vendredi 29 mai 2020


Monde

Alors que les IPO marquent le pas à Paris, avec les annulations successives de Elsalys et Affluent, la dynamique reste très forte outre-Atlantique : Eidos (maladies rares), Avrobio (thérapie génique), Xeris (diabète), Aptinyx (douleur), Kezar (lupus) et Magenta Therapeutics (greffe de moelle osseuse) ont fait leur entrée sur le Nasdaq la semaine dernière, levant au total 568 M$.

La biotech China Biologic (Nasdaq : KYG215151047) est valorisée à 3,65 Md$. C’est ce qui ressort de l’offre portée par Citic Capital via sa filiale CCRE. China Biologic cible les maladies virales telles que la rougeole et déploie des dérivés du plasma humain.

Coté

Nanobiotix (NANO) annonce des résultats positifs de son étude de phase II/III évaluant NBTXR3, son principal actif, dans le sarcome des tissus mous. Le critère principal (taux de réponse pathologique) et secondaire (réduire suffisamment la taille des tumeurs pour les rendre opérables) sont atteints. Sylvie Bonvalot, investigateur principal et chef de service Sarcomes et tumeurs complexes à l’Institut Curie, juge ces données « exceptionnelles ». NBTXR3 est une nanoparticule d’Hafnium conçue pour détruire physiquement les cellules cancéreuses lorsqu’elle est activée par radiothérapie. Elle est en cours de développement dans plusieurs autres cancers.

AB Science (AB) a reçu une recommandation positive du Comité indépendant de revue des données (IDMC) pour la poursuite de son essai clinique de phase III mené avec masitinib (AB12003) dans le cancer de la prostate métastatique et hormono-résistant. L’étude va donc continuer uniquement dans une sous-population de patients identifiée sur la base d’un biomarqueur biologique spécifique. Au total, 468 patients répondants à ce biomarqueur seront recrutés, indique la société. Les résultats sont attendus en 2019.

Arrowhead Business and Investment Decisions (ABID ou Arrowhead) a initié la couverture de Deinove (ALDEI). Cette couverture accroîtra la visibilité de la société à l’international et élargira sa base d’investisseurs, notamment aux États-Unis où Arrowhead est implantée depuis 10 ans.

Celyad (CYAD) entre dans le concret avec l’étude de phase I THINK. Les premières injections au troisième et dernier niveau de dose de CYAD-01 ont été administrées à un premier patient atteint de leucémie myéloïde aiguë (LMA) dans le cadre de cette étude menée aux États-Unis et en Europe. La phase à dose croissante, menée en parallèle dans les groupes de cancers solides et hématologiques, comprend trois niveaux de doses : jusqu’à 3×108, 1×109 et 3×109 de cellules CYAD-01. À chaque dose, les patients reçoivent trois administrations successives, à deux semaines d’intervalle, de CYAD-01 à la dose spécifiée.

Global Bioenergies (ALGBE) a reçu 1 M€ de l’Ademe, opérateur pour l’État français du Programme d’investissements d’avenir dans le cadre d’Isoprod. Isoprod a pour objets : l’adaptation du procédé isobutène aux résidus de sucrerie ; l’ingénierie de la première usine portée par IBN-One, la joint-venture entre Global Bioenergies et Cristal Union, et la validation de dérivés de l’isobutène biosourcé dans le secteur des carburants et de la cosmétique.

I.CERAM (ALICR) signe trois accords de partenariats exclusifs de distribution en Europe pour son implant sternal non chargé. Europrisme Medical Groupe distribuera l’implant d’I. CERAM en Suisse, au Maroc et sur le territoire national. Bio Distribution, basé au Luxembourg, commercialisera l’implant sternal non chargé sur l’ensemble du Benelux (Belgique, Pays-Bas, Luxembourg). ACV Technology & Healthcare, distributeur madrilène spécialisé dans la vente de produits médicaux innovants, en assurera la promotion auprès des hôpitaux et chirurgiens sur l’ensemble de l’Espagne au travers de sa division dédiée aux maladies thoraciques.

Onxeo (ONXEO) met en place une ligne de financement en fonds propres pour un montant maximum de 5,4 M€ avec Nice&Green, un prestataire suisse de services financiers. Ce dernier souscrira et exercera chacun des bons de souscription d’actions Onxeo qui fera l’objet d’une décote de 5 % sur le cours de bourse. Nice&Green revendra ensuite les actions sur le marché. Cette opération, qui fait suite à la cession à de droits commerciaux sur Beleodaq (lire le Billet Bio page 8) pour 7,5 M€, redonne à Onxeo des moyens financiers pour poursuivre le développement d’AsiDNA, son programme phare. La trésorerie nette d’Onxeo à fin mars était de 9,2 M€

Voluntis (VTX) et Monarch signent un partenariat stratégique visant à améliorer la coordination de la prise en charge de la glycémie des patients traités par insulinothérapie en milieu hospitalier, puis à domicile. Les solutions digitales des deux entreprises sont agréées par la FDA ; celle de Monarch cible le milieu hospitalier et celle de Voluntis le suivi à domicile et à distance. La complémentarité des deux acteurs apporte un véritable continuum pour le suivi des patients.

