M€. Ce programme est encore en phase préclinique.

Global Bioenergies (ALGBE) atteint un nouveau jalon dans la mise à l’échelle de son procédé C3, qui permet la production d’isopropanol et d’acétone renouvelables. Les deux composés bio-sourcés visent d’importants marchés dans la cosmétique et les solvants. Ils peuvent aussi être convertis en polypropylène, un composant clef de l’industrie des plastiques, au marché supérieur à 70 Md$. Marc Delcourt, directeur général de Global Bioenergies, a indiqué : « Il nous reste plusieurs validations, mais nous discutons déjà avec de grands industriels internationaux du déploiement commercial de ce procédé C3, qui constitue le second pilier de création de valeur de Global Bioenergies, après le procédé Isobutène ».

Lab21 Products, la division diagnostic de protéine de Novacyt (NVYT), reprend l’activité maladies infectieuses d’Omega Diagnostics, pour un montant initial de 1,8 M£ pouvant aller jusqu’à 2,175 M£ au total, sous réserve de la réalisation de certaines conditions.

MDxHealth (MDXH.BR) publie des données positives concernant la valeur du test de biopsie liquide « SelectMDx for Prostate Cancer ». Ce dernier vise à orienter la prise en charge des patients entrant en ligne de compte pour l’IRM multiparamétrique et l’utilité clinique qui permet d’orienter les décisions liées à la biopsie dans la pratique réelle. Son utilisation réduit significativement le surdiagnostic et le surtraitement, permettant d’identifier les patients qui peuvent éviter des procédures IRM inutiles.

Quantum Genomics a dévoilé le design de l’étude QUORUM, un essai clinique de phase IIb destiné à évaluer firibastat (ex-QGC001), son produit le plus avancé, dans l’insuffisance cardiaque post-infarctus. 300 patients seront recrutés dans l’étude et répartis en trois groupes (deux doses de firibastat et un bras contrôle). QUORUM doit débuter d’ici la fin de l’année avec des résultats attendus mi-2020.

Theranexus (ALTHX) décroche l’autorisation de l’agence allemande du médicament pour lancer l’ouverture des sites de l’essai clinique de phase II de son candidat-médicament THN102, pour les personnes souffrant de somnolence diurne excessive (SDE) associée à la maladie de Parkinson. L’entreprise dispose déjà du statut Investigational New Drug (IND) de la Food & Drug Administration (FDA) aux États-Unis. L’étude clinique multicentrique doit être menée sur plus de 20 centres dans cinq pays (États-Unis, France, Allemagne, Hongrie, République Tchèque).

ThromboGenics (THR) veut changer son nom pour celui d’Oxurion un mot-valise composé à partir d’Oxygen et d’Orion. Sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires, le changement de nom entrera en vigueur au cours de la semaine commençant le 10 septembre 2018 et fera également passer le symbole boursier de la société de THR à OXUR. Le Pdg de Thrombogenics, Patrik De Haes, a indiqué que le nouveau nom reflétait mieux l’ambition de sa société : fournir les meilleurs traitements pour les maladies de l’œil, à un moment où s’accélérait l’exécution de son pipeline unique de composés modificateurs de la maladie pour la maladie de l’œil diabétique.

Non coté

Biocellvia a achevé le développement d’un programme consacré à l’analyse d’images histologiques dans la NASH. Cette solution numérique, la quatrième du portefeuille de la biotech marseillaise, doit permettre d’évaluer l’efficacité des molécules et la sévérité de la maladie, en phase préclinique. Elle est destinée à la recherche préclinique et sera proposée aux laboratoires de R&D (pharmas, biotechs) qui travaillent sur des candidats-médicaments dans cette indication.

NBE-Therapeutics a clôturé l’extension de sa série B à hauteur de 20 MCHF, apportés par Novo Holdings, ce qui porte à 40 MCHF le total de son tour piloté à l’origine par PPF Capital Partners Fund. Novo Holdings devient un actionnaire important de NBE-Therapeutics, aux côtés de Boehringer Ingelheim Venture Fund et de PPF Capital Partners Fund. Le financement supplémentaire permettra à NBE de faire progresser le programme principal NBE-002, ciblant ROR-1, dans le traitement des tumeurs solides ainsi que plusieurs programmes de conjugués médicaments-anticorps.

Novacap finalise l’acquisition de la CDMO américaine PCI Synthesis, qui génère un chiffre d’affaires de 32 M$. Le rapprochement permet de renforcer le dispositif de synthèse pharmaceutique de Novacap, qui compte désormais 12 sites cGMP, deux centres R&D principaux ainsi qu’une offre complète de services et de technologies. Le montant de la transaction n’est pas divulgué.

À Grenoble, SFly valide avec succès son procédé intégré permettant d’extraire la chitine constituant l’exosquelette de la mouche Hermetia Illucens, et la fabrication d’un chitosan de qualité certifiée. Le chitosan est d’ores et déjà utilisé dans de nombreux produits (fil de suture, peau artificielle, crème anti-âge, fibre textile non-allergique et anti-bactérienne, fongicide, fertilisant). La demande mondiale est en forte croissance (16 % par an) en raison de ses nombreuses applications, comme dans le traitement de l’eau, les aliments et les boissons, les cosmétiques, l’industrie, la biomédecine et les produits pharmaceutiques, l’agrochimie. Le marché mondial des dérivés de la chitine devrait atteindre 63 Md$ en 2021, selon un rapport de Global Industry Analysts Inc. (Chitin and chitosan derivatives market report – 2015).

En vue

Pierre Attali

rejoint le conseil d’administration d’Orphelia Pharma. Il a été successivement directeur de la recherche clinique et des alliances chez Synthelabo ; directeur médical et directeur général délégué chez Bioalliance Pharma/Onxeo et, depuis 2015, directeur de la R&D chez Sensorion. Il a également créé et dirigé plusieurs entreprises de biotechnologie parmi lesquelles OSMO, Molecular Engines Laboratories (MEL), Urogene et Selexel.


Ian McGowan

prend la présidence du comité scientifique d’Abivax (ABVX), dont il était jusqu'ici membre régulier. Ian McGowan est professeur de médecine au département de gastro-entérologie, d'hépatologie et de nutrition de l'École de médecine de l'Université de Pittsburgh, aux États-Unis. Il remplacera l'actuel président, le professeur Luc Teyton, qui poursuivra ses travaux au sein du comité en tant que membre régulier.


Dolores Schendel

la Pdg de Medigene (MDG1) a reçu des mains du premier ministre, le Dr Markus Söder, lors d'une cérémonie à Munich, l'Ordre du mérite bavarois (Bayerischer Verdienstorden), qui est décerné chaque année en reconnaissance des contributions exceptionnelles à l'État libre de Bavière et au peuple bavarois.


Les chiffres

3065

Le nombre de structures d’accueil de soins en France en 2016, dont 1376 établissements publics, 1003 cliniques privées et 686 établissements privés à but non lucratif, dont 21 centres de lutte contre le cancer.

28,6 millions

Le nombre de prises en charge hospitalières en France, dont 12,1 millions en hospitalisation complète et 16,5 en hospitalisation partielle.

13,1 millions

Le nombre de séances de chimiothérapie, radiothérapie et dialyse en 2016 en France, soit + 4 % par rapport à 2015.