vendredi 22 octobre 2021


Alors que le cours de Bone Therapeutics semble au plus bas, Hybrigenics revient à la charge cette semaine en vue d’un rapprochement des deux entreprises De prime abord, les synergies ne sautent pas aux yeux, la première basée en Belgique développe une thérapie cellulaire pour reconstituer les os à la suite de fracture, la seconde est montpelliéraine et spécialisée en oncologie et médecine régénérative C’est évidemment ce dernier point qui sert de lien Le DG de Bone Therapeutics, Miguel Forte se dit prêt à examiner toute proposition mais ne semble guère convaincu  De son côté, Jean-Paul Ansel, le président d’Hybrigenics et de Diagnostic Medical Systems Group qui a racheté la biotech gardoise en 2019, voit un intérêt entre sa thérapie autologue et celle allogénique développée