Non coté

Affluent reporte son introduction en bourse. La medtech, créée par Truffle Capital à partir de quatre start-up de son portefeuille, et spécialisée dans les solutions de chirurgie mini-invasive, espérait lever entre 40 et 53 M€. Les dirigeants évoquent « des conditions de marché difficiles », ainsi que « des discussions stratégiques en cours avec des partenaires potentiels », sans exclure de rééxaminer ultérieurement l’opportunité d’une IPO…

Réunie en assemblée générale, France Biotech a renouvelé ses instances dirigeantes et reconduit sa présidente, Maryvonne Hiance, dans une fonction qu’elle occupe depuis mi-2016. L’association professionnelle des entreprises d’innovation en santé a également renouvelé son conseil d’administration, qui compte toujours 20 membres. Hervé Balusson (Olmix), Pierre-Olivier Goineau (Neuronax), Patrick Guérin (OpenHealth), Sophie Baratte (Cellnovo) et Christian Béchon (LFB) ont quitté le conseil et ont été remplacés par Pierre-Henri Benhamou (DBV), Karen Aiach (Lysogene), Marc Julien (Diabeloop) et Mazen Elzaabi (LFB).

En Belgique, Poetis, leader dans la production de tissus vivants bio-imprimés, et Prometheus, le département d’ingénierie tissulaire de KU Leuven (Katholieke Universiteit Leuven) ont conclu un accord de recherche collaborative d’une durée de deux ans. L’objectif est de mener à bien des travaux précliniques pionniers en matière de bio-impression 3D automatisée pour des médicaments de thérapie innovante dans la réparation du cartilage, dans le but de rapprocher la conception de ces implants vivants vers la clinique.

Biocellvia annonce le lancement commercial d’un programme d’analyse d’images dédié à la NASH. Il permet d’évaluer l’efficacité des molécules et la sévérité de la maladie, en phase préclinique. Cette solution sera proposée aux laboratoires de R&D (pharmas, biotechs) qui travaillent sur des candidats-médicaments dans cette indication.

SGH Healthcaring reprend les Françaises Rovipharm et RR Plastiques. Rovipharm est un acteur majeur en Europe de la pipette pour le dosage des médicaments. RR Plastiques est une référence dans le domaine des compte-gouttes auriculaires et ophtalmiques. SGH Healthcaring (maison mère de Stiplastics Healthcaring), qui est portée par Gimv et Mérieux Développement, ambitionne de devenir un des leaders européens de la fabrication de dispositifs médicaux, notamment dans l’administration de médicaments de formes liquide et solide. Cette opération, dont le montant n’a pas été divulgué, permet à SGH Healthcaring d’atteindre un chiffre d’affaires d’environ 40 M€ en 2018.

Sophia Genetics a repris Interactive Biosoftware (IBS), créateur d’Alamut, le software le plus utilisé au monde pour l’aide à la décision dans l’interprétation des données génomiques. Alamut est déployé dans plus de 450 hôpitaux, avec une solution complémentaire à l’offre de Sophia Genetics. L’ensemble des équipes de la société Interactive Biosoftware rejoindra les effectifs de Sophia Genetics. Le montant de la transaction n’a pas été divulgué.

En vue

Cécile Merle

prend en main la direction de l’assurance qualité chez Valbiotis (ALVAL). Elle occupait auparavant les fonctions de responsable de l’assurance qualité pour Merck-Sharp & Dohme et pour la CRO Charles River.


Jean-Baptiste Chasseloup de Chatillon

rejoindra Sanofi au poste de vice-président exécutif, directeur financier et membre du comité exécutif le 1er septembre prochain. Il a été financier et vice-président exécutif du groupe PSA et membre du directoire de Peugeot S.A.


Cédric Moreau

rejoint Sofinnova comme Partners pour le fonds Crossover 1, lancé en avril dernier par le capital-risqueur parisien, via une levée de 275 M€. Après un début de carrière dans l’analyse financière, spécialisé en biotech, chez Natixis (2006-2010) Cédric Moreau est passé côté banque d’affaires, chez Bryan Garnier. Il était depuis 2016 managing director, en charge du secteur santé chez Oddo BHF.


Les chiffres

2012

L’IDMIT est une infrastructure nationale pour la recherche préclinique sur les maladies infectieuses humaines, créée en 2012 dans le but d’accélérer le transfert d’innovations de la recherche fondamentale vers la clinique.

6

Le nombre de membres fondateurs de l’IDMIT (Infectious Diseases Models for Innovative Therapies) : le CEA, l’Institut Pasteur, l’Université Paris-Sud/Paris Saclay, l’Inserm, l’ANRS et Oncodesign, reconnus au niveau mondial dans les domaines des maladies infectieuses humaines.

130

Le nombre de scientifiques qui opèrent au sein de l’IDMIT sur le nouveau site de Fontenay-aux-Roses du centre CEA Paris-Saclay, inauguré le 26 juin 2018.